Partagez | 
 

 Sweet Nothing ♪ | ft. Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♠ Localisation : Gotham City
♠ Nombre de Messages : 117
♠ Nombre de Jetons : 790

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Pandora
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Héléna Manson
MessageSujet: Sweet Nothing ♪ | ft. Solo   Mar 26 Mar - 11:13

Avait-elle imaginé une seule seconde les conséquences de ses retrouvailles plus qu’amères ? Pas vraiment. Héléna n’avait pas anticipé cette rencontre avec son dur passé. Tout ce qu’elle savait, c’était qu’elle était en train d’enfreindre les règles que lui avait imposé Bruce. Sortir sans son costume. S’exposer sous sa réelle identité. L’idée de prendre un tel risque ne lui aurait pas traversé l’esprit si elle n’avait pas vu ce visage, aux informations. Lui… Il avait détruit son ancienne vie, pour une histoire de terre. Une histoire de drogue. Il avait démoli un royaume qu’elle avait construit avec la terreur. En vain, il avait tenté de détruire cette réputation de reine noire. Il avait battit sur ces ruines un nouvel empire. Tout ça pour dominer. Une sorte de flamme noire s’était rallumée en elle et déchaînait un monstre qu’elle tentait avec peine de repousser. Ce démon était revenu avec la ferme intention de faire un dernier show. La porte s’était refermée brusquement derrière elle lorsqu’elle avait quitté le manoir. Son sang demeurait dans sa chambre, dévoilant l’étendu du combat entre elle et sa folie. Héléna ne voulait pas décevoir l’homme qui la faisait dorénavant vivre. Des objets jonchaient le sol. Des bouts de verre couvert d’un liquide rouge dessinaient la scène. Elle voulait s’arracher le cœur. Les larmes avaient souillé ses joues meurtris par ses ongles. Cependant, le démon avait remporté cette bataille. Comme dernier signe d’humanité, la jeune femme écrivit avec ses doigts ensanglantés le nom de son bourreau : Pandora.

Cette dernière se tenait au milieu de ce restaurant asiatique. Elle savait pertinemment que toutes les personnes présentes dans ce lieu travaillaient à la solde de son vieil ennemi. Si quelqu’un voyait son visage… Un large sweatshirt recouvrait le haut de son corps, la capuche tombant sur son visage. Seules les parties en dessous de son nez étaient visibles. Des baskets maintenaient fermement ses pieds au sol. Pour se battre, elle ne comptait pas porter des talons. De longs frissons parcouraient sa peau tandis que certains de ses membres tremblaient. Tremblaient d’excitation. Un bruit de serrure fit apparaître un doux sourire sur ses lèvres. Ils ne comptaient pas la laisser sortir d’ici, indemne, en tout cas. Un crissement lui fit pivoter la tête vers l’origine du bruit. Elle n’avait pas à courir bien loin pour lui arracher la tête. Remettant sa cravate en place, il adressa un sourire faux à l’invité mystère. Des gestes lents se firent, peu discrets, révélant les intentions de ces hôtes. Un canon se posa près de son visage : « Montre nous ton visage ». Son rire cristallin provoqua un geste de recul aux personnes qui l’entouraient. Son sourire ne s’effaça pas : « Ton arme n’est pas un outil de menace. Quand tu le pointe sur quelqu’un, utilise-le ». Sur ces mots, elle pivota vers son agresseur et retourna son arme contre lui, enclenchant le tir qui déposa une balle entre les deux yeux de l’homme. Pandora rattrapa ce dernier, l’utilisant comme bouclier pour se protéger des balles qui se mirent à fuser de partout. Quatre tirs supplémentaires. Quatre morts au sol. Le corps décomposé de son bouclier devenait trop faible pour encaisser un tir supplémentaire, le jetant au sol, elle s’avança d’un pas déterminé vers le petit groupe d’hommes encore debout. Son doigt appuya sur la gachette. Sans résultat. Pour compenser, elle lança l’arme en plein visage d’une des femmes derrière le bar et se jeta par-dessus le comptoir, écrasant le visage de la jeune asiatique dans les étagères de verre. La seconde fille tenta de fuir mais une balle la cloua au sol. Sympa la mafia, ils s’entretuent.

Analysant la situation, Pandora se mit à calculer rapidement comment elle allait procéder et se sortir de se guépier. Rien n’était gagné, mais tout n’était pas à perdre. Lentement, elle rampa le long du comptoir. Des pas s’approchèrent. Des tirs fusèrent à côté d’elle, faisant jaillir le sang de sa victime au sol, brisant de nouveau du verre dont des éclats pénétrèrent dans sa peau. Pestant, elle se redressa, une bouteille à la main et frappa avec force sur le crâne de son adversaire d’où un liquide étrange se déversa, avant qu’un autre cadavre rejoigne les autres. Pandora profita de l’occasion, ôtant l’arme des mains du mort avant que ce dernier ne chute. Sa respiration devint saccadée. Des tables, juste à la fin du comptoir. Elle se leva de toute sa hauteur, parcourant les derniers mètres qui la séparait de son objectif en courant. Des éclats volèrent en tous sens. Son corps se jeta sur le sol, glissant grâce à son élan. Son canon pointa tour à tour les hommes de main encore debout, les faisant tomber les uns après les autres. Cachée sous une table, elle donna un coup de pied dans une chaise, l’envoyant dans les jambes d’un ennemi, le faisant tomber au sol pour ensuite l’achever d’une balle. Se relevant, Pandora visa avec détermination le visage de son adorable ennemi. Il n’y avait plus qu’elle et lui. La capuche tomba sur ses épaules, dévoilant son visage abîmé par la folie d’aujourd’hui mais vivifié par sa rage : « Apprends à mieux connaître tes ennemis ! ». Avant d’avoir pu faire quoi que ce soit, un tir résonna dans la pièce. Une douleur traversa son corps qui tomba à genoux, sur le sol ensanglanté. Son regard baissa, visualisant la blessure sur sa hanche. Une tâche de sang prenait du volume sur son vêtement. Sa tête tourna en direction d’où venait le tir : « Je savais que tu n’étais pas morte. Mais qu’aurait dit mon maître ? Il m’aurait pris pour une folle. Maintenant, tu vas vraiment crever ». Yun... Elle aurait du la tuer quand elle en avait l'occasion. Les dents serrés, le cœur au bord de l’infarctus, Héléna hurlait à Pandora de fuir. Ses cris perturbaient le démon. Sa stupidité et son désir de vengeance avaient-ils entraîné les deux jeunes femmes à la fin du livre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Sweet Nothing ♪ | ft. Solo   Lun 27 Mai - 14:18

Gotham avait déployé son obscur manteau depuis des heures, déjà, et la nuit s’annonçait longue et agitée. Cassandra, masquée pour la nuit, s’était agilement juchée sur un toit ; elle écoutait attentivement la rumeur de la ville, guettait le moment où les sirènes se mettraient à hurler, les coups de feu à retentir. Elle attendait avec une sorte de joie féroce un signe d’agitation, un instant pour faire le grand saut, une occasion de briller. Mais la radio de police posée à côté d’elle demeurait silencieuse, à un tel point que, pendant un instant, elle aurait voulu avoir le Young Robin à ses côtés. Le gamin, aussi détestable qu’amusant, aurait probablement eu le don de l’entraîner dans l’une de ses agaçantes enquêtes. Un bon équipier, certes, mais qui assimilait bien trop Batgirl à la Batfamily, comme si elle devait impérativement calquer ses principes. Un arrogant petit bonhomme qu’elle enviait malgré elle. D’autant plus que, plus tôt dans la nuit, Batgirl avait rencontré un groupe de malfrats, ces petites frappes qui profitaient du chaos ambiant pour commettre leurs menus méfaits tandis que l’attention des forces de l’ordre et des justiciers se portait sur les criminels les plus renommés.

Ce genre de situation avait toujours le don de l’agacer ; elle se bouffait le menu fretin sans pouvoir s’approcher de son idole déchu dans l’imaginaire de Batgirl. Oh, elle rendait service à Gotham, cela allait de soi ; nettoyer la ville de cette pourriture rampante qui l’inondait était un noble but. Le renom manquait, néanmoins. En dépit de ses sept ans de bons et loyaux services, Batgirl restait encore qu’une ombre écrasée sous la notoriété de celui qu’elle admirait et méprisait à la fois. D’humeur morose et agacée, elle ramena une jambe contre elle et posa un genou sur son menton. Au diable les paillettes et les projecteurs ; elle resterait dans l’ombre, avec ses gadgets désuets et faits maison, mais cela resterait sa fierté. Quand le célèbre Batman et ses protégés se targuait d’user d’un équipement hors-pair – venus de dieu savait quel richissime bienfaiteur – elle se contenterait de compter que sur elle. Un peu rassurée par sa propre détermination et certainement pas du genre à se lamenter sur son sort, elle esquissa un sourire que seule l’obscurité ambiante était en mesure d’apprécier : la nuit était sa complice, après tout.

Un coup de feu. Suivi de plusieurs.
Le cœur de Cassandra bondit dans sa poitrine, l’adrénaline pulsant déjà dans ses veines à la simple perspective de bénéficier d’un peu d’action. Une joie malsaine, aussi, déversa promptitude et sveltesse à son attitude et elle ignora le sentiment de culpabilité qui l’envahit : elle aimait tellement combattre le crime qu’elle ne pouvait s’empêcher de se réjouir quand des drames se produisaient. Oh, elle avait bon cœur, la petite Batgirl. Seulement, elle n’avait pas bénéficié de ce code de conduite qui rend la plupart des héros si merveilleux ; elle était malheureusement humaine, sertie de défauts et de tares, et la bonne voie comme le bon fond ne suffisaient pas à la rendre immaculée aux yeux de tous. Elle n’hésitait pas, pourtant, certaine de ses droits. Heureusement, sa rencontre avec Young Robin et Black Canary la poussait davantage vers une vie de héros bien plus conventionnelle.

D’un bond, elle se jeta dans le vide depuis son poste d’observation ; elle connaissait ce lieu comme sa poche et se rétablit sans peine deux mètres plus bas, en équilibre sur un muret, avant de s’élancer sur les toits dans la direction d’où venaient les coups de feu, aussi vite que lui permettait la prudence. À chaque bifurcation et avant chaque saut, elle prenait soin de s’assurer qu’on ne lui tendait pas une embuscade. Enfin, elle parvint au lieu du boucan, les néons rouges de la devanture du restaurant asiatique juste en dessous d’elle. Le velux lui permit de prendre quelques secondes pour contempler la scène : des mafieux exécutés, une jeune femme. Elle hésita, un instant. Et s’il s’agissait d’un simple règlement de compte entre crapules, n’était-il pas mieux de les laisser s’entretuer ? Elle regretta bien vite d’avoir pris le temps de se poser cette question lorsque la femme se fit tirer dessus et, avec son ordinaire adresse féline, elle se bondit à l’intérieur, entraînant avec elle une cascade verre brisé pour s’interposer entre l’agresseur et la blessée.

« On t’a jamais appris à respecter les dames ? » lança-t-elle en guise de distraction.

Profitant de la surprise occasionnée, elle jeta ensuite un fumigène suivi de près par une salve de couteux de jets, avant de se précipiter vers la jeune femme, dans le but de l’entraîner à couvert, lui tendant la main pour lui proposer son aide, tout en essayant d’évaluer la gravité de la blessure. Intérieurement, Cassandra se félicitait ; autrefois, elle aurait probablement préféré se jeter sur le type plutôt que de s’assurer de la sécurité de la personne qu’elle désirait sauver. Comme quoi, elle progressait, au fil des années.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
♠ Localisation : Gotham City
♠ Nombre de Messages : 117
♠ Nombre de Jetons : 790

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Pandora
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Héléna Manson
MessageSujet: Re: Sweet Nothing ♪ | ft. Solo   Mar 28 Mai - 14:54

Le combat pour sa survie débutait. De toute manière, entre mourir d'une balle entre les deux yeux ou se faire sermonner de manière intense par son protecteur, elle n'avait pas vraiment le choix. Être tuer pour de bon de la main de la personne qui avait détruit sa vie ne lui plaisait pas tant que ça. Pourtant, elle lisait dans les yeux des deux japonais la peur, la crainte qui les avait habité en attendant le jour où elle se montrerait de nouveau à ses vieux démons. S'ils désiraient tant sa mort, pourquoi ne tiraient-ils pas? Sûrement se trompait-elle sur les sentiments ressentis par ses adversaires? Takusa avait besoin d'elle pour concevoir le sérum. Un sourire apparut sur son visage. Yun n'aurait pas hésité une seule seconde à tirer de nouveau pour l'achever. Cependant, son maître attendait quelque chose. Il espérait, plutôt. Malheureusement, Pandora n'était pas venue pour récupérer son sérum. Simplement pour réduire à néant ceux qui lui ont volé la source de son pouvoir. Grognant entre ses lèvres, elle laissa apparaître une canine s'agripper à sa lèvre inférieure. Elle se devait d'analyser la situation, comme sous les bons conseils de Bruce... Merde. Pourquoi pensait-elle à lui? Sa salive heurta le sol ensanglanté tandis que son propre sang continuait de s'écouler. Sa respiration ralentissait et provoquait une sensation désagréable à l'intérieur d'elle-même. Tout son corps était en éveil à l'approche de la mort. Quelqu'un. Quelqu'un d'autre était là. Lentement, Pandora tourna ses yeux vers l'invité surprise, se demandant si elle devait la craindre ou plutôt croire en une aide potentielle. Cette fille portait un costume. Une autre coéquipière de Bruce ou une cinglée qui l'idolâtre comme une groupie? Le corps costumé se jeta entre elle et les japonais. La phrase ironique de la nouvelle arrivante fit apparaître une petit sourire sur les lèvres de Pandora. Pas si cinglée, cette héroïne. Des petites billes éclatèrent sur le sol propageant une fumée assez compacte pour faire disparaître de sa vue l'ennemi. Une main se tendit vers elle. Peu hésitante, elle l'attrapa. Une force la tira de sa position. Le bruit de coups feu et de fer n'approuvèrent pas cette décision. Un gémissement s'échappa d'entre les lèvres de la jeune femme, lui rappelant qu'elle n'était pas vraiment entière. Sa main faisait pression sur la plaie, tentant désespérément de stopper hémorragie. Le coeur au bord des lèvres, elle tenta de voir les yeux de sa sauveuse. Des bruits de pas gardait sa méfiance éveillait. Inspirant lentement, elle murmura: "Cette salope est à moi". Sa main tâtonna le sol avant de trouver un bout de verre au sol. Elle en connaissait un qui ne serrait pas fier d'elle. Cependant, elle ne pouvait affronter sa pulsion de vengeance. Prise d'une sauvage dose d'adrénaline, Pandora se releva brutalement, de derrière le comptoir où elles s'étaient abritées. Son poul perdit sa cadence normale pour émettre une fréquence rapide et irrégulière. Dans son élan, elle se jeta par dessus la table. Un autre coup de feu la rata de près. Son corps tomba avec fracas sur celui de la japonaise. Installée à califourchon dessus, elle exerça une pression sur le poignet, récupérant ainsi l'arme à feu. Elle jeta cette dernière au loin afin de montrer de quoi elle était capable avec ses poings. Un. Deux. Plusieurs coups s'abattirent sur le visage de Yun, déformant ce dernier pour laisser apparaître un flot de sang. Voyant qu'elle l'avait bien amoché, Pandora l'attrapa par la gorge, la soulevant du sol pour la plaquer violemment sur une table. Le rire aigu de sa victime résonna dans ses oreilles. La douleur vint percer son impression de domination. Quelques gouttes perlèrent au coin de ses lèvres. Ses doigts se serrèrent un peu plus autour des voies respiratoires. Le cri d'affolement de son bras droit affola Takusa qui se mit à courir en direction de la sortie: "Cours toujours, misérable insecte. Je te retrouverai et je te ferai payer, de la même manière que je vais exécuter ta pute". Sur ces mots, un dernier souffle s'échappa d'entre les lèvres de la dénommée Yun. La table céda sous le poids du cadavre. Paniqué, le dernier rescapé tentait bien que mal de fuir. La plaie fit basculer Pandora sur le sol. Elle n'allait pas mourir. Il en était hors de question. De plus, cette rencontre avec cette jeune femme prise d'une volonté de justice sous son masque, n'était pas le fruit du hasard. Peut être était elle un message venu de nul part, rappelant à Héléna qui elle était maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sweet Nothing ♪ | ft. Solo   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sweet Nothing ♪ | ft. Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [SWEET SECRET]
» Avis sur Melita solo ?
» [Bouret, Alexandre] Sweet enemies
» La sweet lodge
» Sweet Milk Bear

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Shadow :: 'Cause it's Just a Game ! :: V1 :: LES RPS-