Partagez | 
 

 Solomonia Jill Abernathy ▬ A revolution has begun today to me inside..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Solomonia Jill Abernathy ▬ A revolution has begun today to me inside..   Sam 23 Mar - 13:57




♕ SOLOMONIA JILL ABERNATHY ♕
ft. Natalie Portman ♔ ©️ Tumblr


♕ WE'RE THE KINGS AND QUEENS ♕

Je m’appelle Solomonia Jill Abernathy et l'histoire qui va suivre est celle de ma vie. Je suis né à Gotham au USA. Mais beaucoup de temps a passé et aujourd'hui j'ai déjà 26 ans. J'ai gagné ma croûte en étant policière et la vie à voulu que je sois un/une CITIZEN. Dans la vie je suis douce, optimiste et sincère, mais comme le monde n'est pas parfait je suis surtout naïf, fragile et manipulable ! Financièrement je suis plutôt modeste et je suis Célibataire et bisexuelle, ne faites pas forcement de lien entre ces trois notions... Alibi, cette chanson est le bilan de ma vie.



Sois belle et tais-toi... » Cette époque est révolue... Ah oui, tu crois ? On dit que les femmes sont devenues l'égal des hommes, le croyez-vous vraiment ? Si l'on dit que les femmes ont gagnés en puissance, cela ne signifie pas qu'elles étaient faibles par le passé... Derrière chaque grand homme, il y avait une grande femme. Croyez-vous vraiment que la guerre s'est réellement gagnée à coup de canon ? Croyez-vous vraiment que les femmes sont fidèles ? Pensez-vous que la femme n'avait pas de pouvoir ? Elle était un tout, car messieurs, face à leur silence vous avez pensé être les maîtres... Mais les femmes cachent bien leurs jeux... Un conseil, ne pariez plus sur les hommes au poker.

Ne parlez jamais de l'enfer, elle en vient. Elle l'a connu, elle l'a senti, elle l'a respiré... Elle en est sortie, mais rien ne serait jamais plus pareille... Solomonia est une femme à fort caractère, elle sait se défendre, un peu trop sure d'elle, elle pense qu'elle n'a besoin de l'aide de personne, qu'elle peut se débrouiller seule... Mais Solomonia n'est pas dieu, c'est une femme... Une femme... Elle aurait tant voulu que le monde soit différent, que la force des femmes soient plus grandes, qu'elles ne soient pas obligée de souffrir, qu'elle puisse parfois n'avoir qu'à frapper comme un homme. Elle oublie souvent qu'elle n'est qu'une femme... Pourquoi cette volonté de prouver qu'elle peut le faire ? Qu'elle est forte ? Pourquoi ne pas admettre avoir des faiblesses ? Parce qu'elle en avait trop souffert, elle en avait des faiblesses, mais elle fermait les yeux dessus, elle disait que ce n'était qu'un détail parce qu'elle ne voulait pas qu'on ait pitié d'elle, parce qu'elle est là pour protéger la ville, elle n'avait pas le droit d'être faible. Parce qu'elle ne voulait pas qu'on vive ce qu'elle avait vécu... Elle voulait se battre pour la justice, parce qu'elle y croyait encore. Rêve utopique, mais un but à sa vie, cela lui semble suffisant... Solo' est le genre de fille à ne vivre que pour son travail, sa passion. Est-ce qu'elle sait encore s'amuser ? Pourquoi faire ? Elle n'en avait plus envie. Était-elle dépressive ? Non, elle avait cessé de fermer les yeux sur le monde. Elle voulait encore y croire, l'espoir... Rien n'était perdu, Gotham pouvait s'en sortir, la ville avait juste besoin d'une main tendue... Elle serait là. Intelligente voir brillante, si sa force ne suffirait pas, elle serait là... Elle le serait toujours. Souriante et charmeuse, elle a l'air tellement épanouie dans sa vie. Mais elle l'était, son travail la comblait de joie, sa nouvelle vie la rendait heureuse. Elle avait tout ce qu'elle voulait, et même si les souvenirs du passé sont parfois douloureux, elle préférait regarder vers l'avenir. Optimiste, peut-être utopiste, quoi qu'il en soit, elle refusait de baisser les bras, car elle le sentait, c'était pour bientôt. Son instinct ne l'avait jamais trompé... C'est le moment de combattre.


Solomonia pratique de la boxe depuis cinq ans maintenant, sa petite taille et morphologie ne l’empêche pas de dégager une puissance insoupçonnée. La rage, on l’a ou on ne l’a pas. Elle est particulièrement douée pour mentir, pour jouer la comédie. Sa vie n’a pas été simple, et si toutes ses épreuves se rendent utile à ce jour, c’est bien pour ça... Aussi, elle tire très bien au revolver. C’est une femme particulièrement ordonnée. Solo’ a un tatouage dans le bas du dos qui représente l’infini. Elle possède quelques cicatrices dans le dos et une sur le genou droit. Notre drôle de dame a une phobie folle des insectes, elle ne peut les voir ni de loin, ni de près... Une peur qui existe depuis son adolescence, elle ne supporte pas en tout particulier les araignées


Ok by Nemo :whisk:

Coucou ! Moi mon petit nom c'est CherryMoofin ! Je suis une adorable araignée de 19 ans et je suis arrivée sur GS grâce à nous et je me suis inscrite car on la crée !. Mon personnage est un inventé. Et puis d'ailleurs, je voulais vous dire que je vous aime
Code par CherryMoofin


Dernière édition par Solomonia J. Abernathy le Sam 23 Mar - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Solomonia Jill Abernathy ▬ A revolution has begun today to me inside..   Sam 23 Mar - 13:58


Histoire


« Solomonia, douce et belle Solomonia... Approches-donc, ne soit pas effrayée... Allé... Viens mignonne. » Un sourire chaleureux, un regard tendre et amoureux. Il la mettait en confiance, la jeune fille n'avait que quatorze ans, sa mère venait de se remarier avec cet homme aux yeux pétillants, il avait toujours été très gentil, presque idéal... Son père était mort depuis cinq ans maintenant, et cela ne faisait que quelques mois que sa mère avait rencontré ce type. Comment Solomonia avait-elle réagi ? Bien. Non, elle n'en voulait pas à cet homme de vouloir prendre la place de son père, elle savait qu'il ne la prendrait jamais. S'il pouvait rendre sa mère heureuse, elle n'empêcherait pas celle-ci de l'être. Solomonia était généreuse, elle pensait au bonheur de sa mère, elle l'aimait c'était tout. Quand sa mère lui disait d'être gentille avec Gabriel, elle s'exécutait. Elle ne voulait pas qu'il quitte sa mère par sa faute, elle ne voulait pas faire de mal à sa mère qui avait bien trop souffert. C'est ainsi qu'elle se présentait comme la parfaite belle fille et que sa mère épousait son prince à la mairie de Gotham. Oui, la jeune femme avait passé sa vie Gotham, elle y était née, elle y avait grandi et ne souhaite pour rien au monde quitter cet endroit. Elle était venue à la mairie de Gotham, apportant les alliances dans sa petite robe de demoiselle d'honneur, elle souriait, se laissait prendre en photo et assistait au remariage de sa mère. « N'aie pas peur... » Ajoutait-il, alors elle s'approchait de lui, dans sa jolie robe de demoiselle d'honneur, serrant son bouquet entre ses doigts, il tendait la main pour attraper son bras, il la tirait doucement vers lui l'approchant toujours plus, un peu trop d'ailleurs.... « Tu es vraiment magnifique dans cette robe... » Soufflait-il au comble de l'excitation, elle restait immobile, ses yeux noisette écarquillés elle ne savait plus où aller, que faire... Crier à l'aide peut-être ? A coté, c'était la fête, sa mère devait danser son bonheur avec ses invités, tandis qu'elle était là, dans le local à l'arrière de la salle avec son beau-père qui posait ses mains sur ses hanches, il descendait doucement la fermeture de sa robe pour découvrir le corps de la petite fille. Il abusait d'elle, plaquant son énorme main sur sa bouche pour l'empêcher d'hurler de douleur, il continuait alors qu'elle ne pouvait rien faire, il faisait ce qu'il avait envie jusqu'à jouissance avant de se ré-habiller et de dire à Solomonia d'en faire de même « Ta mère doit se demander où nous sommes, dépêches-toi. ». Elle avait passé la soirée dans ce local, ré-habillé, elle s'était recroquevillée dans un coin, avait pleuré puis c'était endormi épuisé physiquement et psychologiquement. La nuit s'écoulait, et personne ne remarquait l'absence de la petite fille. Puis au moment de partir, on se rendait compte qu'elle manquait à l'appelle. On se mit à la chercher partout, son beau-peau, innocemment se dirigeait vers l'office et découvrait la jeune fille endormie « Je l'ai trouvé ! » Annonçait-il, sa mère se ruait dans l'office et sa main claquait sur la joue de la petite fille qui se réveillait en sursaut. « A quoi tu joues ! Me faire ça à moi ! Le jour de mon mariage ! J'ai honte de toi ! » s'exclamait sa mère, Solomonia regardait son beau-père soutenir les propos de sa nouvelle femme, c'est ainsi qu'elle fut punie dans sa chambre pendant trois jours, s'enfermant dans un silence qui changerait sa vie

La vie continuait, sa mère lui pardonnait et elle retournait à l'école. Son beau-père lui... Venait la chercher à l'école tous les soirs, et parfois faisait un détour quand il trouvait la jeune femme assez appétissante pour la conduire dans un endroit reculé pour faire son affaire avec la jeune fille en larmes dans la voiture. Cela durait encore des mois, des années... Sa mère se réjouissait de savoir qu'ils allaient parfois faire un tour ensemble, elle qui craignait que sa fille n'aime pas son beau-père... La pauvre femme était à des lieues de savoir ce qui arrivait à sa fille chérie. Elle n'avait que seize ans quand sa mère partait en voyage d'affaire, laissant sa fille aux mains protectrices de son mari, elle l'aimait et Solomonia se taisait pour le bonheur de sa mère qui avait trop souffert, parce qu'elle avait peur que sa mère ne la croie pas, qu'elle se fasse punir et que son beau-père lui fasse payer... Probablement aurait-elle dût tout lui dire, car sa vie allait devenir pire que l'enfer... « Aurevoir Maman... Rentres vite. » Sa mère souriait et lui disait de ne pas s'inquiéter Gabriel serait là pour s'occuper d'elle. Ses mots ne rassuraient pas Solomonia.

« Solomonia... Je t'aime. » soufflait Gabriel en s'allongeant à coté d'elle après s'être épuisé sur son corps d'adolescente... « Chaque année, te rend plus belle.. » Ajoutait-il en serrant la demoiselle dans ses bras, elle éclatait en sanglot à cet instant. Elle était là, nue dans le lit de sa propre mère avec son beau-père... Elle avait tellement honte... Gabriel lui caressait doucement les cheveux pour la consoler « Ne pleure pas... Tout va bien je te le promets. » mais la jeune femme était inconsolable.... « Je sais que c'est dur pour toi... Mais je ne peux pas quitter ta mère pour toi. Pas tout de suite. » La jolie brune était terrifié... Deux jours plus tard, la jeune fille tentait de se suicider par défenestration. Mais Gabriel la sauva, et Solomonia menaçait de recommencer, encore et encore jusqu'à ce qu'elle arrive à ses fins, c'est ainsi qu'elle fut enfermée dans la chambre attachée au lit, elle ne pouvait plus s'enfuir. Elle décidait de ne plus rien manger, mais l'homme la forçait... Alors qu'il abusait encore d'elle, sa mère entrait de son voyage d'affaire en avance de deux jours, elle n'avait pas prévenu, ayant une surprise à leur faire : sa promotion ! Mais quand elle entrait dans la chambre, elle découvrait le spectacle... « Gabriel ! Qu'est-ce que tu fais ! Espèce de monstre ! » Hurlait la femme en frappant l'homme de ses poings, elle essayait de lui faire du mal en vain, Gabriel plaquait sa femme contre le mur « Je dirais tout à la police sale chien ! Sauves-toi Solomonia ! » mais la pauvre adolescente était encore ligotée au lit. Face à cette menace, Gabriel prenait la tête de sa femme pour la claquer au mur jusqu'à lui faire éclater le crane. La pauvre femme tombait morte au sol, Gabriel se tournait vers Solomonia qui poussait un hurlement de terreur, alors il venait plaquer sa main pleine de sang sur la bouche de la jeune femme pour la faire taire « Shhtt... Tout va bien... Je te le promets. » lui disait-il en la prenant dans ses bras en caressant sa chevelure brune... « Je t'aime Solomonia... »

Ce fut ainsi qu'il emmenait Solomonia dans sa voiture après l'avoir droguée car elle ne cessait de se débattre, il l'emmenait loin très loin en Louisiane au milieu de nul part, ou personne ne pourrait la retrouver malgré les avis de recherches lancés dans le monde entier. Elle restait cloitrée dans cette maison, prenant des cours à domicile, ils vivaient de rien, mais il était heureux. Puis un jour, elle eut l'occasion de sa vie... Gabriel avait bu énormément d'alcool pour fêter son anniversaire, et il était telle une loque dans le canapé, la jeune fille profitait de cette unique occasion pour s'enfuir. Ce fut ainsi qu'elle se retrouvait à la rue, prise pour une prostitué elle fut abusée puis déposée dans la ville la plus proche, voyageant à travers le pays elle se retrouvait à Las Vegas où elle se mit à vendre son corps. Elle n'avait plus aucune fierté, elle devait vivre, elle pensait que ça ne serait jamais pire qu'avant. Elle avait raison, avec les autres prostituées elle appris ce que fut 'amitié, leur haine envers les hommes était terrible et ce fut ainsi qu'elle découvrait sa bisexualité. La jolie Abernathy aurait voulu se venger de Gabriel, mais elle ne fit rien. Et ce fut dans un casino qu'elle fit une rencontre surprenante... Un policier... Il enquêtait sur son client, et évidement ils se rencontraient, elle fut interrogée et elle finissait par craquer. Elle pleurait toutes les larmes de son corps, Felix la consolait et elle lui racontait sa vie. Elle fut vite reconnue comme l'adolescente disparue de Gotham City, et ce fut ainsi qu'elle quittait Las Vegas pour New-York. En direction d'une nouvelle vie. Elle a vécu un long moment chez Felix, il était très gentil avec elle. On s'en doute, il était follement amoureux d'elle, mais jamais il ne le lui avouait. Elle avait prit de mauvaises habitudes, elle couchait avec tout le monde, ne disait jamais non de peur qu'on lui fasse du mal, elle acceptait tout et n'importe quoi, pourtant la jeune femme était vraiment en colère. Alors, pour lui faire évacuer sa colère Felix l'inscrivait dans un course boxe où elle pouvait vider sa colère, mais surtout être apte à se défendre. Elle se sentait mieux, elle en devait tellement à Felix. A vingt et un an, elle entrait dans l'école de police de New-York, on se moquait d'elle à cause de son gabarit, mais elle avait la rage au coeur, la soif de vaincre et de combattre ceux qui osent faire souffrir les gens. Elle ne voulait que personne n'ait à vivre ce qu'elle avait vécu. C'est ainsi qu'elle prouvait ce qu'elle était et devenait une jeune policière. D'abords à la circulation avant d'entrer en criminologie, là où était sa place. Solomonia était faites pour ça, on avait pensé qu'elle serait trop faible pour y arriver, c'était mal la connaitre... Puis elle quitta Felix et New-York, elle devait retourner sur les traces de son passé, à Gotham City, sa ville. On l'avait recherché, elle avait lu les articles de presse, le chagrin des habitants, les gens de Gotham sont des gens bien, il y a juste parmi eux des démons qu'il faut à tout prix chasser de la ville. Oui, Solomonia croyait en Gotham, elle croyait en chacun des habitants, elle croyait en la justice. Si elle s'en était sortie, Gotham aussi pouvait le faire.



Code par CherryMoofin
Revenir en haut Aller en bas
 

Solomonia Jill Abernathy ▬ A revolution has begun today to me inside..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alphabet Revolution QZ + Cuttlebug
» Ludwig Revolution ~ Kaori Yuki ...
» [Patterson, James] Alex Cross - Tome 3: Jack et Jill
» [ROM 2.3.2][23.03.2011] Android Revolution HD 4.0 β 4.0 | Gingerbread & New HTC Sense 2.1
» Les dérives de la "Revolution"...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Shadow :: 'Cause it's Just a Game ! :: V1 :: LES FICHES-