Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 The Sharpest Lives [Partie 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♠ Localisation : La maison hantée
♠ Nombre de Messages : 19
♠ Nombre de Jetons : 304
avatar
The Laugh
MessageSujet: The Sharpest Lives [Partie 1]   Dim 28 Oct - 14:47







The Sharpest Lives

Le bruit des moteurs coupe le silence monotone devant la maison hantée, un brouhaha infernal montait en crescendo dans la cours lugubre de la vieille maison qui ne semblait pas habituée à recevoir tant de visiteurs. Le long des murs étaient alignées des citrouilles qui traçaient les contours de la demeure sans briser l’obscurité, des voituriers à la tête de zombis s’approchaient des voitures pour les parquer un peu plus loin alors que un à un, les invités entraient dans la maison par la grande porte au bâtant ouvert. Dessus, un « Hellcome » écrit d’un rouge sang, et pour cause, il s'agit bien là d'hémoglobine véritable, accueille les convives.

A l’intérieur, ces parfaits inconnus déguisés découvraient les lieux : toiles d’araignées, le planché craquait, des clous dépassaient des murs. Il y avait une table dans chaque coin de la pièce principale sur chacune d'elle était posé un plat rouillé entouré de chaines et fermés par un cadenas ; décoration ou surprise future ? Les portes étaient gardées pas des hommes au visage cagoulé de cuir, nul ne pouvait passer. Peu d'invités semblaient bavards, difficile de se reconnaitre les uns les autres dans cette obscurité et derrière tous ces artifices, un écran géant affichait de la neige comme s’ils étaient coupés du monde. L’endroit était parfait pour Halloween, mais tous semblaient chercher celui qui se cachait derrière « The Laugh ». Où était leur hôte ?


Spoiler:
 


Dernière édition par The Laugh le Mar 15 Jan - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham City
♠ Nombre de Messages : 117
♠ Nombre de Jetons : 790

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Pandora
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Héléna Manson
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Mer 31 Oct - 21:34

Dire qu'elle avait été prévenue anonymement. Rien n'indiquait qui était derrière cette invitation. Cependant, Pandora ne perdait rien à se présenter à cette soirée privée. En réfléchissant bien, ceci pouvait cacher un piège. Ce qui n'effrayait pas le moins du monde la jeune femme. Une petite dose d'adrénaline et de danger ne pouvait pas faire grand mal, surtout après la longue période qu'elle a du passer loin du monde pour se retrouver, tenter de récupérer ce qui restait peu de vivant en elle. Ces dernières sorties avaient failli la mener à la morgue. Jouer avec le feu devenait un jeu dangereux, voire mortel. Enfin bref. Ce soir, elle ne comptait pas rester dans son fauteuil, avec une tasse de thé devant « Les feux de l'amour ». Elle devait se montrer en public, pour les beaux yeux des hommes qui seraient présents à cet événement. Malgré cette légère réjouissance de sortir de ses habitudes devenues monotones, une question ne cessait de revenir : Qui était ce mystérieux hôte ? D'autres pensées apparaissaient de temps à autre dans l'esprit d'Héléna lorsqu'elle pensait à cette douce soirée. Pourquoi l'avoir invitait elle ? Les réponses se trouvaient dans le manoir où la fête allait se dérouler. Peut être qu'il n'allait avoir qu'un petit comité, des personnes totalement inconnues aux yeux de la belle Pandora. Ce remue-méninge devrait être solutionné une fois sur place. Justement, pour cette occasion, la jeune femme n'avait pas fait simple.

Une longue robe noire couvrait son corps, s'ouvrant le long de la cuisse gauche, dévoilant de grandes jambes fines et lisses. Aucune bretelle, ni manche pour retenir cette magnifique robe. Juste de fins lacets s’entrelaçant dans le dos de la jeune femme. La poitrine remontée par ce bustier et le dos ficelé, elle attendait patiemment que Théodore finisse de transformer ses mèches de cheveux en de légères et rondes boucles. Rien ne devait être épargné. Son retour devait se faire en beauté. La mine noir glissait lentement sur sa paupière clause. Elle ne pouvait que se faire plaisir. Peu de produits de beauté avait touché son visage ces derniers temps. Pandora inspira profondément, Théodore débranchant lentement le câble de l'appareil. Une touche de fond de teint finale et la jeune femme se leva, s'observant dans le miroir. Elle était belle, elle le savait et n'hésitait pas à user de son physique pour obtenir ce qu'elle désirait. Son majordome lui passa quatre petites fausses dents, pointues, cependant, bien réalistes, qu'elle installa sur ses canines. Dans un rôle de vampire, elle ne serait pas mauvaise. Après avoir endossé une paire de talons noires, la jeune femme et son homme de main se dirigèrent vers la limousine, attendant patiemment devenant la résidence Manson. Le moteur se mit à ronronner alors que la voiture descendait en direction de Gotham.

Le voyage se passa sans aucun soucis, permettant à la jeune femme de se vider l'esprit avant d'entamer la soirée. Elle ne se rendit même pas compte quand le chauffeur coupa le contact et un voiturier l'invita à sortir de la voiture, tenant la portière à la jeune femme. Ce dernier portait un horrible masque de zombie. Quelle idiotie. Le visage neutre, les yeux vides de sentiments, elle se redressa, inspirant l'air extérieur. Le manoir diffusait une aura mystérieuse, dérangeant de nouveau les pensées de Pandora. L'envie de savoir ce qui allait se passer apparaissait, lentement. Son hôte cachait bien son jeu et la situation pouvait devenir amusante. Elle s'avança jusqu'à l'entrée, dont la porte s'ouvrit dès son arrivée sur le pas de la porte. Un liquide rouge tomba alors sur elle. Ce détail ne lui échappa pas. Du sang, du vrai. Cette ancienne scientifique ne pouvait pas démentir que cette substance n'était pas du sang. Qu'est ce que cette soirée prévoyait pour ses invités ? En tout cas, le propriétaire s'était appliqué à décorer cette bâtisse aux couleurs de la célèbre fête d'Halloween. Des toiles d'araignées masquaient le plafond, des objets en tout genre peuplaient la grande salle, mettant chaque personne dans l'ambiance. Un coup d’œil rapide de l'audience. C'est à ce moment qu'elle le vit.

À chacun de ses sorties, elle le voyait. C'était comme une malédiction. La dernière fois qu'elle l'avait vu, ils s'étaient battus et avait fini la soirée comme un vieux couple qui se disait adieu. Serait ce la même chose ce soir ? Son idée de ces retrouvailles était nette et claire dans la tête de la jeune femme. En aucun cas elle ne l'approchera et se laissera guider par le contexte de la fête. Ce soir, elle comptait être elle même, découvrir l'origine de ce doux parfum de mystère qui régnait autour de cette invitation. Le suspens était présent et cela se sentait chez les autres invités. Justement, elle n'en connaissait qu'un. Que leur réservait leur hôte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Ven 2 Nov - 9:34

The Sharpest Lives


Une soirée parmi tant d’autres, cela faisait quelques semaines que tout Gotham était dans les préparatifs de cette fête païenne qui n’avait aucun lien avec l’histoire des Etats-Unis, mais ils le fêtaient quand même... Pathétique selon Nobody. Et le fait qu’il fut tiré au sort l’avait fait hurler de rire, il avait laissé tomber l’invitation dans l’oublie parce qu’il s’en fichait complètement... Nemo et les fêtes populaires... On ne pouvait pas dire qu’il en était allergique, seulement qu’il n’en comprenait pas le sens et l’intérêt de celles-ci. Adrian lui avait enseigné la magie de Noel et Nobody avait toujours trouvé ça stupide, pourquoi plus ce jour là qu’un autre faudrait-il offrir des cadeaux au gens ? Et surtout, pourquoi leur offrir quelque chose ? A quoi ça servait d’offrir ? On regrettait toujours ce que l’on donnait... Nemo n’arrivait pas à comprendre cette chose simple, probablement parce qu’il ne savait pas ce qu’était d’aimer. Et la magie de Noel, n’était-elle pas basée sur l’amour ? Selon Nemo, c’était de l’hypocrisie, certains la considère comme une fête commerciale, chacun avait son point de vue... Quant-à Halloween, Nemo ne savait même pas en quoi cela consistait jusqu'à quelques semaines, ce n’était pas comme si c’était une fête rependue en Russie... Alors qu’allait-il faire ce jour là ? Ce qu’il faisait tous les jours, tout simplement. Il c’était levé ce matin là et avait déambulé dans les rues de la ville, se mélangeant aux monstres, il lui semblait ne pas avoir besoin de se déguiser pour avoir l’air d’un monstre... De retour en fin d’après midi dans son appartement, Nobody écoutait son répondeur un message qui lui annonçait une soirée au casino organisée par la Mafia, exclusivement pour la mafia. La voix féminine le suppliait presque de se présenter. Qu’avait-il a perdre pour la soirée ? Cela lui éviterait de voir tous ses mioches frapper à sa porte pour lui réclamer des confiseries...

Il était prêt. Habillé d’une chemise noire, d’un jeans foncé et d’une veste en cuir noire, il devait avouer être très confortable dans ses habits, pourquoi passer une soirée ennuyeuse dans ses vêtements étriqués ? Le téléphone sonnait à nouveau, il posait son regard azur sur celui si sans y répondre, il comptait les sonneries dans sa tête puis un "bip" ce fit entendre, il entendait ainsi le message que la jeune femme lui laissait : Nemo, la soirée commence dans une demie heure. Je passe te chercher, je serais avec Adrian...

Nobody n’écoutait pas la suite, il en avait assez entendu pour savoir qu’il ne voulait pas aller à cette soirée. Est-ce qu’il fuyait ? Non, il ne se sentait juste pas encore prêt à revoir Adrian après toutes ses années... Alors ses yeux se posaient sur ce carton d’invitation qu’il avait délaissé, il le saisissait et notait sur un post-il qu’il était partit (car il se doutait bien qu’Adrian avait le nécessaire pour enfoncer la porte de son appartement si besoin). Ni une, ni deux, il était au volant de sa nouvelle voiture noire et se dirigeait vers la sortie de la ville où était située la dite maison. Il arrivait et un des voiturier vint à sa rencontre, Nobody l’observaient alors qu’il avait l’air ravie de conduire un bijou comme celui-ci. Nemo sortait et lui jetait les clés en main et le menacait s’il abimait sa voiture en laquelle il ne tenait pas du tout. Le voiturier ricanait à la vue de Nobody, mais celui-ci préférait se diriger vers la maison au loin longée par des citrouilles plutôt que de déjà se battre, les occasion ne manquaient jamais pour se genre d'activités... Oui, il se demandait à cet instant ce qu’il faisait ici. Il entrait dans la pièce décorée pour le thème, il fit rapidement de tour de celle-ci et sortait de sa poche le carton d’invitation... The Laugh... Étrange appellation pour une soirée dite cauchemardesque, à moins d’être un vrai fêlé, Nobody ne prêtait pas attention aux invités, finalement la soirée respirait un mystère presque excitant, mais Nemo ne se faisait pas d’illusion ce n’était jamais qu’une banale soirée, probablement organisée par la ville. Et au bout d’une heure, il finirait par rentrer chez lui, avec un alibi plus que correct pour ne pas avoir assisté à la soirée au casino... Tout été si bien calculé... Mais la marge d'erreur était plus grande qu'il ne pouvait l'imaginer...

Tous semblaient se demander qui était leur hôte, et pour une fois, Nemo était comme tout le monde, chacun tentait de résoudre ce mystère, Nemo optait pour la patience, arrivera ce qu’il arrivera. Il relevait enfin ses yeux azurs pour balayer les invités, pas si nombreux que ça... Il y avait des « gardes » à chaque porte, l’endroit était isolé... Nemo avait de plus en plus l’impression d’être dans un guet-apens... Paranoïa ou sixième sens ? Le mafieux préférait juste rester sur ses gardes, il avait repéré Nigma, Whisper et la sublime Natasha qu’il préférait éviter... Pas forcement des personnes dont leurs activités étaient plus que douteuse... Pourquoi tout ce joli monde était-il réuni à cet endroit ? Nobody trouvait l’endroit suspect, et sa marge d’erreur s’agrandissait considérablement... Ses iris bleus venaient se poser sur la ravissante Pandora, leur dernière rencontre fut... Déboussolante, et il préférait ne pas l’aborder, rester sur sa position de méfiance et de curiosité. Alors pourquoi si Nemo avait flairé le danger ne s’enfuyait-il pas ? Le gout du risque... Encore et toujours, probablement ce qui le conduira à sa perte un jour, mais pourquoi lutter ?


_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Mar 6 Nov - 23:06

    Halloween, Halloween, ce n'était pas une fête que j'appréciais spécialement, en général je ne faisais rien de spécifique pour celle-ci. Mais cette année semblait être différente des autres. Cela faisait une année que ma mère nous avait quitté à peu près à cette période, en 2011. Je me remémorais mon arrivée en ville, mon envie de repartir aussi loin, et finalement, je suis encore là, et je vais le rester pour un bon moment encore. Il y avait tellement de méchants dans cette ville, entre la mafia et les autres, il y avait tellement de quoi faire, pour moi et pour tout les autres défenseurs de Gotham. Mais ce soir, j'avais été choisie enfin dans ce genre là pour une petite partie déguisée au niveau de la maison hantée. Je n'avais jamais mis les pieds dans ce lieu, il m'était donc totalement inconnu. Mais ce n'était pas plus mal, je pourrais au moins contempler la décoration qui devait avoir été revue pour l'occasion, encore plus horrifique qu'à l'habitude, enfin, je le supposais. Mais le plus difficile pour moi serait de trouver un déguisement digne de ce nom. J'aurais pu prendre celui de Black Canary, cela serait très bien passé, mais imaginez qu'on me reconnaisse vraiment ? Ce serait bien trop dangereux pour moi. J'optais donc pour un costume qui ne se voyait pas tant que ça à vrai dire. J'avais opté pour une robe dorée sexy, laissant apercevoir la commissure de ma poitrine, histoire d'attirer les regards juste comme il faut, pas trop mais suffisamment pour voir quelques filets de bave. Vous allez me dire que ce n'est pas vraiment un déguisement que voilà, juste une belle robe. Je portais également des chaussures à talons dans la même couleur que ma robe. Je portais également une jarretière qui ne se voyait pas tellement mais qui cachait un couteau de chaque côté, on ne sait jamais, ça pourrait servir. L'art de mon déguisement se concentrait au niveau du visage. J'avais en effet opté pour des lentilles de contact rouge, ainsi qu'un rouge à lèvre rouge, avec des canines bien asserrées, plus longues que la normale, comme si j'étais un vampire. J'avais mis un peu de temps à faire tenir ces canines mais le résultat me paraissait satisfaisant.
    Aperçu du costume :
    Spoiler:
     
    J'avais pourtant longuement hésité à mettre un costume vraiment sexy, entre la lapine sexy et la femme contremaître.
    Aperçu de ce que j'aurais pu porter :
    Spoiler:
     
    Bref, j'avais donc fabriqué mon costume pour ressembler à une belle vampire, et pas à Black Canary. Je ne sais pas ce qu'en penserait les autres invités, je ne savais même pas qui devait être présent pour tout vous dire. Si j'avais su, j'aurais pu venir accompagner d'un cavalier mais j'étais donc venue seule. Oliver ne devait pas faire partie des invités, sinon, il m'en aurait fait part le connaissant, il me l'aurait dit sans me le dire vraiment. J'arrivais donc en voiture devant la demeure. Nous étions accueillis par des zombies très réalistes qui garait les voitures un peu plus loin. C'était étonnant de les voir à notre place au volant de nos bolides quand même ces zombies. Cela me fit sourire simplement à l'idée qu'ils puissent en être de vrais. Je passais la porte où juste au dessus un "Hellcome" était marqué, apparemment avec du sang. J'entrais donc contemplant la décoration très réaliste pour la circonstance. Je me mêlais donc aux invités déjà en place, tous était costumé ou presque. Je reconnus monsieur Nemo Nobody, petit mafieux de bas étage complètement fou, givré du cerveau qui était venu en tenue de tout les jours pour cette fête. A vrai dire, si je ne le connaissais, j'aurais dit que son costume était très réaliste. Sans doute y avait-il d'autres personnes que je connaissais, mais pour le moment je me calais dans un coin entre deux clous sur le mur pour observer le monde en place. Si quelqu'un me connaissait, j'étais facilement reconnaissable quand même. Je me demandais bien qui avait pu nous inviter ici. Est ce que je le connaissais ou bien avait-il trouver mon nom dans l'annuaire ? Je souriais à cette dernière idée, comme si les gens consultait un annuaire papier encore de nos jours. Tous ne juraient que par internet et leurs smartphones.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham City
♠ Nombre de Messages : 509
♠ Nombre de Jetons : 269

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Alex'
♠ Statut RP :
♠ Inventaire:
avatar
Peter Parker
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Dim 11 Nov - 15:40

En ce jour d’Halloween Peter était convié à une fête par un mystérieux inconnu répondant au nom de The Laugh. Un curieux nom qui ne disait absolument rien au jeune Parker. Il avait bien tenté d’enquêter mais c’était comme cherché une aiguille dans une botte de foin. Aucune information concernant cet être, n’était disponible. Il semblait pourtant qu’il ne soit pas le seul visé par cet invitation, Gwen ayant elle aussi reçu cette fameuse lettre. Souhaitant découvrir l’instigateur de cette fête, Peter avait décidé de s’y rendre. Par conséquent il avait passé plus d’une semaine a tenté de trouvé un déguisement. Il aurait pu aisément prendre son costume de Spiderman mais c’était un peu trop risqué. Du coup, il avait opté pour des vieux vêtements déchirés qui se trouvait dans son armoire. A l’aide de maquillage, il s’était dessiné quelques coupures et autres fausses blessures sur le corps et le visage. Puis un peu avant la tombée de la nuit, il était passé chercher Gwen. Les deux fiancés avaient décidés de se rendre ensemble à la soirée. En attendant sa petite amie devant chez elle, Peter regardait les enfants marcher dans la rue avec des déguisements plus réussis les uns que les autres. Le jeune homme avait pris son sac à dos et pour la première fois depuis son arrivé à Gotham, il y avait mis son costume de Spiderman. Quelque chose lui disait que la soirée n’allait pas se passer pour le mieux et que les invités risquaient d’avoir besoin de l’homme araignée. Une fois rejoint par Gwen, ils se rendirent au lieu de rendez vous.

Une fois là bas, l’ambiance lugubre et macabre du lieu confirma les craintes de Peter. Cette soirée n’annonçait véritablement rien de bon. Des voituriers déguisés en zombies allaient garer les voitures un peu plus loin, il y avait peu d’invités, il reconnut cependant Dinah Lance, sa collègue au Daily Bugle. Elle était déguisée en vampire à ce qu’avait pu voir le jeune homme. Au dessus de la porte d’entrée était écrit en rouge « Hellcome ». Mais en se concentrant un peu plus sur le fameux mot, Peter se rendit compte qu’il ne s’agissait pas de peinture mais bel et bien de sang. A l’intérieur de la maison, l’ambiance n’était guère plus accueillante. Des hommes encagoulés gardaient les portes tandis qu’un écran géant affichait de la neige. Un frisson glissa le long du corps de Peter. Il était maintenant convaincu qu’une terrible menace pesait sur leurs épaules mais d’où pouvait elle provenir ? Qui pouvait bien être l’hôte qui les avait invités ici ? Il resserra son étreinte sur la main de Gwen, d’une part pour sentir sa présence et d’autre part pour tenter de la rassurer. A moins que ce soit pour se rassurer lui-même. Le jeune homme n’aurait su le dire.

_________________


You both mean something to me ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Mar 13 Nov - 14:17

    Le retour aux affaires d'un enfant de Gotham revenu d'entre les morts. Ca y était, c'était annoncé partout. Dans les journaux, à la radio, à la télévision. On passait en boucle l'image de ma « résurrection » ; après tout j'étais sensé avoir disparu un bon moment, déclaré mort après les émeutes causées par Bane la dernière fois qu'il avait voulu mettre ses plans à exécution. J'étais mort en même temps que Batman... Et si autrefois, Bruce avait besoin de l'homme chauve souris pour s'évader, pour répondre à ce besoin grandissant de justice, aujourd'hui c'était l'inverse. L'homme que j'étais redevenu, Bruce, qui croquait la vie à pleines dents et qui jouissait d'amour et de découvertes, avait besoin du Batman. Depuis la « disparition » ou plutôt la fuite de Selina, je ne savais plus qui j'étais. Et ce que j'avais appris sur l'état de Gotham avait achevé de me convaincre. Il était l'heure pour le chevalier noir de rentrer à la maison et de reprendre sa garde éternelle. Je savais aussi que rien ne serait jamais vraiment comme avant. Il était impossible pour moi de me défaire de ma double identité. Je l'avais cru pendant longtemps, alors que je me perdais dans mes étreintes avec Selina. Mais cela n'avait été qu'un leurre, que de la poudre aux yeux. J'avais été aveugle. Autant à propos de ma compagne qu'à propos de qui j'étais réellement. J'étais capable d'amour, mais je n'étais pas capable de renoncer à Batman. J'étais devenu lui, et Bruce était devenu un étranger. Cependant, l'un ne pouvait aller sans l'autre. Dans mon testament, j'avais laissé la jouissance du Manoir Wayne à une fondation pour orphelins, j'avais laissé les rênes de mon entreprise à Lucius, et laissé aussi ma batcave à Blake. Devenu Robin, depuis que je l'y avais laissé. J'avais repris contact avec lui dès mon arrivée ; ou plutôt celle de Batman. Celle de Bruce n'intervenait que quelques semaines plus tard pour brouiller les pistes ; j'avais exprès reprit l'avion en annonçant mon retour à la presse. Batman lui, était déjà revenu à Gotham. Je n'avais pas encore fait part de mes plans pour la suite des évènements ; j'avais passé les semaines précédentes à accumuler des informations sur la situation actuelle et sur les criminels. Je disais qu'il était devenu impossible de dissocier Batman de Bruce, parce que Batman avait besoin des incroyables ressources de Bruce pour pouvoir exister. Et sitôt que j'eus utilisé mes dernières cartouche de gaz pour mon grappin ou le dernier hectlitre de carburant pour la batmobile, il fallait que je me rendre à l'évidence... Bruce aussi, avait besoin de revenir.


    J'étais alors réapparu en grande pompe, cérémonie d'accueil à l'aéroport par le maire, par Gordon, Lucius, Alfred aussi... C'était émouvant, pourtant je me sentais étrangement vide à l'intérieur. Dénué de substance. J'étais heureux de les revoir, bien sûr, mais cela ne comblait pas le vide qu'avait laissé Selina en partant. J'étais doublement piégé. Piégé par un amour que j'avais laissé se gâter, et perdu au milieu de deux identités qui se combinaient. J'avais vécu mes premiers jours de retour comme l'aurait fait Bruce à l'époque ; j'enchainais les interviews pour dire que j'avais été forcé de m'évader d'une prison lointaine où j'étais retenu en otage par des suppôts de Bane, mais que j'avais fini par réussir à m'enfuir. Ce qui n'était pas totalement faux, et ce qui collait aussi avec la figure du riche play boy naïf et plein aux as que j'étais. Cette histoire alambiquée, je l'avais inventée après avoir lu un récit sur les FARC en Colombie, et il ne souleva aucune question. Moi, j'en avais beaucoup. Surtout par rapport à ce mystérieux « The Laugh » qui m'avait invité à une soirée d'Halloween. Je pensais y aller en Batman, rester dans le secteur ; ça sentait en fait le piège à plein nez. Mais avais je réellement le choix ? Si je voulais revenir « aux affaires » en tant que Batman, je devais en savoir plus. Et savoir si derrière ce mystérieur rire, il n'y avait pas un vieil ennemi qui ne m'avait pas manqué et qui m'avait encore échappé quelques jours plus tôt, quand il m'avait appris pour Selina. Bref. Je m'y rendrais, en prenant mes précautions. Déjà, je fis part de mes soupçons à Blake, qui assurerait l'arrière garde en cas de pépin, tenant mon costume à disposition. Fort heureusement pour moi, je n'avais aucun autre ennemi que Bane qui connaissait mon identité, et je savais aussi qu'il n'était pas du genre à jouer ce genre de petit jeu. Lui, il voyait les choses en plus grand, et en plus terrible aussi. Ce genre de petit amusement bien glauque et dangereux, c'était plutôt le style du joker.


    Je devais me déguiser... Soit. Je le ferais, ça ne me changerait qu'assez peu de mon habitude ! J'optais alors pour un déguisement de fou furieux ; j'avais déchiré une camisole que j'enfilais au dessus d'un vieux pantalon délavé, et je chargeais Alfred, pouffant de rire, de me dessiner des cernes au maquillage. Je m'arrangeais cependant pour conserver toute liberté de mouvement dans ce déguisement. Arrivant comme il se doit en limousine, je fus guidé par des zombis jusque l'intérieur, finement décoré. Mon vrai costume me manquait, mais le savoir à l'abris avec Blake me rassurait. Je reconnus plusieurs personnes. La journaliste à qui j'avais en premier annoncé le retour de Batman, et la jeune femme que j'avais croisée à une conférence. Une scientifique. Et aussi, une dangereuse criminelle. Elle m'intriguait beaucoup ; elle aussi avait réussit à recommencer sa vie. Mais s'était elle réellement rangée ? Je décidais d'aller vers elle. Elle me reconnaîtrait sans doute malgré mon déguisement... Sourire charmeur aux lèvres, Bruce Wayne n'a rien oublié de la séduction.



    | Mademoiselle Manson, quelle surprise de vous retrouver ici ! Alors vous aussi, vous avez été invitée par ce mystérieux « The Laugh »? |
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Dim 18 Nov - 19:58

Elle n'était pas une très grande fan des soirées Halloween, déjà enfant elle n'était pas vraiment de celle à aller chercher les bonbons en frappant de porte à porte dans des tenues plus effrayantes les unes que les autres, il fallait dire que certaines personnes avaient vraiment de l'inspiration pour faire peur aux autres. En fait quand elle était petite, elle accompagnait le plus souvent ses frères qui eux apparaissaient totalement euphoriques lors d'une de ses sorties, il fallait surtout voir que les garçons n'avaient pas vraiment le droit de dépasser certaines limites imposées par leur père que quelques soirs dans l'année, ce qui pour ce genre de choses arrangeait plutôt Gwen. Sauf que voilà, elle avait reçu cette lettre et elle devait bien avouer que sa curiosité avait été piqué alors qu'elle se questionnait sur l'identité de ce fameux The Laugh. Quand elle en avait parlé à son petit-ami, il n'avait pas semblé étonner du tout puisqu'il avait reçu la même invitation et il avait fini par la persuader que ça pourrait être sympa de s'y rendre tous les deux ensemble. Elle n'avait pas voulu le contredire, ne voulant pas montrer qu'elle était une véritable trouillarde au fond d'elle, elle avait réussi à « affronter » Curtis Connors quand il était dans son l'aspect le plus terrible, elle allait bien pouvoir affronter une soirée d'horreur. Il avait alors fallu trouver un déguisement et c'était une autre partie dont elle ne raffolait pas vraiment. Elle se doutait bien qu'elle avait quelque chose quelque part mais comme elle avait commencé les cartons pour son futur déménagement, elle se doutait que celui avait été soit envoyé dans le grenier en premier ou tout simplement envoyé à la déchetterie. Elle avait alors du en acheter un autre, et elle n'avait pas cherché à se déguiser en un quelconque monstre mais elle s'était habillée dans la complète parure d'une femme des années 1920 et elle se moquait bien si ça ne plaisait pas. Elle descendit rejoindre Peter et elle sourit légèrement « Je ne savais pas que j'aurais du me déguiser en infirmière après tout j'ai eu suivant ce rôle avec toi ! » Elle lui avait volé un baiser avant d'y aller.

Rien que de voir là où elle allait passé la soirée, un frisson lui traversa le corps et elle sentit un froid immense s'insinuer en elle. Elle lança un regard à Peter et se rapprocha un peu plus de lui, il n'avait aucunement intérêt à la laisser tomber pendant cette soirée sinon elle lui promettait de le lui faire payer très chère car elle était inquiète de ce qu'il pouvait se passer. En tout cas il n'y avait pas de doute par rapport au thème de la soirée et l'ambiance était directement posé, zombies, hommes qui semblaient avoir sur leurs têtes des cagoules en cuir. Sympa vraiment … Elle leva les yeux sur le « Hellcome » et elle resta un moment interdite, est-ce du sang ou juste une très belle imitation qui laissait place au débat ? Elle se persuada avec la deuxième solution et elle suivit son compagnon à l'intérieur de la maison remarquant les clous sur les murs, la présence de tables et d'accessoires étranges tout autour sans oublier des toiles d'araignées, elle eut un petit sourire à cette remarque, Peter se sentirait moins seul avec la présence de ses amis à la taille minuscule. Un écran qui montrait l'image de flocons de neige lui fit froncer les sourcils. Dans quoi c'était-elle encore embarquée ?! Ça elle ne le savait pas encore mais elle se doutait que la vérité allait bien exploser au grand jour à un moment ou un autre et c'était les conséquences de tout ceci qui la rendait extrêmement nerveuse. Elle ne serait jamais venu ici seule.
Revenir en haut Aller en bas
♠ Localisation : La maison hantée
♠ Nombre de Messages : 19
♠ Nombre de Jetons : 304
avatar
The Laugh
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Mer 21 Nov - 8:19







The Sharpest Lives

Tous les invités sont arrivés ; l'ambiance est assez silencieuse, chacun se demande ce qu'il se passe tandis que d'autre vont innocemment aborder un autre invité ne se sentant probablement pas assez en danger pour oser détourner leur attention.. Tous regagnent le silence quand un rire diabolique résonne de toute part dans la pièce grâce à des enceinte dissimulées dans les vieux murs de la maison, les invités se regardent, certains semblent perdus, d'autres comprennent que cela ne fait qu'annoncer l'arrivée de « The Laugh »... Personne ne bouge, tous gardent les yeux rivés sur cet écran sur lequel des formes semblent se dessiner.

« Hellcome Gotham. » déclare cette figure souriante à l’écran. Un bruit de roue, de chaîne métallique se fait entendre, artifice ou réalité ? Quand tout à coup des rempares tombaient du plafond séparant les convives en trois groupes par un découpage de la salle savamment étudié ; et une voix qui résonnait à vous faire exploser les tympans « On va jouer à un jeu. ». La panique s’éleva.


Le premier groupe à droite, constitué de Natasha T. Moscovitch, Héléna Manson et Bruce Wayne ; avait devant ses yeux, une clé accrochée au mur où était inscrit « 763 ». Cette clé était enroulée de fils électriques qui faisait des étincelles plus qu'inquiétante, combien de volt circulaient dans ses fils mal isolé ? Mystère.

Le deuxième groupe à gauche, constitué de Peter Parker, Edward Nigma, et Dinah Lance avaient sur le plat un cadenas à code de quatre chiffres sans la moindre explication supplémentaire. Le néant, il semblait que les muscle ne serviraient à rien, seul la tête pourrait se rendre utile.

Quand au troisième groupe, aucune clé, aucun plat. Nemo Nobody et Gwen Stacy fraichement séparée de son araignée chérie, allaient faire un tout autre jeu... Sous leurs pieds se trouvait une trappe où est dessiné un immense sourire et le nombre « 58 », par laquelle ils devaient descendre sans savoir ce qui allait leur arriver...

Alors la voix reprit dans ce chaos infernal en riant de joie « RIEZ GOTHAM ! RIEZ ! Inutile d'essayer de vous enfuir, nous sommes là pour jouer. Que la fête commence ! »


Spoiler:
 

20 jetons sont remportés par post dans ce sujet. C'est points sont ajoutés automatiquement.
Les jetons du tour précédent ont été ajoutés par Nemo Nobody.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Ven 23 Nov - 0:23

    J'avais croisé quelques regards connus dans la foule présente pour l'évènement, mais voilà, je sentais qu'un truc était en train de se produire, et je le sentais plutôt mal, très mal même. "The Laugh" ne pouvait pas être un type bien. Un rire se mit alors à résonner dans la pièce, comme si nous étions entouré de ce rire machiavélique. Mais je ne sourcillais nullement, si cela devait faire peur c'était un effet raté pour ma part, même si cela n'augurait rien de très bon. Il arrivait donc pour nous servir les amuses gueules, pour nous servir l'apéritif. Ce serait de quel genre ? Terrifiant ? Horrifiant ? Il faudrait sans doute choisir entre la farce ou mourir ... Puis alors que l'écran qui annonçait la neige semblait formé un visage, nous entendions un "Hellcome Gotham!" Cette voix me faisait penser à celle du Joker mais ce n'était assurément pas lui, sinon il n'aurait pas changé de pseudo, n'est ce pas ? Puis soudain des rampes tombaient du plafond pour nous séparer des uns des autres. Elles semblaient lourdes, tout cela avait été étudié comme si nos positions avaient été calculées pour que nous nous retrouvions avec telle ou telle personne. Nous allions donc jouer à un jeu. D'accord, ce serait assurément un jeu mortel. Je me retrouvais avec Peter, je le connaissais bien, nous travaillons souvent ensemble, je venais de le faire embaucher à plein temps au journal. Je ne connaissais pas l'autre personne présente avec nous deux, il était pour ainsi dire un mystère pour moi. Il y avait donc devant nous un plat contenant un cadenas à code. Que fallait-il faire ? Nous n'avions aucune explication sur les règles du jeu, ce serait sans doute amusant. Pour le moment, je ne cherchais pas à fuir, ni à faire quoique ce soit d'autres. J'étais pour ainsi dire dans l'attente.

    " A votre avis, qu'est ce qu'on va devoir faire avec ce cadenas ? Si on le balançait au dessus des rampes, on y gagnerait peut être quelques choses ? "

    Je posais la question aux deux hommes même si j'étais un peu plus tournée vers Peter que je connaissais déjà. Que faire ? Et si nous rigolions un petit peu en jouant à contre courant ? Nous ne serions pas bloquer indéfiniment par ici quoiqu'il arrive alors autant s'amuser à fond.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham City
♠ Nombre de Messages : 117
♠ Nombre de Jetons : 790

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Pandora
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Héléna Manson
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Ven 23 Nov - 16:36

La soirée avait l'air de commencer lentement. Le peu d'invités présents inquiétaient légèrement la jeune femme. Une soirée d'Halloween avec peu d'invités? Pandora observait chaque personne mais ne reconnaissait que Nemo Nobody. Puis, à sa plus grande surprise, Bruce Wayne fit son apparition. D'un côté, cette arrivée ne la surprenait guère. Un drôle de sentiment lui disait que les invités n'avaient pas été choisi au hasard, qu'il y avait quelque chose de prévu derrière tout ça. L'envie de s'en aller apparut, la poussant à faire un pas vers Bruce Wayne, l'incitant presque à l'accompagner. Elle passa son bras par dessus le sien, se collant à lui amicalement, affichant son plus beau sourire pour répondre au richissime héritier de Wayne Industry.
"Bruce Wayne. Enchantée de vous revoir. Pour tout vous dire, je ne comptais pas venir. Allons discuter..."
Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase que l'écran géant installé pour l'occasion dans la pièce s'alluma, affichant un visage surprenant. Enfin, il n'y avait pas vraiment de visage, juste une tête cachée par un masque au sourire angoissant. Un rire résonna tout autour d'eux, diffusait par des enceintes dissimulaient dans la pièce. Pour tout vous dire, Héléna frissonna.

Cette situation ne lui plaisait pas du tout, surtout quand l'hôte annonça "Hellcome". Comme si tout avait été programmé, des grilles tombèrent du plafond, divisant les convives en plusieurs groupes. Par chance, Héléna n'avait pas été séparé de Bruce mais une autre femme était bloquée avec eux. De visage, elle ne lui disait rien et elle ne lui disait rien de bon. La jeune femme recula, tentant d'analyser un maximum la scène. Nemo était lui aussi bloqué, un peu plus loin avec d'autres personnes. Un soupir s'échappa d'entre les lèvres de Pandora qui découvrit le petit jeu de "The Laugh". Ce dernier s'exprima avec un sadisme que même Pandora n'aurait pu égaler. Tout ceci n'était qu'un jeu. Héléna en avait absolument marre des jeux. La scène lui rappelait étrangement une situation de film d'horreur et la plupart du temps, ça ne finit pas souvent bien. Le propriétaire venait de confier au petit groupe où se trouvait Héléna, un jeu dangereux, comparé aux défis proposés aux autres groupes. Pandora pesta, dégoutée que ce genre de chose tombe sur elle. Peut être que cette séparation en plusieurs équipes étaient aussi prévue et que le fait de se retrouver avec Monsieur Wayne et cette femme n'était pas le hasard.

Pandora analysa le jeu. La clé était accrochée au mur qui servait de quatrième rempart, encerclée par des fils électriques, peu rassurant. Des étincelles s'échappaient ainsi que des bruits de grésillements qui n'inspiraient pas confiance. Se vidant les pensées, elle réfléchissait à une solution. Il ne fallait pas faire de faute car aucun d'entre eux n'avait connaissance du nombre de volts qui circulait dans ces fils. Un seul touché pouvait causer la mort. Soupirante mais résolue, elle déchira la bas de sa robe, la rétrécissant énormément. Puis, elle retira ses talons, avant d'enrouler sa main dans le bout de tissu noir. Elle tendit la main vers la clé mais se stoppa net. Non, du coton n'allait pas bloquer le courant. Son bras tomba lourdement contre son corps et elle s'approcha de très près de cette énigme. Une solution lui vint soudainement. Les fils étaient découverts à de nombreux endroits. En retraçant le chemin des fils et en localisant le premier court-circuit, ils avaient une chance de récupérer la clé. Le seul soucis, était de trouver une matière non conductrice. Elle se tourna alors vers Bruce, un petit sourire au coin, étant sûre que seul lui et elle savait comment résoudre ce problème.
"Alors, Bruce, faîtes nous part de vos connaissances. J'ai peut être déjà trouvé une solution mais votre aide est toujours la bienvenue."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Sam 24 Nov - 17:42

The Sharpest Lives


Drôle de soirée, drôle d'ambiance... Nobody restait sur ses gardes, mais il n'avait pas l'intention de rester longtemps, peut être encore une vingtaine de minutes et il disparaîtrait. Personne ne l'avait remarqué, ou presque... Il n'était pas homme qui passe inaperçu, il n'y avait pas beaucoup d'invités aussi, pourtant il n'était pas venu en avance. Juste une petite dizaine, un nombre assez suspect pour une soirée, l'espace était tellement bien décoré, il devait y avoir plus de monde non ? A moins que l'on soit venu décliner l'invitation de cet hôte comme il avait eut l'intention de faire. Mais le hasard avait fait qu'il était là, Nemo Nobody, déjà lassé d'avance de cette soirée médiocre avec des artifices pathétiques et sans gout. Une fête idiote pour des gens idiots, et lui qui était là avait l'air tout aussi idiot finalement. Situation qui le dérangeait, alors pourquoi ne partait-il pas ? La curiosité, une fois qu'il saurait qui se cachait derrière The Laugh, il partirait. Cela semblait être l'attention de tout le monde dans cette assemblée, il doutait que Natasha soit venue faire la fête... Probablement était-elle ici pour jeter un coup d'oeil, et si toute la mafia avait été conviée à cette soirée ? Bien sur, ils avaient préféré partir à la soirée organisée par les russes, mais... C'était étrange, cette population de malfaiteur dans cette pièce. Puis le silence fut absolu quand un rire se mit à résonner aux quatre coins de la pièce, beaucoup cherchaient l'origine de ce rire, Nemo fixait cet écran au mur, une forme assez floue se dessinait petit à petit, une silhouette, non un visage... Il ne savait pas vraiment, c'était assez particulier.« Hellcome Gotham » déclarait ce visage qui ne semblait pas vraiment en être un, juste un immense sourire digne des plus grands films d'horreur.

Nemo restait silencieux, il ne sortait pas vraiment du lot pour une fois, puis des bruits firent frissonner l'assemblée, Nobody levait les yeux au plafond où cela semblait remuer quand tout à coup ils se retrouvaient tous enfermés. La salle coupée en trois et un rire diabolique. Nemo se tournait, Gwen Stacy était avec lui dans cette cage. Étrange situation, le piège s'était refermé sur eux, insouciants, ils étaient tous tombés dedans... A moins que l'un d'entre eux fut l'auteur de ce petit jeu... Petit jeu, mais où cela les mènerait-il ? Encore des jeux, toujours des jeux, Nemo était très joueur mais depuis quelque temps il avait perdu le gout de s'amuser... Peut-être que ce soir il retrouverait cette étincelle ? Avait-elle seulement déjà existé ? Nemo était armé de son revolver et d'un poignard, il était capable de se défendre. Oui, mais se défendre contre quoi ? Et contre qui ? La panique allait-elle saisir les convives ? La fête avait enfin commencée, peut-être se passerait-il quelque chose d'intéressant ce soir là, Nemo était presque admiratif devant tant de génie, mais il attendait d'en savoir plus avant de déduire quoi que ce soit. Ses iris bleus ne purent s'empêcher de se poser sur Pandora, en compagnie de ce Bruce Wayne, un riche qui ne savait que faire de ses dix doigts selon Nobody... Et en compagnie de Natasha... Pandora et Natasha réunies, quel étrange hasard non ? Puis il regardait l'autre groupe, Edward Nigma, toujours aussi sur de lui, un homme difficile à surprendre, en compagnie de Dinah Lance qui était atrocement sexy ce soir là mais elle avait toujours cet air agaçant sur le visage, et puis ce cher Peter Parker a qui Nemo avait arraché sa chère tante... Et le voici enfermé avec sa petite amie... Étrange hasard encore une fois, n'est-ce pas ? Nemo ne croyait pas au hasard.

La voix leur disait de rire, Nobody ne put s'empêcher de sourciller, encore un fêlé... Le silence, chacun semblait se demander ce qu'il allait se passer ou chercher une solution, Nemo entendait la voix de cette bécasse de Lance qui fit une suggestion assez... Inutile, mais ils n'étaient pas dans la même cage, une chance, probablement Nobody aurait-il tenté d'enfoncer les barreaux avec la jolie tête de la demoiselle.... Nemo aurait presque plaint Nigma de se retrouver prisonnier avec elle, mais cela lui ferait les pieds, lui qui se croyait si malin il y avait presque aussi agaçant que lui dans ce monde. Il posait ses iris bleus sur le sol qui jusque là n'avait pas intéressé Nemo, mais une trappe y était dissimulée, il en voyait désormais parfaitement la forme, et s'il avait remarqué les inscriptions au sol, ce détail lui avait échappé. Probablement devrait-il jeter un coup d'oeil la dessous non ? Alors, sans demander l'avis de Stacy il s'accroupissait, dessinant le contour de la trappe du bout de l'index avant de trouver un petit creux dans le parquet où se trouvait un misérable bouton qui actionnait l'ouverture de cette trappe. S'il avait été de bonne humeur, probablement aurait-il laissé l'honneur à la demoiselle ; mais il n'était pas d'avis à plaisanter. Il se penchait pour tenter de voir quelque chose, mais il ne pût voir que l'obscurité, il tirait de sa poche une pièce de monnaie qu'il laissait tomber pour entendre quelques secondes plus tard le bruit du métal contre du goudron, il se relevait accordant enfin à Gwen quelques mots « Stacy, ce n'est pas très profond, et c'est du solide en bas. Je vais descendre, aurais-tu quelque chose qui ne sait-on jamais, pourrait servir à éclairer l'endroit ? » Pourquoi décidait-il de descendre ? Juste pour voir qui voulait lui jouer un tour, juste pour comprendre et peut-être que la soirée ne serait pas aussi nulle qu'il l'eut envisagée. Et puis, parce qu'il fallait bien trouver une solution puisqu'il n'avait guère envie de rester davantage.

_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
Invité
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Lun 26 Nov - 21:11




The Sharpest Lives

.

Une lettre anonyme. Enfin pas anonyme puisqu’elle était signée The Laugh, mais puisque personne ne savait qui c’était, elle aurait tout aussi bien put être anonyme. C’était vraiment de mauvais goût. Pour une soirée costumée en plus. Natasha détestait les soirées costumées. Quel drôle d’idée, franchement. Qui pouvait avoir lancé l’idée farfelue de prendre l’apparence de quelqu’un d’autre pour se rendre à une soirée. Le but d’une soirée n’était-elle pas de se sociabiliser ? Hors, elle ne comprenait pas comment on pouvait le faire au travers d’un masque. Mais en même temps, il y avait beaucoup de choses que Natasha ne comprenait pas et personne ne semblait pouvoir l’aider à comprendre. Mais bref. Elle avait été bien obligée de se rendre à cette soirée, puisque Illyas lui avait expressément demandé de s’y rendre à sa place, pour enquêter sur le fameux auteur de cette invitation sordide. Natasha sentait le coup foireux venir à plein nez, mais elle n’avait pas osé contrarier son supérieur. Elle savait que bon nombre de personnes convoitaient son poste de bras droit et il était hors de question que quelqu’un ne lui pique. Elle avait donc obéis, brave petite fille qu’elle était et avait accepté de se rendre à la soirée à la place de son supérieur, sans grande conviction toutefois.

Pourquoi moi, déjà ?
Rappel moi pourquoi je fais ça ?
N’as-tu pas d’autres larbins à envoyer ?
Oh, et puis je t’apprécie trop pour te contrarier.

La jeune femme avait opté pour un costume de vampire. Simple, banal, sans aucune originalité, comme pour marquer son désaccord envers les soirées costumées. Elle avait utilisé du faux sang pour recouvrir ses lèvres, son menton et ses mains, mais ne s’était pas fatiguée outre mesure. Vêtue en plus d’une robe noire et moulante et de talons aiguilles, elle s’était rendue sur les lieux de la soirée en voiture. Un voiturier, déguisé en zombi, étaient venus prendre ses clés pour garer la voiture sur le parking. La jeune femme l’avait longuement dévisagé, comme s’il sortait d’une autre planète. La jeune femme détourna ensuite son attention, pour entrer dans les lieux à proprement parler. Elle découvrit les lieux, avec ses toiles d’araignées, ses clous qui dépassaient des murs … Bref, un vrai décor de château hanté. La jeune femme ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel. C’était d’un mauvais gout … Franchement, ça n’avait rien d’original. Mais soit. Elle était là pour une bonne raison et elle ne perdait pas de vue son objectif. Elle devait faire un rapport détaillé à Illyas bien plus tard. Mais pour l’instant, elle devait repérer les lieux, voir si éventuellement elle connaissait quelqu’un. Elle eut bien le temps d’apercevoir Nemo Nobody, mais elle prit bien soin de se tenir le plus loin possible de lui. Repliée dans un coin de la salle, la jeune femme attendit la suite des évènements, surtout le moment où le piège se refermerait sur les invités. Car piège il y avait, elle en était absolument certaine. Et Illyas devait le savoir aussi, sinon, il s’y serait rendu lui-même, sans passer par elle.

Je ne suis pas stupide.
J’ai bien compris le petit manège.
Mais s’il faut mourir.
Alors j’aurais eu la chance de vivre auparavant …

Et soudain …

En entendant un rire diabolique envahir la pièce, la jeune femme sursaute, ne s’y attendant pas. Puis, intérieurement, elle maudit le crétin qui est à l’origine de cette mauvaise blague. Sérieusement, ça lui faisait plaisir de jouer à ça ? En colère, la jeune femme fronce les sourcils et tente de localiser la source de ce rire immonde – envisageant au passage de lui fourrer son poing dans la gorge pour y mettre un terme – sans succès. Ainsi c’était comme cela que The Laugh, avait décidé de faire son entrée. Déprimant. C’était d’un mauvais gout et d’un manque d’originalité … Mais Natasha ne broncha pas, attendant la suite des évènements.

Hellcome Gotham.

Tant qu’à faire dans les clichés, autant y aller à fond. La demoiselle Moscovitch fixa la foule, toujours sans bouger. Les bras croisés, elle attendant qu’il se passe réellement quelque chose. Visiblement, ce n’était pas pour tout de suite, The Laugh voulait certainement faire durer le suspense plus longtemps. Bien, qu’il fasse. Ca ne le rendait que plus pathétique aux yeux de la jeune russe. Bien qu’elle dut reconnaître que les remparts tombant brusquement du plafond ne la rassuraient pas, elle gardait son calme.

On va jouer à un jeu.

Magnifique … Elle en était ravie. Sérieusement, elle avait passé l’âge de jouer à des jeux stupides. A presque trente ans, jouer ne l’intéressait plus vraiment. D’ailleurs, son principal jeu, étant plus jeune, avait été la torture et l’exécution. C’était un jeu auquel elle voulait bien jouer avec The Laugh, s’il daignait se présenter en bonnes et dues formes. La jeune femme put constater qu’autour d’elle, la panique commençait à atteindre l’assemblée. Pauvres âmes fragiles … Natasha regarda autour d’elle, et constata qu’elle se retrouvait enfermée avec un homme, d’une trentaine ou quarantaine d’année et une femme, une brune plutôt mince et grande. Elle remarqua ensuite la clé, accrochée sur le mur marqué 763. Elle s’approcha du groupe, alors que la jeune femme brune semblait déjà vouloir prendre la tête du commandement. Natasha leva les yeux au ciel une nouvelle fois, un sourire mauvais illuminant son visage.

- Si tu as la solution, vas-y, expose ta science au lieu de tourner autour du pot. Ou bien mets les doigts dedans, histoire de voir quelle est l’intensité ♪

De mauvaise foi ? Probablement.
Mais elle ne supportait pas de se faire commander.
Elle n’était pas n’importe qui et cette fille allait l’apprendre.
A ses risques et périls ?

Probablement que oui









Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Jeu 29 Nov - 11:20

    Effectivement, ce bon vieux Bruce savait toujours comment s'y prendre avec les femmes. Il semblait que je pouvais encore me parer du masque de celui qui sait faire de l'effet aux femmes, qui sait se rendre charmant et charmeur. C'était toujours ça de pris, même si ça ne me suffisait pas pour ressentir tout ce mon regard et l'air que j'arborais étaient sensés supposer. Peu importait ; de toute manière, il fallait bien avouer que seuls comptaient les résultats de tout ce que je pouvais décider de faire. La jeune femme que j'abordais m'offrit un sourire des plus francs avant de prendre mon bras pour m'emmener discuter. Nous fûmes aussi vite interrompus par les écrans qui s'allumaient. Un rire éclate, et semble sortir des murs. L'ambiance glauque est aussitôt renforcée par la façon de nous accueillir. Je sais maintenant que tous les gens retenus ici sont tombés dans un piège, et que personne ne semble se douter de rien. Enfin, si, ça commence. Je lis sur les traits de ma compagne, toujours pendue à mon bras, qu'elle redoute elle aussi le pire. Je sais que je peux prévenir Blake en cas de pépin pour qu'il vienne à notre rescousse, mais je ne suis pas encore certain que son intervention débloque rapidement la situation, ni même si celle ci présentera un quelconque danger. Peut être est ce simplement un jeu. Enfin, un vrai jeu. Je n'y crois pas et mon instinct non plus, mais je dois aussi tout faire pour découvrir qui est derrière tout ça. Je ne peux donc appeler la cavalerie aussi rapidement que j'aurais voulu ; il faut d'abord que je progresse, que je sache s'il s'agit encore d'un coup du Joker, ou d'un individu tout autant malade dans sa tête. Un jeu donc. Je me forçais à analyser froidement la situation, alors que je me rendais compte qu'une clé était entourée de câbles dénudés et donc potentiellement dangereux. Je fronçais les sourcils. Quel était le but de tout ceci ? Et ce fameux rire, qu'attendait il de nous ? On ne pouvait plus s'échapper maintenant, on n'avait pas d'autres choix que celui d'avancer. Je vis que Miss Manson commençait à s'avancer vers l'énigme qui nous était dévolue ; récupérer une clé à l'utilité inconnue alors qu'elle était entourée probablement par pas mal de voltage qui courait le long de l'enchevêtrement de câbles. Une matière non conductrice ? C'était forcément la clef, mais mon déguisement m'avait forcément limité dans l'équipement que je pouvais transporter. Malicieuse, Hénéla me mit au défi de résoudre ce problème, alors qu'elle disait avoir une solution. Cela forcément, me mit la puce à l'oreille. Si je pouvais savoir ce dont elle était capable.. Je lui souris avant de répondre, mais une autre femme, une inconnue, prit la parole avant moi. Elle semblait mauvaise, et son ton était plus abrupt que la descente de l'aile ouest du manoir. Si on devait avancer, il fallait qu'on se serre les coudes.


    | On est tous dans le même bateau, mademoiselle. Il ne sert à rien d'être désagréable. |


    Je me retournais vers Helena.


    | Je n'ai rien qui soit isolant ou qui puisse sectionner ces câbles sans risques. Si vous avez une idée, je suis tout ouïe |
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Lun 10 Déc - 15:17

Elle avait avancé dans la pièce d'un pas qui se voulait assurer alors qu'au final, elle se tenait à Peter pour pouvoir se donner un minimum de courage, tant qu'il était prêt d'elle, elle savait qu'elle était en sécurité, enfin elle l'espérait réellement. L'écran qui montrait de la neige tombée lentement l'apaisait tout autant qu'elle l'intriguait et sans vraiment s'en rendre compte, alors qu'elle s'avançait pour s'y intéresser un plus longuement, elle s'était détachée de son fiancé. Elle se sentit piquer au vif quand elle entendit un rire diabolique se répandre dans la pièce, elle lançait des coups d'œil de tous les côtés se demandant de quel côté pouvait bien provenir ce bruit infâme. Leur fameux hôte n'allait surement pas tarder à se présenter et plus encore qu'avant, elle sentit que d'avoir accepté de se déplacer jusqu'ici était une très mauvaise idée. Les visages de chacun des invités se tournèrent vers l'écran et Gwen suivit le mouvement pour pouvoir découvrir ce qu'il se passait. Elle plissa légèrement les yeux, essayant de découvrir les formes floues qui commençaient à se dessiner. « Hellcome Gotham. » Elle frissonna une nouvelle fois et s'est affolée qu'elle se mit à reculer en entendant le bruit d'un rouage et de chaînes métalliques mouvantes. D'accord, celui qui avait organisé cette soirée d'Halloween avait mis le paquet pour donner la frousse, ça n'avait strictement rien à voir avec des déguisements enfantins qui sonnaient à la porte de chez vous en vous lançant au visage un joyeux « Des bonbons ou un sort ! », bien évidemment il fallait redouter les adolescents mais pour le reste c'était plutôt mignon. Là, il n'y avait rien de mignon.

Elle se retrouva bien vite encercler par des barreaux, et elle posa ses mains sur ses oreilles en entendant à nouveau la voix perçante « On va jouer à un jeu. ». Elle regarda immédiatement avec qui elle venait de se retrouver coincer et elle reprit tout de suite une stature correcte pour ne pas apparaître faible devant l'homme qui se trouvait face à elle. Nemo Nobody, en plus d'avoir peur, elle devait se coltiner quelqu'un qui la rendait parfois mal à l'aise, comme s'il cachait toujours quelque chose de peu reluisant derrière son sourire de façade. Elle tourna le visage vers les autres groupes pour pouvoir croiser le regard de Peter, elle lui fit un petit sourire, espérant tout aussi le rassurer lui qu'elle puis elle ne put que soupirer pour retourner à son charmant colocataire de cellule. Il ne semblait cependant pas s'intéresser à elle et le voyant la tête baissée, elle en fit de même et lentement elle se mit à distinguer l'existence de quelque chose sur le sol, une trappe qui possédait des inscriptions curieuses sans qu'elle ait le temps de les observer puisque Nemo s'était accroupis pour ouvrir cette trappe, le mécanisme se déclencha et une ouverture se créa. Elle pencha légèrement la tête au-dessus dans l'espoir d'apercevoir quelque chose avant de reculer, croisant les bras sur sa poitrine avec la ferme intention de ne pas bouger de là. « Stacy, ce n'est pas très profond, et c'est du solide en bas. Je vais descendre, aurais-tu quelque chose qui ne sait-on jamais, pourrait servir à éclairer l'endroit ? » Elle regarda Nemo et laissa échapper un petit rire nerveux avant de se décider à lui répondre. « Je sais pas si tu m'as juste un instant regardé mais aux dernières nouvelles je ne cache pas une lampe torche sous ma robe ou dans mes cheveux, je suis désolée ! »
Revenir en haut Aller en bas
♠ Localisation : Gotham City
♠ Nombre de Messages : 509
♠ Nombre de Jetons : 269

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Alex'
♠ Statut RP :
♠ Inventaire:
avatar
Peter Parker
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Mer 12 Déc - 13:37

Soudain un rire diabolique surgissant de nulle part résonna dans la pièce. Peter sentit des frissons lui parcourir la colonne vertébrale. Puis du plafond, fondirent des remparts, la voix surpuissante annonçant avec une envie non dissimulé et effrayante qu’ils allaient à présent jouer à un jeu. Peter était séparé de Gwen par ces fameux remparts et se retrouvaient en compagnie de Dinah, sa collègue au Daily Bugle et d’un homme mystérieux portant des vêtements ornés de points d’interrogation. Il tenta bien de soulever les rampes mais il en était incapable, même sa force surhumaine ne lui serait d’aucune aide ici. Un cadenas était déposé devant eux. Ils allaient devoir trouver un code à quatre chiffres pour l’ouvrir. Le jeune homme n’avait absolument pas la moindre idée de ce que pouvait être ce fameux code. Il tenait de rassembler des indices mais il était trop inquiet pour Gwen pour réfléchir convenablement. Pourtant il restait d’un calme incroyable au vu de la situation. Bien sûr il avait sursauté quand le piège s’était jeté sur eux mais il s’en doutait depuis le début de cette soirée. Il était depuis le début persuadé que cette soirée allait mal se dérouler et c’était actuellement le cas. Seulement, il lui restait encore un espoir. Dinah demanda alors ce qu’ils devaient faire avec le cadenas, demandant si le lancer par-dessus les remparts pourrait se révéler être la solution. Peter haussa les épaules tandis que l’autre homme restait silencieux.

« Je pense qu’on doit essayer de l’ouvrir. Il nous faut trouver le code. »

Il réfléchit à toute vitesse de trouver une solution mais aucune idée paraissant judicieuse ne lui vint en tête. A tout hasard, il tenta quand même de donner une réponse à cette énigme.

« Peut être devrait on essayer d’entrer la date d’aujourd’hui. C’est peut être ça le code. »

Après qu’il ait prononcé ces mots, cela lui semblait totalement stupide. D’autres idées lui venaient cependant peu à peu en tête mais à ce rythme là, il n’était pas prêt de sortir de cette véritable cage dans laquelle il était retenu.

_________________


You both mean something to me ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Jeu 13 Déc - 16:02

The Sharpest Lives



Tous semblaient paniquer face à cette étrange situation, était-ce un jeu ou un piège ? Nemo penchait pour l'option du piège, il semblait que tout cela était bien trop réel, cette invitation, ses invités bien trop suspects. Oui, tout cela n'était pas normal. Alors une question intéressait Nobody : où voulait en venir leur hôte ? Il ne pensait pas que celui-ci ait prévu une fin heureuse pour cette soirée, comme s'il s'apprêtait par le biais de jeu à leur transmettre une série de message à chacun d'entre eux. Qu'ils soient criminel, mafieux, simple citoyen ou semblant de bienfaiteur, tous étaient représentés et devait dès maintenant affronter ce qui les attendait. Cette répartition des invités, avait-elle était calculée d'avance ou cela ne fut que le pur fruit du hasard ? Nemo refusait d'attendre que le temps passe, que les événements viennent à lui, il voulait affronter tout ça au plus vite car il ne désirait qu'une chose : partir. Tous semblaient avoir cet ultime objectif, quitter les lieux étaient la seule préoccupation de tous les convives de cette soirée d'Halloween qui semblait tourner au cauchemar. Mais ne tirons pas de conclusion hâtive. L'imagination ne voulait pas forcement dire intelligence. Et que the Laugh pouvait bien être un petit rigolo comme le stipulait son nom. Après avoir réalisé sa petite exploration des lieux, il s'était tourné vers Gwen Stacy en lui proposant de lui permettre de se rendre utile, ne serait-ce qu'une fois dans sa vie, mais celle-ci refusait. Elle lui répondait avec un ton agressif qui laissait Nemo de glace et lassé. Il pouvait lire en elle qu'elle avait peur, qu'elle était inquiète, qu'elle aurait voulu se refugier de l'autre coté auprès de Peter Parker. Nobody se plaçait devant elle en la fixant droit dans les yeux avant de lui répondre d’un ton particulièrement calme « Humm... Sexy et isolante... Cependant, quelque chose me pousse à croire que tu n’es pas vraiment cette fille là. Détends toi, soit sexy et mignonne, c’est plus productif. » Il soupirait puis ses yeux azurs se posaient sur le sac à main de la jeune femme et sans rien lui demander il plongeait sa main dans celui-ci pour voler son téléphone portable. Il le déverrouillait et ajoutait calmement « Pas de réseau. Bien joué. » Il se tournait vers la jeune femme en lui adressant un large sourire puis concluait en réponse à ses mots précédent « Tu vois, quand tu veux tu peux te rendre utile. » Il agitait devant ses yeux le téléphone qu’il lui avait volé, avec la ferme intention de ne jamais le lui rendre, il s’approchait de la trappe, il glissait le portable dans sa poche et posait un bras de chaque coté de la trappe pour laisser ses jambes pendre dans le vide, il tenait par l’unique force de ses bras, pas très musclé mais pas forcement épais, il avait la faculté d’être particulièrement agile. Il jetait un dernier regard sur Pandora qui se disputait déjà avec Natasha, il soupirait puis son regard croisait celui de Pandora, son regard se durcirait puis il lâchait la pression qu’il exerçait sur ses bras pour atterrir sur le sol en position accroupie. Nemo dégainait le portable de sa poche et éclairait doucement le sol en faisant quelques pas en avant sans trop savoir où il allait.

_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Localisation : La maison hantée
♠ Nombre de Messages : 19
♠ Nombre de Jetons : 304
avatar
The Laugh
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Sam 15 Déc - 19:32







The Sharpest Lives

Helena décide enfin d'utiliser sa technique et récupéré finalement la clé sans se blesser, et Bruce ouvre le cadenas avec méfiance puis soulevait le couvercle de celui-ci pour découvrir un téléphone ancien qui se met à sonner. Bruce décroche puisque personne ne semble s’en sentir capable, une voix se met alors à hurler « EN HAUT !! » et une trappe s’ouvre depuis le plafond et une échelle tombe devant eux. Natasha ouvre la voie puis un à un ; ils montent à l’échelle et une fois que tout le monde est arrivé en haut, la trappe se replie par un savant mécanisme qui ne fera pas route arrière, les voici prisonnier dans le grenier

Nemo est descendu et Gwen le rejoins finalement la trappe se referme au dessus de leur tête, ils sont dans l’obscurité la plus totale et ne voient pas où ils posent leurs pieds, quel jeu les attendait à la cave ?

Quand au groupe 2, ils se retrouvent seuls dans la salle de réception. Il semblerait qu’ils étaient livrés à eux même. Mais The Laught leur accordait une petite chance, sur l’écran défilé en boucle les nombres suivantes : « 58» ; « 763 » tandis qu’une voix répétait en boucle « La réponse est dans 1+1=2 »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Mar 18 Déc - 13:20

    Cette soirée était définitivement bizarre, je dois bien vous l'avouer, je ne comprenais pas du tout le but de la manoeuvre, et mon esprit journalistique se posait des milliers de questions, de plus en plus de questions et je ne possédais aucune réponse ce qui était assez frustrant. The Laugh devait bien se marrer dans son coin, cela devait être son passe temps favoris vu le surnom qu'il s'était donné. Je me retrouvais donc avec Peter et un autre homme qui restait pour le moment assez passif. Ce cadenas ne nous servait à rien, un cadenas sur un plateau n'étant relié à rien d'apparent, je n'en voyais pas l’intérêt. Je proposais de balancer le cadenas à travers la pièce mais ce n'était pas une bonne idée, je l'avais dit sur le ton de la rigolade, la situation ne me faisait pas peur pour le moment, et je doute qu'elle me fasse peur un jour, j'avais connue pas mal de situation difficile. Peter avait bien essayé de soulever les rampes qui nous enfermaient ici mais elles semblaient être bien trop lourdes, et puis, il n'avait pas vraiment de prises dessus, c'était d'autant plus difficile. Il fallait trouver ce fichu code, voilà tout, même si je ne sais pas à quoi cela nous avancerait. Le photographe me dit alors que nous pourrions essayer la date d'aujourd'hui mais ça ne semblait pas être très logique.

    " Tu as raison, il nous faut ce code même si je doute que ce soit aussi simple de le trouver. "

    Oui, si c'était simplement ça, je ne vois pas le plaisir qu'aurait The Laugh à nous regarder chercher pour trouver la solution. Je ne sais pas ce que devenait les autres, sans doute avaient-ils eux aussi des énigmes à résoudre comme nous. Sur l'écran où il y avait précédemment de la neige, des chiffres défilaient : 58 et 763. Une voix parlait venant d'on ne sait où disant que la réponse se trouvait dans 1+1=2. Personnellement, je ne voyais pas du tout où il voulait en venir. Je ne voyais pas de rapport entre tout ces indices.

    " Vous voyez une corrélation entre tout ces pseudos indices pour trouver ce code ? Parce que personnellement, je ne vois pas. Une idée Peter ? Et vous une idée ? "

    Je regardais l'homme qui était avec nous, je ne sais pas, peut être était-il muet, il ne parlait pas. Je crois que j'aurais mieux fait de l'ignorer, c'était mieux ainsi, quoique, je ne sais pas trop, peut être avait-il une idée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham City
♠ Nombre de Messages : 509
♠ Nombre de Jetons : 269

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Alex'
♠ Statut RP :
♠ Inventaire:
avatar
Peter Parker
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Dim 30 Déc - 16:59

Beaucoup de bruit autour d’eux empêchait Peter de réfléchir convenablement. Visiblement certains étaient partis en direction du grenier alors que Gwen venait d’entrer dans la cave. Mais Peter était anxieux, la trappe y menant s’étant subitement fermé après le passage de sa fiancée. Le jeune homme toujours piégé avec Dinah et un homme toujours aussi silencieux regardait à présent l’écran sur lequel défilaient les nombres 58 et 763. Une voix surgit et répéta en boucle que la réponse se trouvait dans 1+1=2. Où voulait-elle en venir ? Perdu dans ses songes, Peter revint à la situation quand Dinah s’ils voyaient une corrélation entre tous ces indices et s’ils avaient une idée. Le jeune homme continuait de réfléchir mais il tenta quand même de répondre à sa collègue.

« Et bien si on ajoute les deux nombres on obtiens 821. Mais cela nous fait que trois chiffres. A moins qu’il y ait un 0 dans le code cela veut dire qu’il nous manque un chiffre. »

Le cerveau de scientifique de Peter travaillait à toute allure pour trouver une solution. Il semblait étrange que ce cadenas simplement posé à un plateau sans aucune attache soit la clé pour les libérer mais il n’avait pas véritablement d’autre choix que de trouver une solution. Le silence de l’autre homme piégé avec eux commençait sérieusement à agacer le jeune homme. Il pouvait très bien se débarrasser de lui et le laisser se débrouiller seul mais peut être avait il la clé de l’énigme. Ce n’était pas l’envie qui manquait à Peter de le frapper pour le faire réagir mais il doutait que Dinah soit en accord avec cette méthode. Le jeune photographe fixait l’écran comme si un indice pouvait soudainement leur apparaitre. Après tout, c’était peut être de là que viendrais la solution. En tout cas, il l’espérait car sinon, il y avait de grandes chances qu’il finisse par moisir ici. Le jeune homme était également très préoccupé par ce qui risquait d’arriver à Gwen. L’homme avec qui elle était partie ne lui inspirait pas véritablement confiance mais Peter devait compter sur lui pour sauver sa belle. Le jeune homme leva les yeux au ciel, les posant sur le plafond. Il ignorait l’épaisseur mais il savait qu’en grimpant sur la grille qui les bloquait, il pouvait l’atteindre sans soucis. Et grâce à sa force surhumaine, peut être pouvait il créer un tunnel vers la sortie mais cela compromettrai son identité. Il était dans une impasse et ne voyait pas comment en sortir.

_________________


You both mean something to me ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : La maison hantée
♠ Nombre de Messages : 19
♠ Nombre de Jetons : 304
avatar
The Laugh
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   Mar 15 Jan - 22:12







The Sharpest Lives

L'homme Mystère décèle enfin l’énigme du cadenas qui était : (5+8 ) & (7+6+3) = 1316. Il riait aux nez de ses deux compagnons qui étaient à ses yeux des incompétents finis. e cadenas s’ouvre et il trouve un bouton rouge avec noté « Press » dessus, ils se regardent tous, hésitent puis Dinah appui sur le bouton. Les rempares se lèvent alors et ils se retrouvent seuls enfermé dans la salle de réception quand la voix reprenait en riant « Et bien... Essayez la porte ! » Étaient-ils libres ? Alors ils se ruaient vers la porte et se retrouvaient face à une seconde porte ou était inscrit en sang "L'autre porte", alors le groupe se retournait et faisaient face à une autre porte qu'ils franchissait pour se retrouver dans la sanglante Cuisine


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The Sharpest Lives [Partie 1]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Sharpest Lives [Partie 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment laisser une seule partie de couleur ???
» [Guerre de l'anneau] partie du 12 décembre
» un particulier vends une partie de sa collection militaria
» [AIDE] Problème avec la partie Radio (GSM, 3G, ...) du HD2
» Mes séleucides 1ere partie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Shadow :: 'Cause it's Just a Game ! :: V1 :: LES RPS-