Partagez | 
 

 La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Lun 5 Nov - 23:26

    Il était une fois un truand qui avait explosé la vitrine d'un fleuriste pour son bon plaisir. Ce truand avait un nom bien évident pour moi, Nemo Nobody, du moins c'est comme ça qu'il se faisait appelé car je doute que ce soit véritablement son prénom à ce bon monsieur. Il l'avait fait pour se faire plaisir car il ne savait pas quoi faire d'autres. Plutôt que de jouer à la wii ou à la playstation, il avait choisi de faire exploser une bombe non loin de la boutique de fleur m'appartenant aujourd'hui. J'étais juste à l'extérieur à ce moment là, je venais de sortir dans la direction du poseur de bombe mais j'étais assez loin pour m'en tirer indemne, heureusement d'ailleurs car j'aurais pu être blessée gravement voire carrément tuée, mais ce n'était pas le cas. Je l'avais vu, clairement. J'aurais pu le livrer à la police mais je ne leur fais pas forcément confiance malheureusement, il y a eu des précédents. Ces gens là savent facilement se faire graisser la pâte. Et puis, quelles preuves j'avais ? Je l'avais simplement vue, mon témoignage contre le sien. J'aurais pu faire agir mes talents d'actrices mais bon, il n'y avait pas eu de mort, principalement des dégâts matériels, autrement dit quelques choses qui n'était pas si important que ça mais il ne faut pas laisser courir des fous comme ce type dans les rues de la ville. Avant de lui courir après, j'avais fait quelques recherches au Daily Bugle, dans les archives de la ville mais il n'y avait pas grand chose, sauf depuis quelques mois, date de son arrivée par ici. Il avait un but avec la mafia russe, c'était certains, mais en tout cas, il faisait du bruit, notamment par rapport à ces explosions. Il aimait ça, mais évidemment, il n'y avait jamais de preuves concrètes contre lui. Il avait ces habitudes apparemment selon ce qu'on m'avait dit, qu'il traînait souvent dans des coins pas très fréquentables de la ville. Aujourd'hui, je n'étais pas Black Canary, mais simplement Dinah Lance, une jeune journaliste, fleuriste à ces heures perdues qui se promenait dans le coin. Et c'est là que je l'ai vu, entrant dans l'église abandonnée. Qu'est ce qu'il allait faire là-bas ? Allait-il prier ? Ce serait bien étonnant venant d'un type comme lui mais tout est possible. En tout cas, ce serait mon excuse quand je le croiserais, car je doute qu'on y croise beaucoup de monde dans cette église abandonnée, non ? J'entrais donc discrètement à l'intérieur afin de ne pas faire trop de bruit, même si ce serait peut être difficile vu la vieillesse du lieu. Il était donc là. Je m'avançais vers lui.

    " Bonjour vous êtes ici pour prier ? Cette église n'est pas un peu vide pour cela ? Au moins, on est au calme ici, c'est sûr. "

    Et je lui faisais un sourire radieux comme pour appuyé mes propos. Il ne devait même pas me connaître, il devait se demander ce que je faisais là. Il serait sans doute méfiant, ou alors pas du tout et se fiant à ma blondeur et ma beauté naturelle. Il pourrait se dire qu'il n'avait rien à craindre d'une jeune femme comme moi s'il avait l'esprit un peu machiste. Aujourd'hui, je ne tenterais rien contre lui, je tâtais simplement le terrain. Je ne savais pas comment il allait réagir, mais ce serait sans doute marrant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Mar 6 Nov - 21:59

Pray To Your God


Chaque jour qui approchait Halloween mettait la ville en joie, comme s'il s'agissait d'un évènement extraordinaire, Nemo ne supportait plus vraiment cette horrible joie de vivre que pouvait avoir les gens, probablement parce qu'il ne les comprenait pas, c'était pour lui un mystère sans fin que le bonheur. Il préférait se dire que c'était idiot, ridicule et dénudé de sens plutôt que de se demander si lui aussi n'y aurait-il pas le droit un jour. Il semblait que la réponse était évidente pour lui : non. Pourquoi s'être mis cette idée en tête ? Si seulement c'était lui qui ce l'était mise... Il n'était rien d'autre que ce que l'on avait voulu qu'il devienne, la créature d'Adrian. Nemo se croyait libre, mais il appartenait à la mafia et jamais il ne pourrait s'en défaire. Mais il n'avait jamais pensé à s'en défaire, probablement parce qu'on lui avait dit qu'il n'aurait que ça, ou tout simplement parce qu'il avait fini par aimer ça. Alors, à quoi bon chercher le bonheur, peut-être l'avait-il déjà trouvé mais qu'il était bien trop borné pour voir qu'il était juste là ; ou bien peut-être en avait-il bien trop peur. Le bonheur ne lui manquait pas, peut-on manquer de quelque chose que l'on ne connait pas ? Sa vie n'était que violence et mort, alors qu'il en soit ainsi.

On riait dans les rues de la ville, les boutiques commençaient à se décorer pour l'événement. Nobody en était déjà lassé. Il n'arrivait pas à saisir le sens de cette fête, pourquoi les gens souhaitent-ils se déguiser en monstre ? Avaient-ils seulement idée de ce qu'était d'être un monstre ? Probablement pas... Alors, pour échapper à la vie en société, pour fuir les commerçants et leur enthousiaste effrayant, il se rendait comme bien souvent dans les bas fonds de Gotham City. Il était clair que l'homme n'avait pas des fréquentations correctes, personne dans la ville ne savait qui il était, ce qu'il faisait. Bien sur, on évitait de l'approcher car on avait dit de lui qu'il était violent. Son nom ? Nemo, Nemo Nobody. Un nom étrange, Nemo étant synonyme de « personne » en latin, et Nobody voulait dire ce qu'il voulait dire... Il n'était personne. Qui pourrait envier de s'appeler ainsi ? Il n'existait pas, il le savait, il l'acceptait.

Il était une fois un truand qui entrait dans une église. Avait-il l'l'intention d'y venir laver ses pêchés ? Probablement jamais. Sa vie était un pêché, son existence était un pêché. Il était un être de vices et de cruauté, le diable pourrait bien lui refuser d'ouvrir ses portes le jour venu. La mort elle-même ne semblait pas vouloir le prendre, pourtant, il avait toujours tout fait pour la provoquer, pour l'inciter à l'arracher de sa non existence, mais rien à faire. Il avait presque fini par se croire invincible. Éternel rejeté de la mort, il n'aurait jamais du naître, mais il était venu au monde dans ce bain de sang, douze années de vie effacés, oublié et tout ça pourquoi ? Quel était la raison de son existence ? Il donnait un sens à sa vie par la violence et la mort, qu'aurait-il pu faire d'autre ? Devenir avocat ? Avec quel nom ? Il n'était rien, et finalement sa place lui plaisait. Ne rien devoir à personne, faire ce qu'il voulait, tuer, détruire et surtout se détruire. Il n'espérait rien d'autre de la vie.

L'église était déserte, dans un état lamentable. Aux mains des malfrats de la ville, elle servait de planque pour les fugitifs, mais aussi de réserve de cocaïne. Probablement que s'il prenait la peine de pousser l'une des statues, il y découvrirait de quoi se payer une retraite. Mais à quoi cela lui servirait-il ? L'argent, il n'en avait rien à faire, il avait besoin de tuer pour se sentir vivant. Alors que faisait-il ici ? Chercher des ennuis rien de plus. Il s'installait sur un banc miteux qui faisait face à l'autel, Nemo regardait l'endroit, en se posant une réflexion sur les prières... Prier pourquoi ? Pour qui ? Et comment ? Il n'y connaissait rien, il ne croyait en rien, sa religion était la mort. Une voix le coupait dans ses réflexions, il relevait ses iris azurés vers cette jeune femme... Ce serait mentir que de dire qu'il ne la trouvait pas magnifique, mais sa question le fit hurler de rire résonnant contre les parois de l'église abandonnée. Il prit cependant la peine de se lever pour se trouver face à la jeune femme « Si dieu existait, il t'aurait dit de ne pas entrer dans cette église. » Est-ce qu'il la menaçait ? Non, ce n'était jamais qu'une mise en garde, car lui, il ne la protégerait pas. Il n'avait jamais protégé personne tout bien réfléchis, pas même lui-même, ce n'était jamais qu'un instinct de survie qu'il trouvait stupide mais incontrôlable. Probablement faisait-elle partie de ses filles qui cherchaient les sensations fortes, mais qui ne savaient pas où elles mettent les pieds, il méprisait ce genre de personnage sans intérêt à ses yeux. Il s'asseyait à nouveau posant les pieds sur l'assise du banc devant lui, il se désintéressait déjà de la jeune femme qui allait, il l'espérait ; rentrer chez elle et lui foutre la paix.


_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Jeu 8 Nov - 14:34

    Halloween, la Toussaint, cela était sur le point d'arriver, la mort allait être au centre de nos attentions à tous, enfin la mort ou ce qui s'y rapproche. Je ne comprenais pas pourquoi, il y avait un moment spécifique durant l'année où il fallait les fêter. Personnellement, c'était parce que ma mère était morte non loin de cette fête mais si elle était morte en juillet ou en mars, j'irais sur sa tombe à ce moment là. Sa mort était encore récente pour moi, le cancer l'avait emporté, alors j'allais souvent sur sa tombe comme pour me donner la force de continuer ce que j'entreprenais depuis une bonne année à présent, comme si elle allait pouvoir me guider dans mes choix. Je lui posais des questions, mais je n'avais jamais de réponses, je n'en aurais jamais si j'attendais qu'elles tombent du ciel, mais cela me ressourçait, cela me redonnait la force d'aller de l'avant de me remettre en question également. Car, je sais ce que je suis, mais je ne sais pas ce que je pourrais devenir, il ne me faudrait pas changer d'un iota, je dois rester celle que je suis, c'est ce qui fait ma plus grande force. Et aujourd'hui j'avais décidé d'agir à visage découvert, comme étant Dinah Laurel Lance, et pas en étant Black Canary. Elle interviendrait peut être plus tard s'il y en avait besoin mais pour le moment je tâtais le terrain. J'avais besoin d'étudier le spécimen de près, de très près même, sans prendre de trop gros risques non plus. Il y avait tout ces oui dires à son sujet, mais pour moi, il n'y avait que ce que j'avais vu de mes propres yeux et ce n'était déjà pas très brillant. Je voulais voir si ma première impression était la bonne, et très rapidement, je m'en rendais compte. Ce type était un imbécile de première, rien que son comportement m'exaspéré déjà, mais je m'efforçais d'être souriante et aimable, tout le contraire de lui. Cette église semblait être dans le même état que le bonhomme qui siégeait là, à proximité de moi. L'état de délabrement était avancé, et ce type ne faisait pas exception pourtant, quelques choses me disait qu'il n'était pas tout le temps ici. S'il était venu là, c'était sans doute qu'il avait des affaires à faire, drogues, alcool ou trafic d'armes, qu'est ce que j'en savais. J'avançais donc vers le type qui semblait plus ou moins perdu dans ces pensées. Il me dévisagea complètement, comme s'il ne m'avait jamais vu, or ce n'était pas le cas, mais il ne devait pas s'en souvenir. Du moins, mon visage ne l'avait pas marqué, comme ça à travers une foule agitée, le fou ne voit pas les visage, il se nourrit simplement de ce qu'il voit dans son ensemble, de la panique, de la peur provoquée par l'instant présent. J'entamais donc la conversation, et il se mit à rire, rire qui résonnait dans l'édifice vide et à moitié délabré. Cela aurait pu glacer le sang de certaines personnes, mais je n'avais pas peur de lui, pas encore tout du moins. Il se leva alors et me fit face comme pour me faire peur, ou me surprendre. Ces paroles étaient froides et pour ainsi dire menaçante d'un certain côté. Il ne voulait rien faire avec moi, il ne désirait pas ma présence en ce lieu, cela était une évidence qui transpirait à travers les pores de sa peau. Mais je n'avais même pas le temps de réagir qu'il s'asseyait à nouveau comme si je n'avais pas d'intérêt. Tant mieux dans un sens, je lui casserais au moins un peu les pieds à rester là, à lui parler.

    " Je crois qu'il existe oui, mais je suis sûre qu'il ne m'aurait pas dit de ne pas rentrer à l'intérieur de sa maison. Si je suis votre raisonnement, vous ne devriez pas être ici, je me trompe ? "

    Et paf dans les dents. Je le voyais déjà se relever d'un coup, et presque m'insulter, mais peut être qu'il savait mieux se tenir que cela, je ne savais pas trop. J'attendais pour voir son degré de réactivité, mais je ne doutais pas qu'il soit très réactif.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Jeu 8 Nov - 21:07

Pray To Your God


Non... Elle ne partirait pas de toute évidence... Pourquoi fallait-il toujours qu'il y est quelque chose qui vienne s'accrocher à lui quand il était tranquille ? A croire qu'il fallait tuer tout le monde pour être en paix, mais cela dit, ce n'était pas une version des faits qui le dérangeait... Il parait que l'homme est un être social, qu'il a besoin des autres pour survivre, Nemo était arrivé au fait qu'il n'était probablement pas humain, il en revenait à l'idée monstrueuse qu'il avait de lui, il était à part, il l'avait accepté et alors ? Pourquoi tout le monde devrait chercher la même chose ? Il était juste différent, si lui l'avait accepté, il ne voyait pas où était le problème. Qu'on vienne donc le traquer, il n'existait pas. On courrait après un mensonge. Il relevait ses yeux azurs vers cette inconnue, il se demandait à cet instant ce qu'elle lui voulait exactement, qui était-elle ? Faisait-elle partie de ces personnes qui se souviennent de lui, et lui non ? Il était assez amusé que les gens se souviennent de quelqu'un qui n'existe pas, c'était assez risible dans le fond, il s'en amusait, il se foutait des gens, il se foutait de tout. Mais les gens s'accroche, parfois juste à cause de l'attirance, parfois c'était juste la haine et la vengeance. Des ennemis, il en avait des tas. Ce n'était pas comme s'il était aimé... Du moins, il ne le rendait pas. Il ne savait pas ce que c'était, il pensait que c'était idiot et source de souffrance inutiles... Et Pandora diriez vous ? Il n'y pensait plus, il ne voulait plus y penser... Mais il devrait affronter un jour, il devait accepter qu'il n'était pas le monstre qu'il aurait préféré être. Que ça n'était pas si simple. Qu'il pouvait changer, que le bonheur pouvait être là mais qu'il s'y refusait, qu'il n'était juste un lâche qui voulait s'enfermer dans ce dont pourquoi il avait été conçut.

La réflexion de la demoiselle ne lui plaisait pas vraiment, il essayait de comprendre ce qu'elle cherchait, il était plus méfiant qu'il en avait l'air, du moins il savait démasquer les pièges en général, mais les évitait-il ? Jamais. La fois où il avait sentit qu'il y avait deux jeunes un peu plus loin prêt à l'attaquer, il n'avait pas fait demi tour pour autant, il avait foncé dans le tas, juste pour voir ce que ça donnerait, juste par ennuis. La blondinette ne manquait pas de cran, il devait avouer trouver cela intéressant, il avait presque envie de voir jusqu'où elle était capable d'aller... Pousser les limites d'autrui, une distraction comme une autre... Il retirait l'une de ses jambes du banc devant lui en faisant mine de regarder autre chose pour distraire la jeune femme avant de venir donner un coup violent au creux des genoux de la blondinette pour la faire tomber en arrière, elle avait d'excellent réflexes et venait attraper le banc de ses mains avant même que son adorable derrière ne le touche... C'était sa façon à lui d'inviter les gens à s’asseoir auprès de lui, étrangement il n'avait pas l'intention de lui faire du mal. Du moins, pas à ce jour ; il était un homme totalement imprévisible et changeant, il se distrayait par le mal parce qu'il ne savait rien faire d'autre, il faisait exploser des choses, se battait, provoquait plus grand que lui, juste pour voir ce que ça ferait, pour voir s'il allait survivre... Il s'évaluait parce qu'on lui avait durant douze ans fait subi des tests plus stupides et cruels les un des autres, c'était encrés dans ses habitudes : tenter le diable pour voir à quel point il l'avait au corps.

« Et si je suis ton raisonnement et celui de ta religion... Cet endroit et ouvert à tous ceux qui le souhaitent, non ? » Lui lançait-il dans avec un ton de lassitude. Évidement qu'il en connaissait un certain rayon sur la religion, même s'il avait vécu cloîtré pendant douze ans, il avait passé son temps à s’entraîner et à lire, lire une multitude de choses, il en savait plus qu'il ne laissait croire, seulement il préférait user de ses muscles plutôt que de sa cervelle, chacun ses choix, en était-il stupide pour autant ? A chacun de juger. « Qu'est-ce que tu veux blondinette ? » Demandait-il enfin, posant sur elle tout son intérêt pour un temps très court, il voulait aller directement au sujet plutôt que de tourner autour du pot, personne ne vient aborder quelqu'un dans une église abandonnée avec des sous entendus si appuyer pour rien... Elle voulait quelque chose, elle attendait quelque chose de lui, il aurait pu s'amuser au jeu des devinettes, mais il avait cette horrible sensation de déjà vu qui le lassait d'avance.


_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Ven 9 Nov - 1:01

    Ce type était fou, je pouvais le sentir dans mes entrailles. Quand j'avais quelqu'un de mauvais en face de moi je pouvais le sentir, et en le regardant, son visage transpirait de méfaits les plus abominables les uns que les autres. Cet homme n'existait pas, Nemo Nobody. Il n'était pourtant pas l'homme invisible que je sache mais personne ne connaissait monsieur personne. Sans doute était-il même un sans papier, un clandestin qu'on ne pourrait pas attrapé. Mais j'étais là pour faire régner la justice, cet homme devait croupir en prison, il devait tout simplement mourir. Cette dernière chose me ferrait plaisir, mais elle était impossible. Je ne lui en voulais pas plus que ça pour avoir détruit la devanture du magasin de fleurs de ma mère, pas pour ça, c'était une chose sans gravité. Je lui en voulais surtout pour les meurtres qu'il avait pu commettre ici et ailleurs. La justice n'était pas faite pour lui, c'était sans doute pour cela que j'avais opté pour le journalisme. J'aurais pu suivre une carrière semblable à celle de mon père, devenir enquêtrice, ou alors devenir avocate, mais ce système là était corrompu. Les gros bras de Gotham tirait tout cela, et chacun voulait avoir sa part de gâteau tirant la couverture à lui. J'étais dans cette église de plein grès, personne ne m'avait forcé à y entrer, je savais à qui j'avais à faire, je pouvais lui procurer des menaces, même si lui m'en procurerait sans doute également. Il ne me restait que mon père, un policier qui savait se défendre, je n'avais pas peur de me mettre personnellement en danger. Je l'attendais ce bougre d'âne. Ma petite réflexion ne lui plairait aucunement, j'en étais certaine. Il devait s'être aperçu que je n'avais pas peur de lui, cela devait éveillé un minimum sa curiosité même si ça ne serait pas suffisant. S'il pensait être le maître de l'échange il ne savait clairement pas à qui il avait à faire, ça non. C'était un avantage pour moi, mais je n’abattrais pas mes cartes tout de suite pour lui montrer ma quinte royale. Il essayait de m'amuser le gus et il réussit à me donner un coup derrière le genou pour me faire tomber mais il fallait plus que ça. Il semblait vouloir que je m’assois à côté de lui mais je n'avais pas la moindre envie de poser mon postérieur sur ce banc et me retrouver à côté de lui. Dans un sens je gardais une certaine distance de sécurité. Je me relevais donc prestement. Il s'amusa à reprendre ma phrase. Il était joueur, il n'y avait pas à dire mais je ne parierais pas sur lui sur une partie de poker. Son côté joueur faisait de lui quelqu'un de finalement prévisible ou presque. Puis il me demanda alors ce que je voulais me regardant distinctement cette fois.

    " Vous savez très bien ce que je veux monsieur Personne. Vous qui êtes si malin, étonnez moi un peu pour voir. Vous semblez être si prévisible ... "

    J'espérais sincèrement qu'il prenne ces propos comme une insulte et qu'il montre l'étendue de ces capacités. Alors monsieur Nobody, est ce que je vous plais toujours autant à présent ? Allez, ne faites pas le timide, explosez !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Ven 9 Nov - 20:04

Pray To Your God


Elle restait calme, beaucoup trop calme pour que ça soit naturel. Il n'avait aucune idée de qui elle était, mais il savait déjà qu'elle ne l'intéressait pas et qu'elle était du genre tenace. Qu'attendait-elle réellement de lui ? Elle cherchait à le provoquer, pourquoi cela ? Nemo l'observait, elle était si calculée, si préconçue... Elle était sûre d'elle, prête à atteindre le but qu'elle s'était fixé. Il ne lui avait pas fallut beaucoup de temps pour dégager ce qu'il y avait à voir dans sa personnalité. Évidement, il avait vu que c'était une fille bien, mais ce n'était pas le genre de détails qui intéressent Nobody. La bonté d'âme... Une belle connerie ! Une idée que les gens s'étaient mis en tête pour se dire qu'ils auront une place au chaud dans un paradis qui n'existait pas... Elle répondait, elle l'appelait monsieur Personne, une appellation qui le fit sourire ; on lui avait demandé tellement de fois pourquoi il s'appelait ainsi, on lui avait demandé si c'était son véritable nom. Il s'était contenté de sourire, juste parce qu'il ne voulait pas en parler. Non, il n'était pas Nemo Nobody, ce n'était jamais que le nom qu'Adrian lui avait donné, Adrian et sa phrase qu'il répétait un million de fois pour vous laver le cerveau : « Tu es unique, tu es Nemo Nobody, tu es le meilleur. Celui qui porte ce non n'est pas n'importe quoi. » Oui, il n'était pas n'importe quoi, mais il n'était personne. Mais finalement, l'enfant qu'il fut c'était accroché à ce Nemo car il semblait être la seule identité qu'on veuille lui donner. La seule ? Peut-être pas, Trishka... Probablement que sans elle il n'aurait jamais su qu'il s'appelait en réalité Adam, comment réagir lorsqu'une gamine de 6 ans vous annonce qui vous êtes vraiment ? Mais il n'avait pas eut le droit de douter, Adrian y avait veillé et il avait éloigné Trishka de lui pour protéger son cher Nemo d'Adam... Il avait abandonné cette vie oubliée, pour laisser Adrian lui créer une vie qu'il n'avait jamais demandée, mais il ne l'avait jamais refusé.

« Désolé blondinette, mais je ne fais pas de spectacle... Je ne me prostitue pas non plus d'ailleurs... » Lâchait-il alors à sa demande qui le faisait rire intérieurement... L'impressionner ? L'étonner ? Elle le prenait pour un singe ou quoi ? Mais ce n'était pas la première fois qu'on lui demandait d'étonner, de montrer ce dont il était véritablement capable... Et s'il l'avait fait, probablement ne serait-il plus de ce monde, ni personne pour en témoigner. Bien sur qu'il avait déjà déraillé par le passé, il avait menacé de faire exploser tout le bâtiment de la mafia, il avait fait des choses plus que dingue parfois... Comme épouser une mourante, épouser cette femme et seller une union par un baiser mortuaire... C'était ce dont il était capable... Il était bien plus monstrueux qu'on pouvait le croire. Il était capable de faire tellement pire que tuer, il semait la douleur, brisait tout ce qui se trouvait sur son passage, il était une machine de guerre qui ne pourrait s’arrêter que par autodestruction... Puis il ajoutait d'une voix calme en laissant perdre son regard azur dans le néant face à lui « Je n'ai envie d'étonner personne, donnes moi une seule raison valable d'essayer d'impressionner quelqu'un et peut-être qu'on en reparlera. Donnes moi juste une chose à prouver, juste une... Et peut-être que tu trouveras ce que tu es venue chercher. » Oui, il était persuadé de pouvoir se débarrasser d'elle, car il doutait fortement qu'elle puisse apporter une réponse à sa requête. Nemo lui-même ne savait pas ce qui pourrait le motiver à vouloir étonner le monde, le monde ne l'étonnait pas lui. Il n’avait rien à prouver aux autres, il savait qui il était, il ne devait rien à personne, il n’avait aucun regret, aucune valeur, aucune raison de vivre. Alors, si elle trouvait une seule raison potable, oui, il lui donnerait ce qu’elle voulait. Mais il ne se faisait pas de souci à ce sujet, d’ici quelques minutes il serait à nouveau face à lui-même sans cette fouineuse sans intérêt. Il avait détourné son attention d’elle de façon prématurée, il semblait que l’approche de la jeune femme était mort-née.


_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Lun 12 Nov - 22:31

    La rencontre ne faisait que commencer mais déjà, elle était intéressante et puissante. Ce Nemo Nobody qui s'appelait en réalité, je ne sais pas comment était une forte personnalité. Il était le héros bien médiocre de sa propre vie, de la vie qu'on lui avait donné. Il ne s'en rendait pas compte, mais il n'était qu'un petit pion sur l'échiquier de Gotham, un pion qui était apparu depuis peu et qui ne semblait plus vouloir partir, du moins pas tout de suite, j'en avais bien l'impression. Mais je le savais, ces pions là finissent un jour par partir, le plus tôt serait le mieux. Je me ferrais un plaisir en tout cas de lui mettre une balle dans la tête, un de ces jours. Mais pour le moment, il ne m'avait rien fait personnellement pour que j'exerce une vendetta personnelle comme celle-ci. Je dois me débarrasser des méchants de cette ville, mais cela ne passe pas forcément par la case mort, la prison ou la ruine suffisent. J'ai aussi le pouvoir de les discréditer dans la presse, enfin, il y a pas mal de moyen de les rendre aussi inoffensifs que de petits chatons ces gens là. Le bonhomme savait à qui il avait à faire, ça se voyait, il savait que je n'étais pas arrivée par ici. Il avait sourit quand je l'avais appelé monsieur personne. Si j'avais voulu être amicale, j'aurais pu lui demander pourquoi il avait choisit ce pseudonyme mais je m'en fichais tellement. Il me dit alors qu'il ne faisait pas de spectacle, mais je n'en voulais pas de son spectacle, pas le moins du monde, je voulais qu'il m'étonne et la seconde partie de sa phrase me plaisait déjà mieux. Alors comme il ne vendait pas son corps à des femmes, il n'était donc pas un gigolo, seulement un petit rigolo, et encore, je ne le trouvais pas tellement drôle. J'étais là dans un but bien précis, et il devait sans doute l'ignorer. Mais en étant là, à proximité de lui, j'en apprenais tellement. Il ne voulait donc étonner personne, même pas sa propre petite personne, c'était étonnant. Il était donc encore plus bête que je ne le pensais mais je n'allais pas lui lâcher cela en pleine figure, ça serait dommage de l'éclabousser de la sorte. Je souriais, il voulait une preuve. J'avais sur moi une petite photo, une preuve comme quoi il avait poser une bombe non loin de ma boutique. Personne ne le savait, pas même la police, sinon, il serait déjà derrière les barreaux. Pourquoi est ce que je gardais cette preuve pour moi ? J'avais mes raisons, que la raison ignore ! Je ne savais pas ce qui pouvait le motiver, honnêtement, mais je tenterais quand même le coup, à plusieurs reprises s'il le fallait.

    " C'est fort déplaisant de votre part que vous ne jouiez pas au gigolo, cela aurait pu être tellement drôle, surtout que j'ai une belle liasse de billet de 100 dollars dans la voiture, mais je suppose que ça ne vous intéresse nullement, n'est ce pas ? L'argent n'est pas votre moteur. Votre passé n'est pas non plus un moteur, votre famille non plus. Mais vos amis, ça vaut de l'or ça, c'est vous qui les choisissaient, ils font ce que vous êtes ! Sans vos amis, vous n'êtes qu'un vulgaire grain de sable dans cette mer, mais vous vous êtes plus qu'un simple grain, grâce aux autres grains qui vous entoure ! "

    J'étais partie dans une sorte de métaphore assez grandiloquente, mais ça valait bien le coup, à mon humble avis, juste pour voir sa tête, encore fallait-il qu'il me regarde bien et qu'il m'écoute jusqu'au bout, mais je n'étais pas loin de la vérité à mon humble avis le concernant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Mar 13 Nov - 15:12

Pray To Your God


Elle tenait bon, elle luttait, elle essayait de trouver la faille, elle essayait... Peut-être devrait-il admirer sa persévérance, mais il devait avouer la situation plus qu'agaçante et surtout lassante, il ne comprenait pas l'intérêt qu'elle lui portait, il n'aimait pas vraiment qu'on tourne autour du pot, mais si elle voulait jouer à cela, il n'allait pas chercher plus loin, il n'était pas du genre à s'occuper des enfants. Elle répondait, elle lui disait avoir 100 dollars dans la voiture, cette remarque le laissait de marbre, il était physiquement plus que convenable, et s'il avait les femmes qu'il voulait, il se faisait un plaisir de faire sa propre sélection. Il n'était pas de ceux qui ne voulaient pas donner leur corps, qui pensait qu'il fallait le mériter, il pensait seulement que s'il avait le choix, il se permettait de le faire. Il n'était personne, il n'avait aucune valeur, son corps ? Qu'était-ce donc aux yeux du monde ? Juste un pantin au service d'une âme, de son âme... Mais il n'avait pas d'âme, alors il appartenait à qui voulait le prendre, il fut durant trop d'années le jouet d'Adrian, son fils, c'était ainsi qu'il le présentait... Nemo savait que c'était faux, il était le fils de personne, il paraît de cette femme gisante au sol le jour de sa naissance, cette femme qui pleurait le nom d'Adam les lèvres couvertes de sang... Sa mère, une parfaite inconnue, une femme qu'il avait cherché et qui n'était jamais revenue, il aurait voulu lui poser tellement de questions, mais elle ne lui répondrait jamais. Alors oui, il s'en foutait de son corps, mais pas au point de se prostituer, juste parce qu'il n'avait pas besoin d'argent, parce qu'il gagnait bien assez en tuant, s'il éliminait Trishka, probablement pourrait-il prendre sa retraite de suite, mais ça ne l’intéressait pas. Faire une pause pourquoi ? Pour faire quoi à la place ? Tuer, il ne savait faire que ça...

L'argent, il n'en avait rien à faire... Elle avait raison... Elle évoquait son passé, il laissait un léger sourire se dessiner sur ses lèvres... Un passé... Quel passé ? Il ne se souvenait plus, il ne se souviendrait jamais de qui il était réellement, c'était fini... Le passé faisait désormais parti de l'oublie, d'Adam... Adam était mort, comme toute sa famille, il avait succombé et avait laissé place à Nemo. Adam, son enfance... Plus aucun souvenir, juste ce sang et cette femme qui l'appelait... Jamais plus Adam reviendra avait dit Adrian, mais pouvait-il en être sur ? Pouvait-il revenir ? Est-ce qu'après vingt ans ses souvenirs reviendront ou étaient-ils partis à tout jamais ? Pourquoi se torturer ? Elle évoquait sa famille, il levait alors son regard vers elle, quelle famille ? Adrian ? Le sang d'Adrian ne coulait pas dans ses veines. Nobody... Un nom qui voulait tout dire, il était seul au monde. « Mais vos amis, ça vaut de l'or. » L'homme ne pouvait s'empêcher de sourciller et écoutait la suite de sa phrase, il eut suite à cela un léger moment de silence... Il semblait hésiter entre deux solutions : éclater de rire ou juste s'en foutre... Il choisissait finalement de répondre « T'es bien mignonne... J'imagine que tu as dût réfléchir un long moment avant de me sortir une belle citation comme ça... Mais, désolé ; tu es complètement à coté. » Alors Nemo daignait enfin de se relever pour se placer face à la jeune femme, plongeant ses yeux azurés dans son regard avant de poursuivre « Pourquoi tu cherches tant à comprendre ? La vérité, est qu'il n'y a rien à comprendre. Pourquoi faudrait-il toujours un but à sa vie ? Une raison de se battre ? », alors si rien ne lui tenait à coeur, pourquoi restait-il encore en vie ? Parce qu'il n'était pas un lâche, parce qu'il affrontait la vie malgré tout, parce qu'il refusait d'être plus faible que celle-ci, il faisait ce qu'il avait à faire, ce qu'on lui disait de faire parce qu'il avait été conçut pour agir. L'argent brûlait, le passé s'oubliait, la famille mourrait et les amis n'existaient pas... Avait-il ne serait-ce qu'un ami ? Oui, certaines personnes l'appréciaient, l'aimaient même... Mais était-ce un sentiment partagé ? Était-il capable d'aimer ? Plus depuis qu'il avait été trahi... Trishka avait mit un terme à ses doutes, à ses envies folles d'être comme les autres, il n'aura jamais la vie simple, il n'aurait jamais une vie normal, parce qu'il était Nemo Nobody.


_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Mer 14 Nov - 0:23

    Il avait beau me dire que j'étais complètement à côté de la plaque, j'avais réussi à le faire se lever, il me faisait face à présent. Il plongea son regard sur moi, dans la mien, comme pour me convaincre que j'avais tord, mais je le savais, j'avais raison, sinon, il ne serait vraiment personne pour quiconque, et ça c'est vraiment triste de n'avoir aucun ami, aucune connaissance de vivre tel un ermite au milieu de la société. Il y avait forcément quelqu'un qui comptait pour lui et vis versa. A moins d'être complètement fou et égoïste, je ne voyais pas de moyens de survivre de cette façon, mais peut être qu'il était ce genre de personne, même si au fond, il ne l'est pas tant que ça. Qu'il le veuille ou non, il ne s'est pas façonné tout seul, il a été influence à un moment de sa vie par sa famille et ces amis, il a reçut l'éducation qui lui revient de droit, en l'occurrence, un mauvais éducation, mais ça, il n'en est pas responsable. Ces questions étaient existentielles mais pourtant, vu comment ils me le posaient, il n'en avait pas vraiment, il n'avait pas de but, pas de raisons de vivre dans ce bas monde. Pourtant, il était là, commettant ces méfaits pour son plus grand plaisir. Il était égoïste, il n'y avait pas à dire. Mais en creusant comme j'étais en train de le faire, je lui mettais le doute. Pouvait-il simplement agir de façon normale ? Pouvait-il être celui qui se cache derrière Nobody ? Depuis le temps, son coeur devait être insensible à tellement de choses. Je savais exactement quoi faire, mais je ne le ferrais pas tout de suite, dans quelques minutes à peine mais pas tout de suite. Je devais faire fondre ce coeur de glace en creusant, toujours plus en profondeur, pour essayer de le comprendre au mieux de mes possibilités. Je savais qu'il y avait peu de chance que je le comprenne et qu'il me comprenne mais j'essayais, je ne m'en voudrais pas après de lui mettre une balle entre les deux yeux, un de ces jours, car il n'y aurait que ça qui l'arrêterait, il faisait partie de cette catégorie des gens que rien n'arrête, même pas la peur de la mort. Alors à l'air libre, il pourrait faire des dégâts que ce soit dans la rue ou en prison.

    " S'il n'y a rien à comprendre, pourquoi alors n'avez vous pas de but dans votre vie ? Pourquoi ne pas vous mettre une balle dans la tête ? Vous avez une raison de vous battre, au fond vous le savez mais ça vous arrange de dire qu'il n'y a pas de raison de vivre. Cela vous fait moins mal quand vous êtes touchés en pleine poitrine. "

    Je savais pertinemment que j'avais raison, mais il ne l'accepterait sans doute pas à nouveau. Il croyait tout savoir de la vie mais la sienne n'était qu'un mensonge grossier. Allez Nobody, admettez que vous n'êtes pas une machine, ça ferra du bien à votre petit ego !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Mer 14 Nov - 22:53

Pray To Your God


Quel était son but exact ? Elle essayait de le déchiffrer, est-ce qu'il voulait entrer dans son jeu ? Et elle ? Qui était-elle vraiment ? Pourquoi cet intérêt ? Cherchait-elle une preuve qu'il appartenait à la mafia ? Oui, il leur appartenait. Il était leur chose, leur machine de guerre, et gare à lui s'il voulait s'en détourner. Les représailles seront terribles, mieux vaut se suicider que de devoir faire face à la colère des mafias, quelles qu'elles soient. Aucune échappatoire pour Nemo Nobody, enchaîné à tout jamais à être cette personne qu'on lui avait dit qu'il était, il ne se souvenait plus, il ne savait plus, et Adrian avait profité de cet enfant de douze ans, dénudé de mémoire pour en faire ce qu'il voulait, pour lui faire croire ce qui lui plaisait. Il était sa chose, son jouet, son fils il parait... Et lui, il n'avait pas eu son mot à dire, et quand il avait essayé de se rebeller, de désobéir, Adrian était là avec son revolver, et ce sale chien venait lui tirer dans des endroits qui ne l’abîmeraient pas de trop, juste de quoi lui faire retenir la leçon, juste de quoi lui rappeler qui était le maître... Il n'avait rien choisi, il avait laissé le temps passer, il avait fait ce que l'on attendait de lui, il s'interdisait de rêver, d'imaginer une vie différente. Il attendait que ça passe, qu'un jour on n'est plus besoin de lui, ou juste que la mort l'emporte. Il était resté au fond cet enfant perdu qui ne savait pas vraiment qui il était, et probablement le resterait-il jusqu'à la fin... Il était resté cet enfant qui attendait que sa mère vienne le chercher, qu'elle le prenne contre lui en lui disant que c'était enfin fini...

Attendre. Juste, attendre, car c'est le temps qui décide. Il a tout décidé pour lui, et la mort... Au final, ce n'est rien. La jolie blondinette croyait en dieu, au paradis et à l'enfer... A son avis, où vont ceux qui sont là, à attendre ? Ils étaient déjà en enfer, ils regardaient autour d'eux, faisaient ce qu'il y avait à faire en attendant... On disait qu'il fallait prendre son destin en main, mais quel destin ? Que pouvait-il créer en partant ? Il n'avait jamais rêvé. « Il n'y a que les lâches pour se tirer une balle... Il n'y a que les faibles pour ne pas attendre le moment venu. La vie ne me fait pas peur. » Oui, il n'en avait pas peur, il n'existait pas, mais vivait quand même, malgré tout ce qu'elle lui avait fait subir et ce qu'elle lui fera encore endurer jusqu'au dernier jour. Nemo riait de ceux qui avaient peur de la mort, la mort n'était que la fin de la souffrance, c'était la vie la plus difficile à surmonter. « Mourir est si simple... Vivre, est déjà un défi. » Insinuait-il qu'il était courageux ? Qu'il était fort, le plus fort ? Non... Il répondait juste à sa question... Pourquoi ? Parce qu'il ne voulait pas être ce qu'il méprisait. Est-ce qu'il aimait les défis ? Non, il s'en fichait... Pourtant, au tout commencement de sa vie de criminel, il avait prit du plaisir... Au fil des meurtres, il sentait le plaisir mourir puis à présent faire place à la lassitude et à la banalité. Il continuait à tuer, à faire des choses dangereuses, trop dangereuses, juste pour voir s'il pouvait à nouveau aimer ça ou s'il avait fini par mourir lui aussi, de l'intérieur...

« Maintenant si tu as terminé, je vais aller prier un peu plus loin. » Concluait-il alors en enjambant le banc devant lui, il pensait avoir gaspiller assez de temps avec cette conversation qui ne l'intéressait guère, il n'était pas un homme bavard, il aimait garder sa vie pour lui, on plutôt sa non existence. Il aimait mieux que l'histoire d'Adam reste ce qu'elle était : du passé. Un souvenir dont il ne se rappelait plus, une vie effacée, oublié... Recherchée puis abandonnée. Si lui avait accepté d'avoir omis ce qu'il était vraiment, il ne voyait pas en quoi les autres pouvaient se permettre de chercher à le lui rappeler une chose disparue, c'était terminé. Ce qui était perdu ne reviendrait jamais, comme le temps.


_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Ven 23 Nov - 0:05

    Ce type devait finir en asile psychiatrique, j'en avais la preuve à présent, son raisonnement n'était nullement cohérent avec ce qu'il faisait. La mort était donc pour les lâches ? Il n'y avait pas pire que lui comme lâche dans le coin et ce n'était pas pour lui. Je cherchais la polémique, il l'avait bien compris et le lieu où nous nous trouvions était tellement symbolique. Une église abandonnée par ces ouailles mais pas par tout le monde, il en était la preuve vivante. Il croyait vraiment qu'il serait soutenu indéfiniment par sa famille, par la mafia de la ville ? Il croyait donc au Père Noël, car dès qu'ils n'auraient plus besoin de lui, il finirait avec un trou dans la tête dans les égouts de la ville, et la police enquêtera sur son meurtre, elle perdra un temps précieux pour ce vaurien sans trouver de trace tangible, ou alors en trouvant un dindon endossant le meurtre de ce bon vieux nobody. Ce type me sortait tellement par les yeux. Il ne savait même pas de quoi il parlait. Mais je ne pouvais pas agir de cette façon avec lui, la loi n'était pas de mon côté, il faudrait le piéger une bonne fois pour toute afin de le coincer derrière les barreaux, encore faudrait-il que le juge ne soit pas corrompu, ce qui n'était pas chose évidente. Plus je l'écoutais, plus je me disais qu'il lui manquait une case, voir plusieurs, mais je ne sourcillais nullement, je devais simplement lui faire comprendre dans sa petite tête qu'il devait simplement se ranger, ne plus rien faire, se repentir, mais c'était chose impossible. Il n'y avait pas 36 traitements contre ce genre de type. La dose létale semblait être ce qu'il fallait, car même en prison des types comme ça réussirait à trouver du plaisir à torturer les autres prisonniers.

    " La vie ne vous fait pas peur ? La mort non plus j'imagine. Par contre, je ne vous suis pas. En quoi la mort est simple ? La mort est le défi que la vie nous impose. Vous êtes un lâche et vous voudriez aller prier ? Sincèrement ? Vous n'êtes pas réaliste pour un sou. Vous ne valez rien. Dès que votre mission sera accompli vous finirez dans le caniveau avec un trou au milieu du front, vous n'y aurez rien compris. "

    Il voulait prier, et puis quoi encore ? Se pensait-il crédible ? Absolument pas. Je le menaçais, plus ou moins, mais il prendrait ça pour une menace. J'étais pourtant si loin d'avoir abattu toutes mes cartes, j'en avais encore des tas dans mes manches, alors que lui, futé comme il était se retrouverait rapidement à court de munition. Allez petit poisson clown, viens voir tatie Lance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Mar 27 Nov - 9:30

Pray To Your God


Nemo était lassé, il regardait cette jeune femme qui ne lui disait pas réellement ce qu'elle voulait, il détestait cela. Bien sur, il avait compris ce qu'elle attendait de lui, et il n'était pas disposé à jouer davantage, ce qui fit sourire l'homme, ce fut de voir à quel point elle prenait au pied de la lettre tout ce qu'il lui disait ; quand il parlait d'aller prier, ce fut purement ironique, ce fut une façon de dire qu'il s'en allait dans son coin car il ne souhaitait plus sa compagnie, elle pensait qu'il avait dit ses mots avec la conviction de vouloir être crédible ? Était-elle stupide ou profondément débile ? Quoi qu'il en soit il n'en avait plus rien à faire de cette fille, il n'avait pas envie de perdre son temps auprès d'elle, il avait mieux à faire, il songeait alors à sa mission... Finirait-il mort après celle-ci ? Oui, très certainement... Ici, ce n'était pas comme en Russie, c'était Ilyas qui gérait l'endroit et Nemo savait pertinemment que la jolie Trishka avait été placé sous sa protection, une situation plus que complexe... La demoiselle le traitait de lâche, mais il n'y prêtait pas attention, elle ne savait pas qui il était, de quoi il était vraiment capable, à vrai dire, personne ne le savait ; pas même lui. Il se savait capable de pire, mais depuis quelques temps, il semblait que quelque chose de nouveau était en train de naître en lui, une chose inexplicable, juste à cause de cette fille... C'était comme si par moment, il lui arrivait de penser à autre chose qu'à la mort, il lui arrivait de penser à elle... Des idées qu'il chassait vite, pourquoi ? Avait-il peur ? Ce n'était pas même la peur qui le guidait, c'était parce qu'il avait été ainsi formaté, il avait été recrée pour être ce qu'il était à ce jour et il n'arrivait pas à s'empêcher de continuer à être la chose d'Adrian....

Nobody fixait la jeune femme de ses iris bleus et répondait enfin d'une voix calme, mais des mots tranchants vis-à-vis de ce qu'elle essayait de lui dire, de lui faire comprendre, elle essayait de l'énerver mais il n'en avait pas envie et pour une fois il fut honnête « Je m'en fou. ». Oui, il s'en foutait de ses menaces, il s'en foutait de la vie et de la mort, il s'en foutait d'être un lâche ou d'être un héros, il s'en foutait d'être célèbre ou d'être une ombre, il s'en foutait qu'on le regarde ou qu'on l'ignore, il se foutait qu'il vaille quelque chose ou non, il était vide et rien n'avait d'importance. Il s'en foutait que la mafia le tue, c'était au final ce qu'il voulait, car ils finiront par payer de ce qu'ils lui avaient fait, il se vengerait, Trishka y passerait et beaucoup d'autres aussi ! Ils devront mettre un terme à ce qu'ils avaient créé, ils devront affronter la machine qu'Adrian avait engendré, oui Adrian... Le souhait le plus cher de Nobody finalement, c'était bien de mourir dans les yeux de cet homme persuadé d'avoir créé l'être le plus merveilleux du monde, Nemo avait pour souhait de détruire à jamais Adrian et cela il savait que ça ne pourrait passer que par sa propre mort...

Puis enfin il ajoutait à la jeune femme sans réellement s'intéresser lui-même à ce qu'il disait « Tu devrais faire attention, ce jeu là est vraiment dangereux. Mais si tu y tiens, je crois t'avoir suffisamment informé aujourd'hui pour peut-être rendre notre prochaine rencontre un peu plus intéressante. » Nobody ne doutait pas une seconde que chacun de ses mots étaient bel et bien enregistré dans sa petite tête de piaf et qu'elle saurait analyser ses dires, mais ce ne serait jamais que des hypothèses, et le problème avec les hypothèses c'était le manque de preuves... Elle ne pourrait pas le mettre à bout, s'il y avait deux unqiues personnes au monde capable de le faire c'était Adrian et Pandora. Pour les autres... C'était en permanence des réactions contrôlées. Il plongeait les mains dans ses poches avant de faire quelques pas vers l'autel ; la pierre avait été déplacée, la curiosité de Nemo le poussait à sortir ses mains des poches pour pousser légèrement la pierre, à peine quelques centimètres, mais l'odeur qui en dégageait suffisait pour conclure qu'un cadavre était là dedans... Il soupirait, voila donc où était planqué Nataniel... Les bruits avaient laissé penser qu'il était mort, d'autre qu'il avait été vu la dernière fois à l'église abandonnée ; de toute évidence il n'avait pas quitté l'endroit... Nemo restait immobile, il lui semblait que cette odeur si... Pestilentielle de sang, de mort lui était plus que familière... Il était né dans cette odeur, il semblait à nouveau voir ses trois petites filles mortes la tête contre le mur de cette maison, cet homme troué de toute part par des balles, et cette femme... Encore et toujours, qui allongée à coté de lui, du sang sur les lèvres l'appelait en lui promettant que tout irait bien... Il relevait les yeux vers la jeune femme qui approchait évidement, mais ce qu'il voyait c'était cette chevelure blonde... Comme cette femme qui l'appelait, un moment absence, puis il revenait à lui alors qu'elle était là, à sa hauteur. Le regard de la jeune femme semblait vouloir lui dire qu'il finirait comme ce type, Nemo l'espérait bien et demeurait silencieux...

_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Mer 28 Nov - 21:48

    Bon, je sentais qu'il en avait marre de moi alors que je commençais à peine à m'amuser avec lui, mais sa patience semblait être si limité, un crime à elle toute seule cette limite. J'essayais de le prendre aux mots mais ça ne fonctionnait évidemment pas du tout, mais j'en apprenais sur lui bien plus qu'il ne le pensait. Si je ne me trompais pas, il penserait de moi des choses absolument fausses et absurdes, comme si j'étais une blonde assez idiote pour venir le voir dans une église. Pour lui, je ne représenterais donc rien ou presque rien, je pourrais donc mener mon enquête sur sa petite personne sans difficulté. Je savais déjà qu'il ne s'appelait pas véritablement Nemo Nobody, qu'il n'était pas du coin, qu'il avait émergé avec la mafia, voilà quelques mois, avant cela, il n'y a pas de traces de lui, ni de son mode de fonctionnement assez explosif. Il me fixait des yeux bleus, il était prêt à m'étrangler pratiquement, mais comme je ne représentais aucun intérêt pour lui, seul ces mots auraient une valeur et il s'en fichait pas mal de ce que j'avais à dire apparemment. Il me le dit ouvertement, comme s'il me disait : " Va te faire foutre blondasse ! " C'est ce que je lisais à travers les lignes, comme si sa patience avait vraiment atteint sa limite la plus haute alors que nous ne discutions que depuis quelques minutes. Je l'avais traiter de lâche et c'est tout ce qu'il avait à répliqué. Il me décevait finalement, il ne semblait pas être un type comme je le pensais, ou alors je l'insupportais tellement qu'il n'était plus lui-même. C'était quand même fou, on aurait dit qu'il n'avait pas de but dans la vie, rien à part le fait de travailler pour la mafia, de faire exploser des bombes. Il n'avait rien dans la tête, il semblait être un réceptacle vide de tout contenu à part ce que l'on avait formaté en lui, étrange sensation. En tout cas, j'avais réussi à le piquer un petit peu, il disait mon jeu dangereux. Quand même, j'ai cru qu'il n'aurait pas l'once d'une réaction en lui, rien de plus que son je m'enfoutisme aigu. Il s'approcha alors de l'autel. Il semblait vouloir prier pour de vrai alors qu'il n'était pas du genre à agir de la sorte. Il sortit les mains de ses poches pour pousser la pierre. J'étais derrière lui, quelques mètres derrières mais je pouvais sentir l'odeur qui sortait de l'autel, une odeur de cadavre malheureusement, qui était là depuis quelques jours déjà. Le connaissait-il ? C'était possible, en tout cas, il ne semblait plus être lui-même à ce moment là, comme transporter dans son monde. Je l'observais de loin, il était comme en transe ou presque. Il ne bougeait plus et regardait dans le vide comme s'il observait quelques choses que je ne voyais pas. Je m'approchais alors du cadavre et je regardais Nemo. Je ne sais pas ce qu'il voyait mais ma tête semblait lui faire un drôle d'effet, comme s'il était en train de complètement halluciner. En tout cas, il ne disait plus rien, comme si cette découverte lui avait fermé le clapet. Inutile pour ma part de revenir sur ce qu'il venait de me dire, il avait déjà du oublier.

    " Et maintenant qu'est ce qu'on fait ? T'a tué ce type et tu fais genre que tu ne savais pas qu'il était là. T'étais ici pour déplacer le corps à la base, alors ce serait bien que tu fasses quelques choses ? "

    Je parlais comme si je savais, presque comme si j'étais sa complice. Mais je choisissais ce moment d'égarement du bonhomme pour déposer un baiser sur sa joue droite. Il ne devait pas être habitué à cela, sans doute qu'il serait réveillé de son sommeil éveillé, ou pas, ce serait selon, mais ce serait quoiqu'il arrive drôle pour moi en tout cas. Cet homme était fou, complètement fêlé du ciboulot, et mine de rien, ça avait son charme d'essayer de le remettre sur le droit chemin sachant que cette mission était impossible, voire même plus que ça !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Ven 30 Nov - 19:51

Pray To Your God


Pourquoi encore et toujours ce souvenir ? Pourquoi ses flashes, ses moments d'absence ? Il se sentait vide, le monde autour de lui avait disparue, il lui semblait que rien n'avait d'importance, qu'il n'avait en réalité jamais bougé de ce jardin, qu'il était encore contre le mur de cette petite maison en brique, il avait cette sensation d'y être encore, de ne jamais avoir été réellement emmené... Son corps peut-être... Son esprit... Non. Et s'il retournait sur les lieux ? Et s'il allait affronter cette maison de ses cauchemars ? Et s'il y retrouvait finalement son âme ? Mais Nobody ne savait pas s'il voulait de son âme, ne serait-ce pas finalement trop douloureux que de voir ce qu'il était devenu ? De ce qu'il avait fait ? Saurait-il réellement assumer jusqu'au bout ? Nemo l'assumerait, mais Adam. Finalement l'on ne connaissait rien de lui, juste son nom pour quelques individus comme Adrian, Trishka, Ilyas et le parrain... Juste un nom, mais finalement même celui-ci avait sombré dans l'oublie, Adam était resté devant cette maison et Nemo était née le jour de sa mort... Nemo lui avait oublié Adam, il semblait à jamais perdu. Des mots se firent lointain, Nobody ne les entendait pas vraiment, comme s'il n'était pas là, il restait immobile les yeux perdus dans le néant de ses pensées... Ses cheveux blonds... Nemo la fixait, il n'exprimait rien, comme s'il n'était plus conscient de quoi que ce soit, comme s'il ne réalisait pas qui elle était, comme s'il cherchait à comprendre qui était cette femme, puis la voyait s'approcher de lui, encore et encore. Il restait immobile en sentant les lèvres de la jeune femme sur sa joue... Doucement il fermait les yeux, sa main gauche posée sur l’autel désormais ouvert se crispait doucement alors que ses paupières se lever à nouveau, devant lui se dessinait la silhouette de cette inconnue, il semblait si calme. Mais au fond, il savait ce qu’il venait de se produire, il avait tellement froid mais ne manifestait rien, c’était un froid intérieur, une douleur qu’il supportait depuis vingt ans, une douleur devenue son alliée, sa force... Sa folie...

Doucement se reconstituait la phrase de la jeune femme, ses questions. Nemo avalait sa salive avant d'enfin détourner son regard de la jeune femme pour observer Nataniel... Depuis combien de temps était-il là ? D'après son état, un long moment, car ne l'oublions pas le froid de cette église devait retarder la décomposition du cadavre, à moins que celui-ci n'ait été déplacé... Nemo penchait doucement la tête, ses vêtements étaient tachés de terre, il y avait également quelques feuilles mortes... Oui, le corps avait été déplacé en fait... Probablement plusieurs fois vu l'état de ses membres, tué d'une balle dans la tête... Le tireur devait être des plus adroit pour l'avoir eut d'une seule balle... Nobody posait ses yeux azurs sur la jeune femme, l'air blasé du comportement de celle ci, il doutait qu'elle veuille être la complice d'un meurtre, et d'ailleurs, il n'en était pas même l'auteur, il n'était pas du genre à s'attribuer les mérites d'un autre, il n'avait plus rien à prouver. « Hmm ? » Elle était horriblement patiente et tentait d'abuser de celle de Nemo, il n'était pas un homme de conversation mais d'action. Il devait s'avouer tenté de tirer son revolver, de l'abattre et de la mettre dans les bras de Nataniel ; alors pourquoi ne le faisait-il pas ? Ce serait simple... C'était là le problème, c'était devenu banal... « Je trouve qu'il est très bien ici. » Concluait-il en tirant la pierre pour fermer l'autel et empêcher l'odeur de les asphyxier.

Il se tournait vers la jeune femme, pourquoi ce changement de comportement ? Il pensait avoir descellé ce qui se tramait, mais il préférait jouer. « Alors ? Dis-moi un peu à qui ai-je à faire... Depuis combien de temps me suivais-tu ? Oh... Et qui es-tu ? Flic... Tu n'as pas vraiment le profil à vrai dire... Enfin... » Il était lui-même amusé de tenir ce propos, car s'il y avait bien quelqu'un qui n'avait pas le profil de son « métier » c'était bien lui. Il n'avait rien à voir avec les mafieux carrés, il était mince, horriblement mince d'ailleurs, assez musclé, mais il ne s'infligeait pas des heures de musculation, particulièrement agile, il était un spécimen assez étrange de la mafia... Il fit alors l'effort d'embrayer une discussion en monologue cependant ne tenant pas à tenir un quelconque débat. « Fouineuse comme tu es... Je dirais journaliste... Du moins dans ce domaine... Célibataire sans enfants car tu n'as rien à foutre d'autre de tes journées que de venir fouiner dans mes affaires... Mmm... Je dirais aussi que tu éprouves un profond remords qui te pousse à agir de la sorte... Une culpabilité intense que tu essaie d'étouffer en enquêtant sur des personnes susceptibles de contrer la loi... Défendre de belles valeurs sans réel intérêt et utopistes pour se faire pardonner... Probablement y a-t-il encore beaucoup à apprendre, mais à quoi cela servirait-il ? Te considères-tu comme une ennemie potentielle ? »

Il agissait comme s'il n'avait pas eut cet instant de faiblesse, cet instant où il semblait que le vrai lui se manifestait, il avait refoulé cet instant comme tous les autres signes d'humanité qui se produisaient parfois chez lui. Il faisait comme si de rien n'était, juste parce qu'il n'en voyait pas l'intérêt. Il s'asseyait sur l'autel qui servait désormais de tombe, il oubliait presque qu'il y avait un mort la dessous, il tirait de sa poche un paquet de cigarette et un briquet, il inspirait une large bouffée tabagique, fermant doucement les yeux avant de l'observer à nouveau sans lui proposer de cigarette. Probablement que miss parfaite ne fume pas, sans quoi, elle pouvait très bien se servir, il s'en fichait en fait. Elle n'était pas si parfaite que ça, ne jamais se fier aux apparences, si cette phrase l'avait toujours concerné il sentait que cette fille savait aussi bien que lui se cacher derrière une apparence de faiblard... Nemo tolérait désormais la présence de cette femme, il ne l'acceptait cependant pas encore n'exagérons pas. Mais il décrochait encore, il était tellement dur de captiver l'attention de l'homme, il profitait des effets du tabac, « fumer tue » indiquait le paquet, si seulement c'était vrai ce serait tellement simple...

_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Jeu 6 Déc - 12:28

    Ce type était véritablement étrange. Il semblait être à moitié possédé par je ne sais trop quelle force supérieure, car il venait d'avoir un grand moment d'absence comme si d'un seul coup, il avait été ailleurs, qu'il n'avait plus été présent que physiquement à côté de moi, mais mentalement dans une autre pièce. Si je ne le connaissais pas un tout petit peu, cela pourrait me faire froid dans le dos, mais là, ça ne me faisait rien. Ce type ne valait rien du tout, absolument rien, alors je ne mouillerais pas pour lui. Il y avait un cadavre dans cet autel, orné d'un beau trou dans le crâne, ce devait être la cause de la mort certainement, mais le légiste viendrait s'en charger. J’appellerais la police d'ici quelques heures, anonymement bien entendu pour qu'ils viennent repêcher le corps déjà plus ou moins putréfié. Je couvrirais mes traces pour qu'ils ne puissent remonter à moi, mais ils pourraient bien en trouver menant à monsieur Nobody, même s'il m'avouait n'avoir rien fait, puisqu'il trouvait que le corps était bien ici. Il y avait un peu de terre et quelques feuilles mortes avec le corps qui avait été à l'évidence déplacé. Je ne connaissais pas la personne mais lui semblait la connaître. Nemo referma alors l'autel comme s'il n'y avait pas de cadavre et reprit totalement ces esprits, du moins en apparence, car je doutais qu'il puisse avoir ces esprits à 100% à un moment ou un autre. Il décrochait sans cesse de la conversation, il n'était pas vraiment concentré sur ce que je disais qui lui passait par une oreille avant de ressortir par l'autre orifice. Pourtant, il se mit à réfléchir grandement, je m'étonnais de ne pas voir de fumée sortir de son cerveau, car il essayait de devinait qui j'étais. Il n'en savait rien, et même s'il devinait, il ne le saurait vraiment que d'ici plusieurs heures, et encore, je n'étais pas certaine que je l'intéresse vraiment. Pourtant, il visait assez bien ce que j'étais. Je faisais mine de ne rien comprendre à son petit jeu, comme si la personne qu'il décrivait n'était pas moi mais une autre personne. J'aurais pu lui sortir de nombreuses choses pour lui prouver qu'il avait tord, mais finalement ce n'était pas plus mal qu'il se pense plus malin que moi.

    " Je ne sais pas qui est ce que vous tentez de décrire mais ce n'est assurément pas ce que je suis réellement. Mais essayez encore, un jour vous y arriverez peut être, un jour ... "

    Je laissais cette phrase en suspens, ne répondant même pas sur le fait qu'il pouvait me considérer comme une de ces ennemies, chose que pourtant nous étions pleinement. Il en avait conscience au fond de lui que je pourrais le mener à sa perte, mais il s'en fichait. Il sortit son paquet de clope et s'en alluma une, mais il ne m'en proposa pas. Je ne fumais pas, j'avais déjà essayé cela dit, mais je n'avais pas peur de lui, j'en prenais une dans le paquet, ainsi que son briquet pour l'allumer, tirant doucement une latte dessus. J'essayais de ne pas faire de grimace mais ce tabac était assurément mauvais. Cela me fit remonter en moi des souvenirs d'adolescence, comme lorsque j'avais essayé la cigarette. Heureusement pour moi, il n'y avait pas eu de déclic et je n'avais jamais fumé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Jeu 13 Déc - 20:58

Pray To Your God



Elle niait les mots qu'il avait employés pour la décrire, s'il suivait son raisonnement, il avait tapé dans le mille. Car depuis tout à l'heure, elle cherchait à s'enfermer dans un rôle, et quand il lui fit la proposition de cette personne là, elle la rejetait aussitôt ce qu'il avait dit parce que c'était la vérité et non pas un rôle. Probablement que s'il avait décrit la personne qui lui serait opposée aurait-elle dit que c'était vrai. Finalement, il avait fini par comprendre son petit jeu. Alors il décidait de ne pas répondre, il tirait son téléphone portable de sa poche, ou plutôt celui de Stanislav, un jeune homme particulièrement agaçant aux yeux de Nobody. Il inscrivait un message à l'intention d'Anton, l'un des gorilles d'Ilyas *Je serais toi, Je viendrais à l'église abandonnée. Ne crois pas laver tes pêchés c'est foutu, mais viens avec une pelle. Nemo.* Il relevait ses iris bleus vers la jeune femme qui était en train d'allumer une cigarette, il ne la quittait pas des yeux et fut assez amusé de la voir comprimer une grimace malgré sa volonté. Finalement il décidait de lui céder quelques mots «En tout cas... Tu excelles dans le domaine du passe du « vous » et « tu », merveilleuse comédienne je t'en félicite. » Il était assez rare qu'il complimente les gens, mais celui pouvait bien arriver parfois, notamment lorsqu'il s'agissait de fait ne visant pas forcément à être honnête. Il soupirait et restait silencieux attendant qu'elle disse quelque chose mais elle ne semblait pas décidé. Il savait qu'Anton viendrait avec d'autres membres de la mafia, qu'il aurait prit très au sérieux son message mais serait à coté. Probablement l'aurait-il vécu telle une menace. Il finissait tranquillement sa cigarette, c'était long... Très long. Nobody soupirait et tentait de trouver une manière de faire dégager cette fille de là, mais le silence ne la dérangeait pas, mais il ne gênait pas Nemo non plus, au contraire. Il écrasait son mégot contre la pierre et la laissait au sol, il savait qu'Anton ferait le ménage plus que correctement, il n'avait aucun souci à se faire à ce sujet, et si les emprunte de Nemo étaient retrouvées ? L'idée le fit sourire, car la police devait être tombé plus d'une fois sur les empruntes de Nemo, il ne prenait aucune précaution à ce sujet pour une raison très simple : il était officiellement mort. Nemo Nobody n'existait pas, et Adam n'était dans aucun registre, Russie à part dans le dossier des décès. Il n'était personne dans le sens propre du terme. Car si la plus part des criminelsagissant sous un faux nom avait bien une identité et une autre vie, Nemo n'était rien ni personne. « Bon allé... Arrêtes le massacre. » Lançait-il en lui prenant la clope qu'elle avait au bec, ce n'était pas forcément son genre de soulager les peines des autres, mais il devait s'avouer amusé par cette petite fille. Oui, c'était une petite fille fouineuse à ses yeux, et lui ? Il était un horrible criminel, mais en dehors de ses crimes qui était-il ? Rien, cet enfant qui se cherchait, qui obéissait sans savoir qui il était vraiment, mais hors de ses missions, comment devait-il se comporter ? Il lui arrivait de lâcher prise, de se sentir presque humain... Il portait la cigarette à ses lèvres puis l'interrogeait « Tu comptes rester ici encore longtemps ? » Il lui adressait enfin un léger sourire.

_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Mar 18 Déc - 13:39

    Cet homme était fou à lié, à mettre dans un asile digne de ce nom même si je doutais qu'Arkham soit le lieu idéal, il faudrait l'envoyer loin, très loin dans son pays natal peut être que cela lui ferrait un bien fou. Il fallait qu'il se souvienne de qui il était vraiment. Il avait été formaté pour agir de n'importe qu'elle façon, à la guise de ces patrons sans doute, il avait subit un lavage de cerveau et cela ne lui avait guère réussi, je ne sais pas. A vrai dire, je voulais simplement en savoir plus sur lui et j'en avais appris beaucoup, je l'avais observé, je savais presque son mode opératoire, et tout ce qu'il fallait pour le faire chanter comme une diva. Mais je n'allais pas me frotter à lui sous cette apparence, ce serait trop dangereux pour moi. Il sortit alors son téléphone pour envoyer un message écrit à un de ces collègues, sans doute pour évacuer le corps de l'homme qui se retrouvait sous ces fesses dans l'autel. Je voulais appeler la police juste après d'une cabine téléphonique qui ne possédait pas de caméra mais ce serait sans doute trop tard pour cela. A moins qu'il n’envoie un message pour dire que je devenais gênante, je ne saurais trop vous le dire, mais les minutes étaient à présent comptée. Ma présence ici était pour ainsi dire limité, je ne voulais pas qu'un autre mafieux me prenne pour cible. J'avais donc allumé une cigarette mais ça ne me revenait pas trop en tête, je n'aimais pas le tabac, c'était un fait, alors je faisais une petite grimace. Je jouais la comédie comme si je le connaissais bien, comme si nous pouvions être des amis et d'ailleurs il me félicita pour mon jeu de comédienne aguéri. Cependant, je ne savais pas trop si ce compliment était véridique, ou s'il était plutôt ironique. J'optais cependant pour la première solution, pas parce que je savais que je jouais bien, mais parce que cela n'avait rien à faire dans notre conversation du moment. Je n'avais cependant plus rien à lui dire, j'avais collecter suffisamment d'informations. J'avais trouvé ce que j'étais venue chercher, pourtant, je restais là, à ces côtés comme s'il y avait un blanc dans notre conversation. Cela me faisait sourire intérieurement, comme si ce n'était qu'une facade de plus entre nous deux. Qui pouvait bien détenir la vérité sur l'autre ? J'essayais cependant tant bien que mal de finir cette cigarette, mais je n'y prenais aucun plaisir. C'est à ce moment là qu'il me la prit des doigts pour la finir. Il me demanda si je comptais rester ici encore un peu, avec un petit sourire. Je touchais le but ultime, je commençais à devenir intéressante à ces yeux alors que ces collègues allaient venir pour faire le ménage sans doute, ou se débarrasser de moi, ou les deux, si j'étais encore ici. Que lui répondre ?

    " Je n'avais pas l'intention de rester ici ad vitam eternam, mais bon, j'ai bien envie de te tenir encore un peu compagnie. J'espère que cela ne te dérange pas ? "

    Oui, je jouais la carte d'une petite provocation gratuite. Je sortais à mon tour mon téléphone portable pour m'envoyer des informations sur un serveur privé appartenant à mon père. J'y avais accès dès que je le souhaitais, j'avais l'accès de mon père, il ne le savait même pas. Je ne sais pas comment est ce qu'il interpréterait cela mais je m'en fichais. J'envoyais également un message à une amie, lui disant de faire une recherche sur un homme brun étant porté disparu depuis quelques jours dans la ville, ce devait être son corps qui était là juste sous nos corps chauds et bouillants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Mar 25 Déc - 17:05

Pray To Your God


Etait-il en train de tenir un bras de fer ? Qui sera le plus fort ? Qui dominera l'autre ? Non, Nemo n'accordait à cela aucune importance, il ne voulait pas non plus comprendre ce qu'elle voulait, il ne voulait rien. Qu'elle reste ou parte, cela n'avait pas la moindre importance à ses yeux, il vivait l'instant présent car il parait qu'il n'y avait que cela de réel, il n'y croyait même plus, mais il poursuivait sa route en attendant qu'un jour il puisse mener à bien sa vengeance, qu'un jour il puisse sentir la vie d'Adrian entre ses doigts, le jour où il pourrait jouir des pleures de cet homme qui semblait juste insubmersible. Nemo le sentait, un jour il pourrait prendre sa revanche, il paierait puis ensuite viendra son tour à lui, sa vie n'avait nul autre sens que la vengeance, l'idée d'une autre vie ne l'intéressait pas, il aurait pu l'envisager aux cotés de Pandora, mais cela serait déjà avouer qu'il ressentait quelque chose pour elle, cette idée même le torturait. Nobody n'était animé que par la haine, il était une machine de guerre n'est-ce pas ? N'était-il pas né de la peur qu'il avait ressenti lors de sa dite naissance, peur habillement transformer par Adrian en haine... Puis vain la haine envers Adrian, puis la haine envers Trishka... Et cette haine n'avait jamais cessé de couler dans ses veines, sa haine envers sa famille, son tuteur et son premier amour... Oui, la haine ne cesserait jamais d'exister à travers lui. Alors qu'importe qui était cette fille, ce qu'elle voulait, ce qu'elle savait, ni elle ni personne ne saura jamais l'empêcher d'atteindre son but, cela faisait des années qu'il attendait le moment opportun et il ne laisserait personne lui voler cette fin tragique qu'il espérait tant.

Elle répondait en bidouillant sur son téléphone portable, il détachait son regard de la jeune femme, il trouvait Anton bien long... Il relevait avec lenteur son regard azur sur elle, probablement la trouverait-il plus sexy si elle se taisait un peu, oui, elle était assez agaçante dans le fond, toujours à parler, c'était assez lassant. Probablement pensait-il cela par son éducation machiste qu'il avait reçut d'Adrian qui avait pour simple devise vis-à-vis des femmes : Ce sont toutes des putains. Et même si Nemo semblait évoluer petit à petit, il avait trouvé plus en Pandora qu'une vulgaire prostituée, même Natasha lui avait énormément appris... Il semblait que Gotham le changeait, il ne savait pas si c'était une bonne chose, mais lui, ne serait jamais quelqu'un de bien. Qu'est-ce que cela pourrait bien lui apporter d'être différent, il aimait bien trop la violence, il était né dedans, il avait grandi comme ça et c'était au fond tout ce qu'il aimait. Pourquoi changer ? « A vrai dire, je ne pensais pas m'éterniser ici non plus. Peut-être pourrions-nous aller ailleurs ? » Il écrasait sa cigarette sur le couvercle en traçant un sigle sur la pierre avec la cendre avant de la jeter un peu plus loin, c'était un signe qu'il venait juste d'inventer et il était particulièrement amusé par l'intérêt que la blondinette portait à celle-ci. Il se tournait vers elle, il savait que l'homme de main d'Ilyas ne saurait tarder et il offrait une chance à cette demoiselle de partir, car Anton ne ferait pas de cadeau au témoin, pourquoi Nobody le ferait-il alors ? C'était par amusement, c'était par le gout du jeu et du danger. Il adressait à la jeune femme un sourire bien faible avant de lui demander « Peut-être profiterais-tu de ses instants pour m'expliquer ce que tu attends de moi exactement ? Bien que je trouve le mystère tout aussi existant, je le trouve pour l'heure assez lassant. »


_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Jeu 3 Jan - 23:59

    Il ne me restait plus beaucoup de temps à présent, les hommes de mains de je ne sais pas trop qui allaient venir se débarrasser du corps se trouvant dans cet autel, alors je n'avais plus d'autre choix que de partir et vite. Pourtant, Nobody me fit une proposition plus qu'étrange, mais terriblement alléchante. Je savais que je l'agaçais mais s'il me proposait d'aller ailleurs ce ne pouvait être anodin, j'avais piqué sa curiosité à quelques parts. Il me proposait d'aller donc ailleurs qu'ici, mais où ? Je l'observais faire, et je n'ai pas compris ce qu'il venait de faire avec sa cigarette, mais peu importe, je ne pouvais pas tout comprendre de la part d'un fou à lié. Ce type devrait me faire froid dans le dos, mais non, je n'arrivais pas à avoir peur, au contraire, il m'amusait grandement, comme si nous jouions à un jeu à celui qui en dira le moins mais qui en saura le plus sur l'autre. Si j'étais une jeune femme "normale", je devrais avoir peur. Déjà, je ne devrais même pas me trouver dans cette église abandonnée, et encore moins en présence d'un criminel recherché par la police. Je répondais donc à sa question.

    " Serais-ce une invitation à boire un verre Nemo ? "

    Je savais que cela ne lui plairait pas, j'avais ouvert la bouche pour lui poser une question en réponse à sa question. Peut être qu'il accepterait, ou alors il me rirait au nez, ce qui était plus probable d'ailleurs mais sait-on jamais, peut être que monsieur sera ouvert à une bière, ou quelques choses de plus corsé, je ne savais pas trop ce qu'il en dirait. Puis il me demanda alors ce que j'attendais de lui. Il aimait ce mystère, mais cela commençait à le lasser. J'avais bien envie de ne rien lui dire, honnêtement, j'avais envie de ferme ma bouche pour une fois, histoire que je n'avais rien à dire par rapport à de quelconques attentes de ma part vis à vis de lui. Je n'attendais rien de spécial, j'avais simplement envie d'un brin de causette avec lui, histoire d'en apprendre un peu plus sur ce qu'il était vraiment et j'en avais eu pour mon grade. Il m'avait dit finalement tellement de choses sans en dire, c'était un jeu de miroir auquel j'avais assisté qui m'avait grandement réchauffé le coeur. Je m'étais bien amusé avec lui, un peu plus encore et on serait presque devenus amis. Les apparences sont souvent trompeuses, et je ne sais pas là, mais elles l'étaient. Je ne sais pas à quoi il s'attendait, mais finalement, je ne dirais rien, histoire de le lasser peut être un peu plus, ou au contraire de trouver un peu d'intérêt à ces yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Mar 8 Jan - 22:00

Pray To Your God


Pourquoi ce changement de comportement ? Il trouvait cela amusant et il devait avouer ne rien avoir d'autre à faire pour l'heure, la soirée risquait d'être riche en émotion, probablement viendrait-on le chercher pour des explications sur la mort de son confrère, explications qu'il n'aurait pas, mais pour satisfaire les gros bras d'Ilyas, l'excuse d'avoir voulu éloigner cette curieuse du lieu du crime semblait prometteuse et véridique. Et pourquoi Nemo tuerait-il cet abruti ? Pour cela, quoi de mieux que d’apparaître en public aux cotés de celle-ci ? A vrai dire cela ne fut même pas sa première idée, il savait très bien se débrouiller seul et probablement la mafia avait trop besoin de Mister Nobody pour décider de le tuer, avec Adrian en ville, il serait probablement jamais d'avis à laisser faire une telle chose, Nemo était sa chose et il en était bien trop attaché pour le perdre bêtement, il avait passé ses jours à réparer les excès de Nemo et cela ne cesserait jamais. Au fond, Nemo ne souhaitait pas que cette blondinette soit abattue, pas tout de suite en tout cas. Il était bien trop curieux d'en savoir plus sur elle, mais pour combien de temps ? Nobody n'était pas le type qui donnait de l'intérêt à quelqu'un bien longtemps, mais il trouvait cette jolie blonde assez amusante à jouer la comédie de la sorte, en Russie il n'y en avait pas des comme ça et c'était une originalité qu'il pouvait apprécier. Mais tout ce qui manquait d'action ennuyait fortement Nemo, et le refus de la jeune femme d'exprimer ses intentions était assez fatiguant à ses yeux, il trouvait que c'était un peu long... Elle l'interrogeait avec un petit sourire qu'il lui rendait avec simplicité, elle cherchait à le provoquer, voulait-elle vraiment voir son véritable visage ? Une fille qui semblait si attachée à des valeurs stupides comme l'amour et l'amitié ? Il en doutait, qui de sensé voudrait provoquer un criminel tel que lui ? Elle n'était en rien ce qu'elle prétendait être. Tuer ne semblait pas être quelque chose qui puisse réellement la gêner, c'était là ce que lui disait l'intuition de Nobody.


« A vrai dire, non. Mais puisque tu le suggères. Pourquoi pas...» répondait-il amusé, il posait sa main sur la taille fine de la jeune femme assez poliment et par se biais il pouvait affirmer son idée : celle-ci n'était aucunement armée. Il y avait un bar pas très loin d'ici, celui-ci était particulièrement mal fréquenté et il se demandait bien comment cette adorable ange doré allait se comporter entourée de personnes malfaisantes, à moins qu'elle ne prenne la fuite, mais il la sentait enfermée dans son personnage, fuir serait un signe de faiblesse, elle resterait, il en avait l'intime conviction. Nemo invitait la jeune femme à se diriger avec lui vers la sortie en ajoutant à son oreille « Tu sais ma jolie, si tu veux que je me fâche il va falloir m'en dire plus... Peut-être... Ton nom ? » Devrait-il lui tirer les vers du nez encore longtemps ? S'il n'avait pas ce qu'il voulait rapidement il finirait par laisser tomber son masque et la butter afin d'être débarrassé de son arrogance angélique, mais c'était comme si elle était persuadée qu'il ne le ferait pas et cela l'intriguait certes. Mais, Nemo avait moins de patience que par le passé, était-il moins joueur ? Non, la réponse était qu'il voyait plus grand désormais... Il souriait puis déposait un léger baiser dans le cou de cette inconnue, juste pour le plaisir de voir si ce geste la dégoûterait ou non ; bien qu'il lui semblait déjà connaitre la réponse de la jeune femme vis à vis de ce geste.

_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Mar 15 Jan - 16:32

    Ce jeu me faisait rire intérieurement, il semblait ne rien comprendre à ce que je voulais de lui, ce n'était pas pour me déplaire. Mais ce jeu aurait sa limite, et je le pensais, elle serait probablement atteinte dans peu de temps, je devais donc lui dire de petites choses, au compte goutte pour prolonger ce jeu le plus longtemps possible. Je jouais ce personnage qu'il aimait bien mais dont il ne savait rien du tout, pour le moment, même pas mon prénom ou mon nom mais il ne pourrait rien savoir, rien de véridique, je n'allais pas me griller complètement en agissant de la sorte. Je m'amusais alors à lui dire que le fait d'aller voir ailleurs était une invitation à boire un verre et s'il n'y avait pas penser dans un premier temps, il était totalement partant pour cela. Il me prit par la taille à ce moment là, pour vérifier que je n'avais rien de cacher dans le pantalon. J'ai cru que d'un peu mieux, il allait me tâter les fesses, choses que je n'aurais peut être pas forcément appréciée. Mais bon, cet homme était totalement fou, alors un peu plus ou un peu moins de folie ne me dérangerait pas vraiment, je commençais même faussement à m'y habituer. Nous allions donc boire un verre dans un bar qui se situait non loin de là, du moins, s'il voulait se rendre au plus proche. Je n'y avais jamais mis les pieds mais vu le quartier, il ne devait pas être très bien fréquenté, mais ça ne me dérangeait pas le moins du monde. Je pourrais peut être ravir le regard de quelques pervers se cachant dans le bar. J'étais avec Nemo, cela en calmerait peut être certains, ce serait marrant en tout cas, juste pour voir leur réaction. Il s'approcha alors de mon oreille pour me demander mon prénom, comme si j'allais le lui dire. En tout cas, il aurait bien entendu un prénom mais pas le bon. Mais alors que j'allais ouvrir la bouche, il me fit un petit baiser dans le cou. Je fis comme j'étais prise alors d'un frisson, fausse impression mais qui pourrait faire son effet, comme si ce baiser m'avait fait quelques choses de plus. Il jouait pleinement mon jeu, quoique, je ne savais pas s'il le faisait exprès ou s'il était assez naturel.

    " Moi, c'est Danny, puisque tu veux savoir ! "

    Est ce que cela lui irait ? Je ne savais pas trop, je verrais bien ce qu'il en dirait mais finalement ce prénom là n'était pas si éloigné que cela de mon vrai prénom, n'est ce pas ? Danny serait donc mon prénom pour les minutes, voire les heures à venir. Nous nous dirigions donc vers la sortie de cette église.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Dim 27 Jan - 9:32

Pray To Your God


Sa réaction à son baiser l'amusait tout particulièrement, il était clair qu'il ne lui plaisait pas il l'avait vu dans son regard, et pour ainsi dire il n'avait pas du tout idée de se la faire. Non pas qu'il la trouvait laide ou non désirable mais il n'était pas l'un de ses pervers qui perdaient la tête pour s'envoyer une fille atrocement sexy. Il était au dessus de cela, il savait l'influence que les femmes peuvent avoir sur le comportement des hommes et il refusait d'être tout aussi lamentable. Il choisissait ses partenaires et entretenait des activités sexuelles afin de ne jamais flancher sous le charme de ses dames qui pourront bien évidement faire profit de cette faiblesse d'homme. Ce n'était pas une réaction contrôlable, il préférait en garder autant que possible le contrôle, il ne sauterait certainement pas sur cette fille parce qu'il ignorait ce qu'elle cherchait avec exactitude, mais il savait pertinemment qu'elle lui mentait. Mais c'était une chance qu'il y avait en ce monde des personnes qui s'avéraient être d'excellents enquêteurs qui pourront lui donner bien rapidement un nom sur cette adorable frimousse. La réponse de la jeune femme le fit hurler de rire, qu'elle était drôle ! Qu'elle était étrange. Probablement devrait-il se sentir insulté qu'elle le croit assez idiot pour qu'il puisse croire ce qu'elle disait. Mais Nobody avait fait à faire à de véritables tête de pioche et cette fille était pour ainsi dire moins agaçante que ceux là. Mais la patience de Nemo qui d'origine n'était pas des plus grandes se trouvait avec le temps de plus en plus fragile. Probablement avait-elle tord de jouer avec celle-ci, mais il sentait qu'elle savait ce qu'elle faisait et finalement ce coté l'apaisait par l'unique fait que cela pouvait peut être devenir intéressant tôt ou tard. « Si seulement tu pouvais être aussi intéressante que tu mens. » concluait-il en poursuivant cette marche vers la sortie de l'église, il poussait la porte et son regard balayait la place déserte. Pourquoi prenait-il autant de temps pour venir apporter une pelle ? Il soupirait puis prenait la route avec la jeune femme tout en ajoutant « Partons du principe que tu ne me disses rien de toi, que moi je réponds à tes questions et me comporte exactement comme tu l'espérais, cette journée est donc sans le moindre intérêt. Je ne sais rien de toi, et tu sais ce que tout le monde connait déjà de moi. La différence est que tu me fais perdre mon temps. Evidemment dès demain je saurais qui tu es avec exactitude et toi tu auras commencé à préparer une prochaine façon de m'aborder, petite longueur d'avance mais qualifions cela d'handicape. » Son regard dans les nuages il regardait ce ciel bleu, c'était le genre de choses qu'on l'on voyait peu en Russie, il n'avait guère prit le temps jusque là d'admirer le paysage, il n'avait jamais compris grand-chose à l'art probablement parce qu'Adrian lui avait dit que cela ne servait à rien. Cet homme n'était pas idiot, l'art était l'expression des émotions et Adrian ne voulait pas que sa chose ressente quoi que ce soit. Il était assez distrait il fallait l'avouer, la présence d'Adrian à Gotham le mettait assez à cran, il l'évitait tant bien que mal parce qu'il ne voulait plus subir ce qu'Adrian lui avait fait endurer, il sentait encore le gout du sang dans sa bouche et ses propres hurlements de douleur sous les yeux glacé de cet homme qui avait promis que tout irait bien et avait fait le contraire.


_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Jeu 7 Fév - 20:22

    Apparemment, il trouvait que je n'étais pas une très bon menteuse, il faut dire que je ne faisais pas tellement d'efforts pour lui mentir, je ne jouais pas la carte de la potiche à 100% mais je n'en avais pas envie; j'aimais le tester pour voir ces réactions finalement prévisible, du moins, pas si imprévisible que ça. Je savais très bien ce que je faisais, sinon, je ne me serais pas amusé à venir le voir dans un endroit abandonné mais finalement sans vraiment de pressions. J'aurais pu lui parler quand il aurait été dans un bar ou quelques choses comme ça. En public, en général, on ne maltraite pas de la même façon les gens. Là, nous n'étions que tout les deux, il aurait pu me faire n'importe quoi, mais il n'a rien fait, comme si finalement, je n'étais pas bien dangereuse pour lui. Je ne pouvais savoir ce qu'il pensait de moi, exactement, mais ça me suffisait pour le moment. Nous étions donc en train de sortir de l'église, plus ou moins en tout cas, lorsqu'il me dit que je mentais mal et que je n'étais pas si intéressante que ça. Il savait que je ne lui dirais rien sur moi. Je n'avais abattue aucune carte, lui non plus n'en avait pas abattue beaucoup cela dit, mais quelques unes de plus que moi, c'était toujours ça de pris. Son raisonnement était assez sensé, cela me faisait presque peur de voir qu'il pouvait raisonner de la sorte. J'avais agis de façon bizarre avec lui, mais c'était totalement volontaire à vrai dire, il ne saurait pas trop me situer ainsi, entre la femme un peu folle, ou la mauvaise menteuse ou un autre idée qu'il pouvait avoir de moi. Il aurait le temps de faire des recherches sur moi, et de voir que j'étais une petite journaliste, tout ce qu'il y a de plus normal. Il ne trouverait rien d'autres, ma vie n'était pas tellement développé sur le net, source d'informations inépuisables. Nous sortions donc à présent de l'église, je n'avais rien à lui dire de plus. Avait-il vraiment envie de boire un verre avec moi ?

    " Vous aurez le temps de faire vos recherches sur moi, je sais qu'elles seront fructueuse, tout le monde me connait un peu sans vraiment me connaître de toute façon, un peu comme vous, je me trompe ? Tout le monde croit vous connaître mais finalement vous n'êtes pas celui que tout le monde croit. Je sais qu'au fond de vous, vous êtes quelqu'un de bien, mais c'est profondément enfouis et cela vous va très bien comme ça. "

    Je disais cela comme ça, mais pour une fois, depuis le début, je lui disais la vérité vraie, peut être qu'il apprécierait, ou pas puisque je parlais de lui.

    " Vers où allons nous pour boire un petit verre alors ? Je suis certaines que vous connaissez les alentours mieux que moi pour le coup. "

    Je connaissais très bien Gotham, chaque recoin, j'avais eu le temps de l'arpenter, en était-il de même pour Némo ? Je n'en doutais pas, mais bon, voyons voir où est ce qu'il aimerait nous traîner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Lun 25 Fév - 16:12

Pray To Your God


Nemo ne savait pas vraiment où cette fin de journée allait les conduire, mais si elle insistait probablement que cela finirait mal. Comment pouvait-elle être certaine qu’il ne dégainerait pas et lui tirerait dessus en même pas deux secondes ? A moins qu’elle se jugeait capable de désarmer un homme en moins que cela. Dans ce cas là, il la trouvait vraiment prétentieuse, mais il optait pour une tierce solution qui lui plaisait assez. Elle s’en remettait au hasard. Combien de personne mise sur la chance de nos jours ? C’était finalement peut-être ce coté là qui intriguait Nemo, bien qu’il ne doutait pas qu’elle avait réfléchis à la façon de l’aborder, pour se rendre assez intéressante pour lui, pour qu’il ne le tue pas de suite. Un mélange de technique et de hasard, bien joué. Puis elle répondait une chose tout à fait amusante. Il posait son regard azuré sur elle, probablement cherchait-elle à le provoquer ? Il l’ignorait, elle guettait ses réaction lorsqu’elle parlait d’humanité, de sentiment... Un peu comme si elle cherchait la faille du système Nemo Nobody. Mais il ne pouvait pas y avoir de faille, il avait été conçu par Adrian Motskov qui était loin d’être un plaisantin. Il avait tout prévu, maltraiter Nemo pour obtenir le résultat qu’il disait « parfait », c’était juste qu’il l’était. La clé de sa destruction ? Lui-même. « Et bien si un jour je le croise je t’en avertirais. » répondait-il un sourire aux lèvres finalement assez moqueur. Quelqu’un de bien ? Quelle foutaise ! Même si Nemo savait qu’au fond de lui, quelque chose sommeillait et vivait au travers des yeux d’Helena ; il savait que cette partie de lui ne saurait être « bénéfique ». Comment cela serait-ce possible ? Lorsqu’il était arrivé à la mafia, nu de sentiments et de souvenirs ; comment aurait-il pu devenir ce qu’il était s’il n’avait pas eut en lui assez de colère enfouie, assez de rancune. Même Adrian n’aurait jamais su créer de la colère chez lui, bien sur il l’avait manipulé. Tournant sa colère contre la société et les femmes : mais au fond la colère avait toujours été là au fond de lui. Comment aurait-il pu un jour être si proche de sa vengeance si ça n’était que sa propre colère ? Adam était en colère. Contre qui ? Contre quoi ? Peu importe, il l’était et un jour celle-ci se déverserait sans qu’on ne puisse l’arrêter que par une balle entre les deux yeux. Mais Adrian l’avait toujours su. Adrian n’avait eu que cesse de le perfectionner par des épreuves monstrueuses et des combats déloyaux qu’il remportait en frôlant la mort. Il le savait, Adrian savait que cette rage n’était pas ce qu’il avait crée, c’était cet enfant au fond de lui. « Tu en a découvert plus sur moi que je n’en trouverais sur ton compte dans un premier temps. Mais si tu penses ce genre de choses, je doute de la qualité de tes sources. Les gens cherchent toujours à trouver une explication. Il est plus dur d’apprendre à devenir honnête homme que d’être un brigand. Alors ne sommes nous pas l’option la plus simple au fond de nous ? Ceci dit, nous ne connaissons jamais qu’une infime partie de la vie des autres, mais parfois quelques informations suffissent pour trouver la faille. Ce qui me pousse à croire que tu la cherches encore puisque tu es là... Donc : bonne chance. » Bonne chance ? Et bien oui, il aimait quand la lutte était équitable. Il doutait que cette fille puisse trouver quoi que ce soit qui puisse le mener à sa perte et d’ailleurs il s’en fichait quelque peu. Sa vie ? Juste un rien. Alors qu’il meurt par ses jolies mains ou par la brutalité Russe, quelle importance puisque la fin était inévitablement proche.

Sur ces mots, ils se dirigeaient vers la rue qui était pour ainsi dire très peu fréquentée. C’est alors qu’elle l’interrogeait de nouveau sur leur destination, il soupirait las « En enfer. » C’était une allusion au nom du pub qui était dans ce quartier ou une allusion au fait qu’il allait la descendre. Il lui laissait deviner. Une voiture noire montait la rue et freinait quelque peu après avoir doublé Nemo qui leur adressait un doigt d’honneur sans prendre la peine de se retourner. La voiture avançait doucement et s’arrêtait devant l’église ; il soupirait encore une fois et s’éloignait aux cotés de la jeune femme sans s’intéresser davantage à la situation. Ce type était mort, donc sans le moindre intérêt. Il laissait les ânes d’Ilyas s’en occuper, il aimait mieux se préoccuper de cette créature qui elle était encore vivante... Pour l’instant.



_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   Jeu 28 Fév - 16:26

    Cette rencontre était pour ainsi dire plus que bizarre, mais dans un sens, je ne m'attendais pas à moins que ça de la part d'un truand comme lui. Je jouais un jeu dangereux, mais ça ne me dérangeait pas le moins du monde, au contraire, c'était ce qui me motivait à rester à son contact. Je savais bien qu'il y avait encore un peu de bon en lui, il y a du bon en chacun de nous ! Enfin, chez certains cela est enfouis en profondeur, du fait des moments de nos vies, du fait de ce que nous avons vécus, des bonnes comme des mauvaises choses qui forgent notre personne extérieure. Némo se moquait de moi quand il disait que s'il croisait ce qu'il y avait de bon en lui, il me préviendrait. S'il était si mauvais que ça, il aurait au moins tenté de me faire quelques choses mais là, rien, rien qui ne dépassé quelques mots, comme si au fond il n'avait pas tant que ça envie de me faire du mal. Peut être qu'il tenterait quelques choses mais je n'y croyais pas vraiment. Il me dit que j'en avais découvert plus sur lui que n'importe qui, j'étais donc sur la bonne voie pour faire remonter en lui le bien qu'il possédait, mais il faudrait du temps. Nous nous échappions de l'église abandonnée, là où nous avions trouvé le corps de cet homme qu'il connaissait, je voyais une voiture s'arrêter non loin alors que nous étions à présent hors de portée directe. Il me disait donc que mes sources à son sujet étaient mauvaises, mais je n'avais pas de sources, je pensais simplement ce que je disais. Il me souhaita bonne chance pour trouver sa faille ultime afin de le déstabiliser véritablement. Il n'avait pas tord à ce niveau, mais je n'avais pas besoin d'une faille, un simple regard dans les yeux lorsque je disais quelques mots pouvait trahir même les meilleurs menteurs. Je n'étais pas experte dans ce domaine, loin de là même, je n'étais pas une excellente menteuse, mais il n'était pas aussi bon qu'il le pensait. En me parlant de faille, il me disait donc qu'il en avait une, par rapport à son passé, plus gentil que son présent. Je ne savais pas d'où est ce qu'il venait exactement, je ne connaissais même pas son véritable prénom, mais si un jour celui-ci arrivait à mes oreilles, je trouverais peut être la faille, une de ces failles, car n'en doutons pas, nous en avons plusieurs. Je lui demandais donc où est ce qu'il voulait se rendre pour boire un verre, et là, il me répondit qu'il voulait se rendre en enfer. Je souriais à sa phrase, je crois me souvenir qu'un pub porte un nom comme ceci dans le coin, mais cela avait un double sens, mais ce n'était que des mots, rien de plus après tout.

    " Et bien, allons boire un petit verre en enfer dans ce cas, j'espère qu'il leur restera quelques glaçons toutefois. "

    Oui, je faisais un peu d'humour digne de mon policier de père, mais ça se prettait bien à la situation, non ? Nous nous dirigions donc vers ce pub, à mes risques et périls, car je sentais que tout était loin d'être fini.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La prière du bon, de la brute, et du truand [Nééééééééémo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ennio Morricone - Ecstasy of Gold - Le Bon, la Brute et le Truand
» Dans la vie y a 2 catégories...(Le Bon La Brute et Le Truand)
» Le bon, la brute et le truand par Ennio Morricone
» Prévisions d'achats
» Bannière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Shadow :: 'Cause it's Just a Game ! :: V1 :: LES RPS-