Partagez | 
 

 On doit se parler - Peter Parker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: On doit se parler - Peter Parker   Mar 29 Jan - 11:29


Poussant la porte avec son dos, elle tentait tant bien que mal de ne pas faire tomber la pile de livres qu'elle portait dans ses bras. Elle chercha à tâtons le bureau que contenait le salon et y déposa les différents bouquins avec un soupir de soulagement, elle avait du déserter la bibliothèque de façon assez pressé ne supportant plus le bruit de certains étudiants qui se croyaient au zoo plutôt que dans un espace de travail serein et ce malgré les protestations de la bibliothécaire. La maison avait alors apparue comme un endroit bien mieux pour pouvoir étudier tranquillement mais voilà, maintenant qu'elle s'y trouvait l'ambiance la rendait mal à l'aise. Elle frissonna doucement, se frotta légèrement les bras avant se redresser pour reprendre constance. De quoi elle avait peur ici après tout, elle était chez elle, dans la maison qu'elle habitait en compagnie de son fiancé et … Finalement c'était peut être ça le problème. Quand elle s'était fiancée et qu'elle avait accepté d'emménager avec Peter, elle avait pensé que tout serait enfin bien et beau, elle s'était largement trompée. Elle n'aurait jamais pu prévoir que Tante May allait être assassiner et que la fête d'Halloween allait se transformer en un cauchemar bien plus que réel. Depuis, il avait terriblement changé, il était devenu si froid même avec elle. Alors elle passait plus de temps à la bibliothèque ou sur l'ensemble du campus qu'à la maison pour ne pas avoir trop à le croiser. C'était-il même rendu compte qu'elle n'avait pas dormi avec lui la nuit dernière préférant la chambre d'ami à sa compagnie. Elle remonta d'ailleurs dans la chambre d'ami pour pouvoir refaire le lit.

C'est entre les draps qu'elle trouva une petite boule de poil blanche qui se mit à ronronner doucement à sa vue. Elle récupéra Sucre, le chaton qu'elle avait supplié d'avoir en arrivant ici et elle le serra doucement contre elle avant de le déposer par terre, souriant en le sentant se frotter à ses jambes alors qu'elle tentait tant bien que mal de refermer les draps sans tomber sur le petit animal qui ne tarda pas à s'enfuir avec un miaulement aigu vers l'autre chambre. Elle le suivit en souriant avant de s'arrêter sur le pas de la porte, la pièce était plongé dans une demi pénombre et un corps était étendu sur le lit. Elle s'approcha doucement de Peter et soupira en voyant qu'il portait encore sur le dos son costume de Spiderman, il avait du être pas mal occuper durant la nuit et maintenant il sommeillait comme une véritable marmotte. Elle sourit doucement, le voir endormi était devenu quelque chose d'agréable à ses yeux, elle le trouvait plus serein quand il dormait. Elle s'avança pour déposer un léger baiser sur sa joue avant de prendre le temps pour enlever sa deuxième peau. Malheureusement la première avait été pas mal amochée et Gwen ne pouvait que se demander encore où il avait bien pu traîner. A New York, il y avait certes des criminels mais depuis qu'elle était arrivée à Gotham s'était plus fort que tout, elle ne cessait de faire des crises d'angoisse pour son père et maintenant elle allait devoir également s'inquiéter pour Peter. Elle déposa le costume sur le fauteuil de la chambre et alla chercher une pommade qu'elle appliqua sur les bleus qu'il avait. Elle devait avoir une conversation avec lui, une vraie et elle devait pour cela arrêter de fuir, cela ne lui ressemblait pas. Elle ferma complètement les stores, puis quitta la chambre. Elle ferait un bon dîner et irait ensuite le réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
♠ Localisation : Gotham City
♠ Nombre de Messages : 509
♠ Nombre de Jetons : 269

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Alex'
♠ Statut RP :
♠ Inventaire:
avatar
Peter Parker
MessageSujet: Re: On doit se parler - Peter Parker   Jeu 7 Fév - 22:42

La nuit sombre de Gotham entourait Peter Parker. Perché sur les hauteurs des bâtiments, le jeune homme traquait les criminels. Plus violent qu’à New-York, le jeune homme vivait clairement une des périodes les plus troubles de sa vie. Jamais il n’avait été si craint et ses sentiments perturbés. Comme trois ans plus tôt, Peter était à la recherche d’un meurtrier. Comme trois ans plus tôt, il venait de perdre un membre de sa famille. Seulement cette fois, il ne lui restait plus personne. Plus personne hormis Gwen mais le jeune homme s’était écarté d’elle aussi. Devenu plus froid et dur avec elle, il était clairement dans une situation difficile avec sa fiancée. Elle était véritablement de moins en moins sereine avec lui elle prit même ses distances avec le jeune homme. Il faut dire que Peter a très mal réagi à l’annonce du meurtre de sa tante May. Après une soirée d’Halloween où il avait failli perdre la femme de sa vie, Peter avait perdu quelques jours plus tard sa tante, dernière membre encore envie de sa famille. La peine avait été trop dure à supporter et le jeune homme avait craqué. Alors qu’il s’était promis de ne plus jamais reporté le costume de Spiderman, la douleur et la peur s’étaient emparé de lui et il avait revêtu le costume à nouveau. Depuis, Spiderman à publiquement fait son apparition aux yeux de Gotham pour le plus grand plaisir des habitants qui espère voir en lui la relève de Batman au même titre que Robin. Mais l’homme araignée a très vite fait déchanté les citoyens. Plus violent et sombre qu’à New York, le jeune justicier masqué laisse un sentiment assez mitigé sur son passage. Cette nuit là ne fit pas exception. Après deux trois arrestations musclées ayant laissé leurs traces sur le costume du jeune homme qui prenait de plus en plus de risques, il acheva sa nuit de patrouille en plaquant violemment un pickpocket. Il attrapa ensuite le voyou, le souleva au dessus de ses épaules avant de le lancer en direction d’un mur et de l’y bloquer à l’aide de ses toiles d’araignées. Il rentra ensuite chez lui et se laissa tomber sur le lit sans prendre la peine de se déshabiller, ne remarquant même pas l’absence de sa fiancée dans leur lit.

Lorsqu’il se réveilla quelques heures plus tard, le jeune Parker fut étonné de voir que son costume lui avait été retiré. Il se redressa avec peine et constata les dégâts de sa nuit précédente. De nombreuses contusions jonchaient son corps et le jeune homme était tout courbaturé. Il vit du coin de l’œil que son costume avait été soigneusement posé sur le fauteuil ce qui lui fit malgré tout décroché un sourire. Se levant avec difficulté, il alla jusqu’à la salle de bain et prit une bonne douche. L’eau chaude réveilla le corps de Peter qui commençait peu à peu à retrouver ses sensations. Le jeune homme était en pleine réflexion. Totalement conscient de ne rien faire pour permettre à sa fiancée d’être heureuse, il avait cependant beaucoup de mal à réagir face à cette situation. Une part de lui cherchait à tout faire pour limiter les sentiments qu’il éprouvait pour la jeune blonde tandis que son cœur s’accrochait à la dernière personne véritablement proche de lui et qui était à présent sa seule famille. Peter se lava puis coupa l’eau de la douche. Il sortit de la salle de bain et alla enfiler des vêtements propres puis il descendit dans le salon. Arrivé à l’étage inférieur de la maison, une bonne odeur de nourriture attira le jeune homme dans la cuisine. Derrière les fourneaux, sa fiancée s’activait pour préparer un succulent repas. Peter la contempla quelques instants avant de s’approcher d’elle et de lui déposer un baiser sur la joue. « Ça sent super bon. » Le jeune homme salivait d’avance à l’idée de partager ce repas avec sa fiancée. Il restait donc à ses côtés prêt à lui venir en aide pour quoi que ce soit, comme si rien n’avait changé dans leur relation.

_________________


You both mean something to me ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: On doit se parler - Peter Parker   Jeu 7 Mar - 13:37

« Ça sent super bon. » Elle sursauta en sentant le baiser sur sa joue, elle n'avait même pas entendu Peter arriver dans la cuisine bien trop prise dans ses réflexions pour se rendre compte de ce qu'elle faisait réellement. Elle ne savait plus depuis combien de temps elle était en train de touiller la sauce qu'elle avait réalisé pour accompagner le repas mais malgré le commentaire de la part de son fiancé, elle pouvait déjà jurer qu'elle n'ajouterait jamais ce petit élément avec le reste, quelques petits indices lui faisant remarquer que la sauce était brûlée, quelque peu caramélisé … A moins que ce ne soit la nausée qui lui prenait soudainement la gorge qui confirme l'ensemble. Il fallait qu'elle respire correctement sinon elle allait révéler son nouvel état avant même d'avoir pu en discuter. Avec un léger soupir, elle retira alors la casserole du feu et la jeta plus qu'elle ne la déposa dans l'évier allumant l'eau pour éviter que la cuisson ne se poursuive et enflamme la pièce. Elle fit un pauvre sourire à son compagnon. « Mets vite la table avant que je ne gâche tout le repas grâce à mes talents de cuisinière et qu'on soit obligé de commander chinois » Chose que son estomac n'allait surement pas pouvoir digérer, mais ça elle allait le garder pour elle. Elle posa une main distraire sur son ventre en soupirant, il n'existait malheureusement pas de guide comme «Être enceinte pour les nulles » ou encore « Comment gérer sa grossesse quand votre fiancé n'est autre que Spiderman ? » Elle allait devoir changer plusieurs choses dans sa vie et en plus gérer un jeune adulte qui tentait de faire la loi à Gotham et revenait en pleine nuit dans un état plus que lamentable. Comment allait-elle pouvoir le lui avouer la vérité et surtout pourquoi avait-elle accepté de faire ce malheureux test de grossesse.

Elle était posée sur une table de pique nique de l'université comme elle en avait toujours eu l'habitude, alors qu'un livre était posée sur ses genoux, elle marquait de fluorescent les phrases qui lui semblaient être le plus pertinent. Une de ses amies était venue se poser juste à côté d'elle, un grand sourire aux lèvres lui tendant un petit sac plastique qui venait de la pharmacie comme si de rien n'était. Gwen fronça les sourcils en récupérant le test qui se trouvait là et elle s'empressa de le mettre dans son sac en espérant que personne n'ait rien vu. « Non mais qu'est-ce qui te prend de me donner ça ?! » Elle lui fit un clin d'oeil. « Je peux rajouter maintenant à la liste saute d'humeurs ! Mon chou tu es sexuellement active, et vu ton état des derniers jours, voir des deux dernières semaines je pense que je peux dire que tu es ... » Gwen plaqua sa main sur la bouche de son amie, la fusillant du regard. « Si tu dis un mot de plus je peux te jurer que tu vas entendre parler de moi ! » Elle se mordit les lèvres. « Je vais le faire ce test mais n'en parle à personne, pas à Peter et encore moins à mon père sinon il va me tuer ! »

Elle s'était dis qu'en attendant que Peter rentre quelques jours auparavant, elle allait pouvoir en profiter pour régler cette histoire au plus vite. Elle s'était bien évidemment rendue compte que quelques signes annonciateurs se faisaient sentir mais elle suivait une contraception assidue, elle ne voulait pas tomber enceinte pour le moment, elle faisait encore des études, son compagnon vagabondait plus dans les rues et ne semblait plus être connecté avec sa réalité, et ils venaient tout juste de s'installer. Assise sur le rebord de la baignoire, elle avait patienté pendant cinq minutes, envisageant tous les cas possibles que pouvaient lui offrir ce test de grossesse, ne pouvant pas encore se dire ce que tout cela pouvait engendrer pour son avenir, celui de son couple et de la vie possible qui grandissait en elle. Elle avait failli tourner de l'œil en voyant le test positif, et elle avait tout de suite appelé le centre de soins le plus proche pour faire une prise de sang et les résultats étaient arrivées par courrier tout à l'heure et ils avaient confirmé tous ces doutes. L'enveloppe avait été glissée dans son bureau personnel et elle était retournée à sa cuisine.
Elle revint au moment présent, regardant Peter qui était en train de s'affairer à mettre la table et elle poussa un gros soupir. « Peter … Il faudrait que je te parle de quelque chose d'important ... »
Revenir en haut Aller en bas
♠ Localisation : Gotham City
♠ Nombre de Messages : 509
♠ Nombre de Jetons : 269

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Alex'
♠ Statut RP :
♠ Inventaire:
avatar
Peter Parker
MessageSujet: Re: On doit se parler - Peter Parker   Sam 16 Mar - 17:27

Gwen adressa un sourire au jeune homme avant de lui demander de mettre le couvert. Peter se mit donc à la tâche et attrapa les assiettes qui étaient dans le placard. En échappant une, il la rattrapa de justesse grâce à ses reflexes surhumains. S’exécutant avec beaucoup de soin et de précision, le jeune étudiant ne voyait pas que sa fiancée semblait vraiment préoccupée. Pas une seule seconde il ne pouvait imaginer à quel point ses sorties nocturnes avaient un effet dévastateur sur le moral de sa petite amie. Il ne réalisait pas l’angoisse qui pouvait être la sienne ne sachant pas s’il rentrerait ou si finalement sa chasse aux criminels aurait raison de lui. Son comportement était devenu tellement différent depuis les événements de ses dernier mois, comment pouvait elle encore supporter de rester à ses côtés ? Toujours est-il que Peter ne se rendait pas véritablement compte de la chance qu’il avait de pouvoir toujours compté sur Gwen quoiqu’il arrive. Le jeune photographe était sur le point de terminer de mettre la table quand la voix de la jeune femme se fit entendre. Elle lui dit qu’elle devait lui parler de quelque chose d’important. Peter se retourna et fixa Gwen d’un regard neutre.

Il observait le visage de la jeune femme, visiblement quelque chose la tracassait. La fatigue des cours peut être ? Ou bien était-ce le stress des examens qui approchait qui mettait la jeune femme dans cette état. A moins que ce soit quelque chose de plus important. Son visage trahissait une angoisse naissante à laquelle Peter semblait presque insensible. Son regard était si dénué d’émotion que cela en devenait effrayant. La mort de sa tante l’avait véritablement transformé. Il était aussi inexpressif qu’un mur et ne laissait personne passer à travers sa carapace. Il n’éprouvait même plus de compassion, à peine un peu lorsqu’il s’agissait de Gwen. Il avait crée cette carapace d’être sans sentiments pour s’éviter de souffrir sans réaliser pour autant qu’il faisait ainsi souffrir ses proches. Il était incapable de montrer autre chose que de la colère et seule Gwen pouvait lui faire faire des efforts, encore fallait il qu’il soit décidé pour en faire.

D’une voix assez neutre montrant son peu d’envie d’en savoir plus même si au plus profond de lui une véritable curiosité était née après cette annonce, Peter déclara : « Je t’écoute qu’à tu à me dire ? » Sans être trop froid, il ne faisait pour autant clairement pas véritablement part d’enthousiasme. Etait-il vraiment intéressé, lui-même n’aurait su le dire. Appuyé légèrement contre la table, les bras croisé, il attendait l’annonce de Gwen. Annonce qui, il ne le savait pas encore était sur le point de bouleversé sa vie, une fois de plus.

Spoiler:
 

_________________


You both mean something to me ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: On doit se parler - Peter Parker   Sam 16 Mar - 18:25

Elle ne tentait plus de montrer sa peine, en réalité celle-ci ressortait de la moindre parcelle de sa peau. Il était à des années lumières du monde présent et même elle, elle devenait chaque jour un peu plus transparente à ses yeux. Elle se demandait comment elle avait pu tomber enceinte alors qu'il ne la touchait plus, il se perdait quelques instants dans le plaisir avant de partir à la poursuite des criminels de la ville, voulant plus que tout au monde retrouver le meurtrier de sa tante. Gwen haïssait profondément la personne qui était à l'origine de tout ça, elle lui avait pris une personne chère à son cœur, Tante May était une femme vraiment charmante qui avait su l'accueillir à bras ouvert, lui confiant au final son neveu en espérant les voir aller le plus loin possible. Dans tout ça le meurtrier avait également pris Peter, son âme et son cœur, les enfermant dans une prison dont Gwen ne trouvait aucune clé. Elle s'en voulait, malgré tout ce qu'elle avait pu dire, ce qu'elle reprochait à Peter et au monde entier, elle se sentait coupable car si Peter n'avait pas décidé de suivre sa petite-amie à Gotham, Tante May ne serait pas venue et elle n'aurait jamais trouvé la mort par assassinat. Dans une autre mesure, elle n'aurait pas pu continuer à sortir avec le jeune homme, la distance aurait surement eu raison d'eux et il n'y aurait aujourd'hui ni fiançailles, ni maison, ni enfant. Elle n'était plus sur de savoir laquelle des deux versions de l'histoire elle préférait. Dans les deux, elle aurait souffert mais elle n'aurait jamais mis en jeu la vie d'un bébé dans une des deux.

« Je t’écoute qu’à tu à me dire ? » Son ton froid glaça un peu plus son coeur et elle eut un instant envie de prendre ses jambes à son cou, de faire sa valise et de retourner chez ses parents. Ne plus le revoir lui semblait une bonne solution, après tout elle n'était même pas sûr que son départ lui ferait prendre conscience qu'il était allé trop loin, qu'il l'avait oublié et qu'il ne pourrait pas être un bon père. Elle coupa le four et les casseroles et croisa les bras sur sa poitrine. D'un ton las, elle se décida à parler, essayant de contenir l'émotion qu'elle sentait augmenter. « J'ai accepté beaucoup de choses Peter, et tu en as fais beaucoup pour moi. La mort de Tante May n'a pas détruit que toi, elle a détruit ta vie et elle a détruit notre couple … J'ai été patiente et persévérante. Quand je pense que cette Susan arrive encore à trouver grâce à tes yeux alors que tu ne me vois même plus … Est-ce que tu as fais attention que je ne dormais même plus avec toi ? » Elle prit un grande inspiration, effaçant la première larme qui coulait à un rythme fou sur sa joue. « Je crois que j'aurais pu continuer à être cette pauvre fille qui t'attend désespérément jusqu'au bout de la nuit, qui te soigne quand tu rentres couvert d'hématomes et de blessures en tout genre. Tu savais combien la mort de mon père me faisait peur et chaque nuit tu risques ta vie sans penser que moi aussi j'ai peur et que moi aussi je pourrais mourir de chagrin si tu venais à disparaître. » La colère l'avait emporté dans son élan et elle dut reprendre son souffle quelques instants. « Aujourd'hui, je ne peux plus rien faire pour toi … Car aujourd'hui je dois penser à moi et au bébé. »

Elle s'approcha de lui et planta son regard dans le sien, la détermination brûlant dans ses yeux. Elle prit sa main dans la sienne et la posa sur son ventre, espérant qu'il ferait la différence. « Je ne sais pas comment cela a bien pu arriver, peut être une immaculée conception mais la vérité est là, je porte ton enfant … Il y a quelques mois j'aurais sans doute été heureuse même si j'avais toujours pensé attendre la fin de nos études pour penser à avoir un bébé … Mais voilà, je suis bel et bien enceinte et je ne peux plus avorter … Même si je voulais je ne le ferais pas de toute manière ! Alors il va falloir que tu réagisses Peter, que tu te réveilles et que tu te rappelles que je suis là. Car j'aurais cet enfant et il grandira, avec ou sans toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
♠ Localisation : Gotham City
♠ Nombre de Messages : 509
♠ Nombre de Jetons : 269

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Alex'
♠ Statut RP :
♠ Inventaire:
avatar
Peter Parker
MessageSujet: Re: On doit se parler - Peter Parker   Lun 18 Mar - 22:09

Gwen éteignit le four et les casseroles avant de croiser les bras sur sa poitrine. Sur un ton las, elle annonça à Peter qu’elle avait fait beaucoup de concessions pour lui tout comme il en avait fait lui aussi mais que la mort de sa tante avait tout détruit dans sa vie, leur couple y compris. Elle ajouta qu’elle avait été persévérante et patiente. Elle mentionna même le fait qu’il était toujours proche de Susan alors que leur vie de couple était au point mort. Une partie de lui comprenait les doutes de Gwen et savait qu’ils étaient justifiés même si il aurait préféré éviter le sujet. D’autant plus qu’il se sentait clairement plus à l’aise aux côtés de son amie ses derniers temps que de sa propre fiancée. Elle lui demanda même si il avait remarqué le fait qu’elle ne dormait plus avec lui. Il avait donc enfin la confirmation que l’absence de Gwen du lit conjugal était volontaire. Une larme coula le long de la jeune femme qui l’essuya aussitôt avant de continuer sa tirade. Elle dit qu’elle aurait pu continuer à faire comme si de rien n’était en agissant comme elle le faisait auparavant elle mentionna la peur qu’elle avait de perdre son père et le fait que Peter continue de risquer sa vie sans se soucier de ce qu’elle ressentait. Le visage du jeune homme se fermait un peu plus au fur et à mesure que les critiques lui tombaient dessus préférant les ignorer plutôt que de tenter d’y répondre sous le coup de la colère. Visiblement Gwen était elle aussi en colère mais elle fit une annonce qui le troubla profondément. Elle lui avoua qu’elle ne pouvait plus rien faire car à présent elle devait penser à elle et au bébé. Les yeux de Peter s’écarquillèrent à l’annonce de sa future paternité. Il était loin d’être prêt d’affronter tout ça. Il n’était pas suffisamment stable psychologiquement pour élever un enfant.

Lui lançant un regard plein de défi, Gwen attrapa sa main et la posa sur son ventre. A peine sa main toucha le ventre de sa fiancée que Peter ressentit l’exactitude des paroles de la jeune femme. La blonde fit une seconde annonce retentissante. Elle n’avait plus la possibilité d’avorter ce qui signifiait qu’elle allait devoir aller mener sa grossesse jusqu’à son terme. Le mettant devant le fait accompli, elle ajouta qu’il allait devoir réagir car cet enfant, le sien, allait grandir avec ou sans lui quoiqu’il advienne. L’appréhension se mêlait à la colère et à la surprise et un parfum de tension flottait dans l’air. Peter retira doucement sa main du ventre de Gwen, plongeant un regard grave dans les yeux de sa fiancée. Puis d’une voix qui trahissait ses sentiments perturbés, il demanda : « Tu le sais depuis quand ? » Une simple question mais qui était plus que nécessaire à ses yeux. Il avait besoin de savoir, il devait savoir c’était essentiel pour lui. Il sentait son cœur battre à une vitesse ahurissante et ses doutes lui donnait l’impression de ne plus savoir où il se trouvait ni même ce qu’il devait faire. En réalité c’était tout sauf une impression. Peter n’avait absolument aucune idée de la façon avec laquelle il allait pouvoir réagir face à cette annonce qui l’avait surpris plus que de raison. Comment avait-il pu passer à côté ? Cette question restait en suspens dans sa tête confirmant toutes ses pensées sur le fait qu’il avait beaucoup changé en peu de temps.

_________________


You both mean something to me ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On doit se parler - Peter Parker   

Revenir en haut Aller en bas
 

On doit se parler - Peter Parker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» peter parker
» PETER PARKER "alter ego"
» Peter Parker
» SPIDER-MAN "6 bras" (Peter Parker) [six arms Spider-Man]
» SPIDER-MAN 3 - SPIDER-MAN - PETER PARKER - VENOM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Shadow :: 'Cause it's Just a Game ! :: V1 :: LES RPS-