Partagez | 
 

 red hood robin. [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♠ Localisation : Gotham City.
♠ Nombre de Messages : 99
♠ Nombre de Jetons : 210

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Robin.
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Timothy Drake
MessageSujet: red hood robin. [Solo]   Ven 25 Jan - 20:05




It's a Red Night

« Certains hommes sont sans but logique. On ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux. Certains hommes veulent juste voir le monde brûler. » ► ALFRED
Cela fait trois jours que je me suis mis en tête de retrouver Obeah Man pour lui faire payer le meurtre de mes parents, et je me répète en ajoutant que loin de moi était l'idée de le tuer. Je suis un Robin qui a été formé sous les préceptes de Nightwing et Batman, je ne vais pas les décevoir sur ce coup. Mais je pense que le simple fait que j'y aille seul posera beaucoup de problèmes, surtout si je ne m'en sors pas. Mais ne soyons pas pessimistes. Je n'ai encore jamais eu de pistes aussi solides que celles-ci. Il faut dire que les trois dernières nuits, je les ai consacré à 200% en tant que Robin, et dieu seul sait que mes chers amis surent se montrer des plus coopératifs. Mais je n'étais certainement pas à la fin de l'enquête, je me sentais avancer doucement comme une charrette sans roues que l'on s'efforce de pousser. Enfin bon, ma prochaine piste me menait aux égouts Nord de Gotham City. Apparemment un repaire où Obeah Man y aurait placé certains de ses hommes pour une opération stratégique. Autrement dit, une partie des égouts de la section Nord de Gotham a été aménagée en Bunker pour que soit organisée une réunion sur un attentat. Mon cher ami a perdu connaissance avant de me dire la cible de l'attentat, cela m'aurait évité de faire un tour dans les égouts mais bon, je vais devoir faire trempette faut croire.

Je garai le moto dans une ruelle assez sombre, assez pour qu'elle reste invisible depuis la sortie de la ruelle. Je descendis tout en plaquant mon masque sur mes yeux et en mettant ma capuche sur ma tête. C'était ici. Je me massai les poignets, replaçait les protèges tibia etc.. j'avais tout, y comprit mon Bõ. C'était parfait. J'enlevais la plaque d'égout puis sortie une lampe de poche dont la lumière fusait d'un blanc éclatant, et j'essayais d'éclairer le fond. Personne. Je rangeai la lampe en descendit doucement, prudence était mère de sûreté. Et cela n'a jamais été aussi vraie. Un homme armé qui passait me confirma la position d'un groupuscule qui s'était installé dans les égouts. Mes jambes appuyées contre chaque parties du mur, je maintenais un certain équilibre jusqu'à ce qu'un bruit de klaxon dehors révèle ma position à l'homme. Pestant, je n'ai pas réfléchi deux secondes avant de me jeter sur lui, les pieds joints se plaçant sur son visage lors de la chute. Ce dernier s'écrasa au sol et lâcha son arme à feu. Il tenta de se relever mais mon poing atteignit directement son nez pour que l'impact du coup lui projette la tête sur le sol, la douleur lui faisant perdre connaissance. Je me fis craquer les phalanges avant de reprendre ma route vers l'endroit d'où était arrivé l'homme armé. Je sortis et déployai mon Bõ à l'avance puis j'emboitai la marche. J'avais pris soin de fouiller l'homme, pour dénicher une clé et vu la taille de celle-ci... c'était pour une grosse porte, une porte comme celle d'un Bunker. Je la rangeai dans une capsule de ma ceinture puis repris la route.

Jusque là, ce fut surtout une mission d'infiltration. Passant par des endroits où je n'eus guère le choix que de faire preuve d'une violence imposante et silencieuse à la fois. Et puis arrivé à la porte du Bunker, j'observai bien le fait qu'elle était gardée par 5 hommes dont l'arsenal se composait d'armes blanches assez imposantes. Je pris le temps d'analyser la situation pour finir par comprendre qu'il n'y avait qu'un seul chemin pour accéder à ce Bunker... Faut-il vraiment vous faire un dessin ? Je pris un petit Batarang et quitte à faire du 1 contre 4, je vais en assommer un directement. Prenant une grande inspiration, je visais l'homme le plus imposant, mais aussi le plus découvert au niveau du crâne avec ses cheveux rasés. En relâchant mon souffle, j'envoyai le Batarang qui prit dés le départ une vitesse assez impressionnante. La pointe du petit projectile se nicha dans un point sensible du cou de l'homme. Ce dernier s'évanouit quelques secondes après. Et c'est là que j'allais entrer en scène avec mon Bõ. Je me suis montré et j'ai couru vers eux en faisant tourner mon arme autour de moi jusqu'à en balayer un en portant un coup au niveau de ses jambes. Faisant un saut périlleux arrière, mes genoux durent lui briser la colonne vertébrale en plus du des protections que je portais à ce niveau. Un pied m'arriva en pleine mâchoire et l'impact me fit tomber sur le dos. Faisant une roulade arrière, j'évitai de justesse un coup de hache. J'avais toujours mon Bõ en main et je me suis mis à les combattre d'arme blanche à armes blanches. Et c'est en profitant avec des coups de pieds stratégique qu'ils finirent à genou autour de moi et en tournant avec le Bõ, la barre de fer de combat les frappa en plein visage, chacun sombra dans l'inconscience.

Le moment était venu d'entrer dans le Bunker mais je trouvai ça quand même trop facile, j'étais certes un peu essoufflé et ma lèvre ensanglantée me faisait assez mal. Fallait-il que je continu au risque de subir pire que ça ou devais-je faire machine arrière ? Cruel petit dilemme quand tu nous tiens. Je voulais continuer oui, mais pourquoi avais-je la certitude que plus je me rapprochai de cette "réunion" plus j'avais l'impression qu'Obeah Man s'éloignait de moi ? Je pris soin de ne laisser aucunes preuves de mon passage en ramassant le petit Batarang tout en le remettant avec les autres. Je pris au passage la clé du Bunker et l'insérai dans les trous appropriés. Et quand je me suis préparé à l'ouvrir, la seule voix informatique: "3. 2. 1." Me convaincu qu'il s'agissait d'un piège. Je voulu refermer le peu de la porte que j'avais tiré vers moi mais l'explosion ardente me projeta brutalement en arrière, atterrissant dans le petit fleuve des égouts. Alors que les flammes se nichaient sur les parois des égouts, moi je suis remonté à la surface en allant rechercher mon arme. La rangeant, j'eus la certitude que ce Bunker n'était présent que pour éliminer ceux qui s'aventurent trop loin sur l'affaire Obeah Man.. Il fallait que j'en ai le cœur net avant que la police ne rapplique. L'explosion a dû aiguiser l'intérêt des autorités avoisinantes. J'avais des marques noires sur le visage, comme de la suie, la fumée me fit tousser à de multiples reprises, je marchai en titubant avant de tomber sur le garde que j'ai assommé en premier. Je le retournai en voyant que celui-ci gisait au sol:

"C'est quoi cet endroit ?!"

"Un endroit où l'on envoie ceux qui s'intéresse trop à Obeah Man. Personne n'arrive jusqu'au pseudo-bunker en général.. mais toi t'y es allé, s'pèce de faire-valoir.."

Ce que je pouvais haïr ce mot... D'un coup de tête sec et brutal, il finit par tomber dans les pommes à nouveau, et j'empruntai aussitôt l'échelle, me forçant à aller plus vite pour rejoindre ma moto. Je ne savais pas si j'allais pouvoir conduire mais je devrai trouver un endroit où me reposer, et pas loin d'ici. C'est alors que je démarrai l'engin, me hâtant de quitter cet endroit. Il fallait que je me nettoie avant de rentrer au manoir sinon j'allais prendre très cher par Bruce, vu qu'il est le seul avec Alfred et Dick de savoir si je mens ou pas. Alors autant faire dans la finesse ou être franc... Je ne savais pas quoi faire, mais où j'en étais... c'était comme si ces trois jours n'avaient servis à rien. Obeah Man se fait inaccessible. Mais je le retrouverai.. Je ne lâcherai pas prise. Démarrant le véhicule, je pris la fuite avant que la police n'arrive. M'enfonçant dans la nuit noir et glaciale de Gotham.


Robin & Timothy

CODE BY AMIANTE

_________________
le rouge gorge

Le héros peut être en chacun, même en celui qui fait une chose aussi simple et rassurante que mettre un manteau sur les épaules d’un garçon et ainsi lui faire comprendre que le monde ne s’est pas écroulé. © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

red hood robin. [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» biscuits à la poudre à pâte (robin hood)
» Robin Hood : les Mystères de Sherwood
» Robin Hobb : L'assassin royal et The Tawny Man
» Robin Hobb: le soldat chamane
» Robin des bois de Disney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Shadow :: 'Cause it's Just a Game ! :: V1 :: LES RPS-