Partagez | 
 

 Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Mer 22 Mai - 22:30

Le soleil était déjà tombé à terre et cela comme beaucoup de vie ce jour là. Nemo n'avait pas eu beaucoup de mal à trouver ses victimes, convié à une séance de torture où l'on avait nommé sa personne le bourreau des traitres. S'il était entré dans cette salle sans grande conviction, il n'eut sans problème les révélations attendues. Des noms, des lieux... Qu'est-ce qu'ils n'auraient pas fait pour vivre ? Mais ils savaient qu'ils allaient mourir qu'ils parlent ou non, mais la méthode était changeante. Mourir rapidement comme un lâche, ou dans la torture en restant fidèle à ses convictions. Ils choisissaient tous la mort rapide, Nemo accepterait de souffrir jusqu'au bout et cela même s'il devait se vider de son sang par le petit orteil. Il s'en fichait. La souffrance n'était plus rien, qu'on lui broie les testicules ou qu'on l'écorche vif, il était prêt à tout, ça n'avait aucune importance... Nemo torturait, le « greffier » notait et la nuit tombante la pièce empestait le sang et la sueur. Un sale boulot, mais Nemo s'en fichait. Il aimait faire du mal, c'était à ses yeux plaisant. Ils pleuraient comme des moins que rien parce qu'ils n'arrivaient plus à se défendre, parce que c'était tout ce qui leur restait de leur dignité et qu'ils voulaient mourir comme des merdes. C'était ce qu'ils étaient tous aux yeux de Nemo, pourtant un jour lui aussi trahirait. Mais jamais il ne se ferait avoir, jamais ils ne l'enfermeront dans cette pièce, il faudrait pour cela le tuer avant.

Sous la douche, il laisse l'eau couler sur sa peau sans bouger. Il reste là prêt d'une heure, il a les yeux clos et dans cette chambre où il vivait la plus part du temps. Ecroulé sur son lit, le poste radio laisse raisonner une musique peu reposante, mais il s'en fichait, il l'écoutait à peine. Dans le fond, il faisait ça plus pour emmerder les voisins que pour se détendre. Nobody fixait le plafond avec de grandes difficultés à trouver le sommeil, à quoi pensait-il ? Il ne savait pas exactement, à tout et à rien. Qu'allait-il faire maintenant ? Il n'avait envie de rien, aucun jouet ne l'intéressait. Il avait beau les énumérer dans sa tête, il semblait qu'il avait assez joué à la torture, il était lassé. Un besoin étrange de faire autre chose, de se foutre de tout, de se bousiller... Nemo et sa soif de destruction... Il attend, il ne sait pas vraiment où il pourrait trouver assez d'amusement. On frappe à la porte, il ouvrait sans entrain. Une infirmière ? Ah... Son bras ? Qui lui avait demandé de venir ? Il n'avait besoin de rien... Alors il se mit à penser à cette garce qui lui avait fait ça, brulé à vif. Probablement l'une des soirées les plus amusantes de sa vie, mais jamais il ne lui ferait le plaisir de croire ça. Comment allait son dos ? Non pas qu'il se souciait d'elle, il espérait juste qu'elle avait mal. Est-ce qu'il avait projet de la revoir ? Pas vraiment, en fait il ne savait pas. Il avait passé des jours dans la salle d'entrainement sans se poser la question, les gens de passage ça le connaissait. D'ailleurs, pourquoi se reverraient-ils ? Elle avait du penser qu'il était fou, elle devait l'éviter ou peu importait à vrai dire. Il se fichait bien de ce qu'elle pensait, il n'avait pas pensé à elle parce qu'il ne s'attachait pas, c'était sa ligne de conduite pour ne pas être un jour aussi faible qu'Adam.

Il avait viré l'infirmière de là avec un coup de pied au derrière, qu'elle dégage de là, il avait besoin d'air bordel ! Pourquoi les gens sont-ils aussi lassant ? Nemo voulait autre chose, il était bien trop lassé de tout. Alors que faire ? La tournée des boites de striptease pour choisir celle ayant les arguments les plus sexys ? Nobody se levait alors, doucement il glissait une chemise noire sur la peau nue de son torse, les cloques sur celui-ci avaient déjà éclatées et laissaient quelques marques rouges qui ne lui faisaient pas un grand mal. Sortant de la bâtisse, c'était étrange mais il se sentait déjà mieux. L'air glacé sur sa peau, il laissait entrer le froid dans ses poumons, il marche pour aller nulle part, il s'en fou. Un « collègue » l'interpelle surpris, invité à une soirée « amusante », il se laissait embarqué parce qu'il n'en a rien à faire, parce que plus grand-chose peut l'amuser. Devant l'enseigne, il reste de marbre mais il sait qu'elle « travaille » ici. Certainement penserait-elle qu'il viendrait pour elle, elle se trompait. Mais elle pouvait bien penser ce qu'elle voulait, si ça pouvait lui faire plaisir de croire qu'elle l'intéressait vraiment, elle pouvait s'en amuser autant qu'elle le voulait, qu'elle s'étouffe dans ses illusions.

Il s'ennuyait, il regarde les danseuses. Elle n'est même pas là. Certains aux bars la réclame, ils disaient que c'était la plus jolie. Il les écoutait à peine, fixant son verre de Vodka désespérément vide. Alors voila Nemo ? Tu ne trouves plus personne à torturer alors tu décides de te faire violence ? N'était-ce pas pathétique dans le fond que de vivre qu'à travers la destruction autolyse ou hétérolyse, du moment que ça faisait mal, la était l'important. Mais l'alcool ne faisait pas grand mal, mais il se mettait en danger. Il s'en fichait. Ses « collègues » avaient disparues, avaient-ils certainement trouvé une fille suffisamment plaisante pour l'emmener sur la banquette arrière. Nemo n'avait d'yeux que pour son verre ce soir là, il ne voit même pas l'arrivé très applaudie de la star du jour, elle danse et il ne la regarde même pas. Au bar, il vide les verres et réclame sans cesse qu'on en fasse le « plein ». Doucement l'alcool agit sur ses neurones, il a chaud. Un bouton saute, puis deux et trois. Au bar, il commençait à sourire, regardant la fille en face qui lui faisait les yeux doux avec un air hilare. Dire que c'était l'ennui qui l'avait conduit jusque là...

Les verres ne se comptaient plus, d’ailleurs celui-ci avait disparue. C’est la bouteille qu’il avait désormais entre les doigts, il ingurgite encore et encore parce qu’il n’arrive plus à s’arrêter. C’était tellement amusant ce monde là, il était devenu un parfait idiot, un ivrogne et alors ? Qu’est-ce que ça peut bien faire ? Il faisait ce qu’il voulait, il était Nemo Nobody et le barman n’osait lui refuser le moindre verre même s’il avait déjà dépassé la ligne rouge. L’homme était là, debout parce qu’il était pour ainsi dire complètement déjanté, débordant d’énergie il se laissait approcher par la gente féminine qui ne pouvaient que profiter de cette « faiblesse ». Il s’amusait, il les jetait au premier baiser parce que ça l’amusait. Nobody posait ses doigts sur la bouteille, buvait encore au goulot alors qu’une créature de rêve venait l’enlacer. Il posait sa tête contre celle de la jeune femme, éclatant de rire avant de sentir quelque chose tirer la bouteille qu’il avait entre les doigts. Son regard devient meurtrier, qui ose essayer de lui dérober sa délicieuse boisson ? Son regard azuré se pose sur la jeune femme, elle est là blonde, horriblement sexy et étonnée de le voir ici et dans cet état « Quoi ? ! T’as jamais vu un mec se prendre une caisse ou quoi ? Lâches ça où j’te pète les doigts ! » Même ivre, il restait égal à lui-même : violent et insolant. Il n’était pas en état de se battre, vulnérable, ses si nombreux ennemis pourraient profiter de l’occasion pour en finir avec la vie de Mr Nobody et il n’aurait pas un seul ami pour le protéger. Mais il s’en fichait de tout ça, il y avait déjà réfléchis avant de faire ça, il s’en foutait de la vie et il venait de le prouver ce soir à la jeune femme qui avait probablement pensée être la seule à ne plus avoir gout de rien.

_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Nombre de Messages : 142
♠ Nombre de Jetons : 507

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo:
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Rose E. Desault
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Jeu 23 Mai - 15:16

Tapie dans l’ombre, accroupie, Rose attends, son arc à la main. Elle commence sérieusement à trépigner. Il parait que la patience est la vertu des plus grands snipers mais elle, elle n’est pas patiente pour deux sous. Elle remonte sa manche, jette un œil à la montre en argent qui orne son poignet. Le type a plus d’une demi-heure de retard. Le type, un serbe, que la mafia lui a demandé d’éliminer pour elle ne sait quelle obscure raison. Elle ne demande jamais, elle s’en fiche. La mafia ordonne et elle obéit. Elle n’est pas payée pour réfléchir et commenter. Le Parrain veut qu’il meurt alors il va mourir. Enfin, s’il arrive un jour ! Normalement, tous les jours à 22 heures précises, il entre de ce bar pour une partie de poker clandestine. Mais là, il est presque 22 heures 30 et il y a toujours personne. Elle, elle doit aller danser dans… Ah bah en fait, elle devrait déjà y être. Elle imagine son patron fulminer, les clients trépigner et boire plus que de raison. Elle soupire, elle ne peut pas remettre ce contrat à plus tard. Elle préfère encore se faire virer de la boite où elle danse plutôt que d’avoir le Parrain sur le dos. Il est quasiment 23 heures quand une voiture, une grosse berline noire, s’arrête devant le bar. Un molosse en descend, encadré par deux gringalets. Enfin ! Elle se découvre à peine, perchée sur son toit. Elle bande son arc, la flèche siffle et termine dans le crâne du molosse. Voilà une bonne chose de faite. Elle se dépêche de descendre de là avant d’être repérée. Allez danser couverte de bleus, cela n’est pas forcément du plus bel effet.

C’est avec plus d’une heure de retard que Rose pénètre dans la boite de nuit. Elle ne fait attention à personne, elle se contente de raser les murs pour éviter d’être repérée trop tôt par les clients déjà ivres, pour la plupart. Elle ne comprend pas l’engouement qu’elle provoque. Elle a beau être la plus jolie aussi, elle ne comprend pas que des mecs viennent dépenser autant de blé uniquement pour la voir se trémousser pendant quelques minutes. Un client la remarque et ils n’ont alors de cesse de scander son nom jusqu’à ce qu’elle arrive sur scène. Ils devront attendre encore quelques minutes, juste le temps qu’elle se prépare. Son patron lui tombe dessus alors qu’elle coiffe son imposante tignasse blonde. Un chignon négligé, parsemé de strass de ci de là. Elle a déjà souligné ses yeux d’un fard d’une couleur rose soutenue, constellé de paillettes argentées. Elle est déjà vêtue d’un short argenté minuscule et d’un soutient gorge assorti. Une paire d’escarpins aux talons vertigineux complète la tenue.

« C’est à cette heure ci que tu arrives ? » grogne Charly, le patron. Elle soupire, attache la bride de sa chaussure. « Et alors ? T’as vendu plus de vodka que prévu, non ? » Qu’elle rétorque, d’un ton sarcastique. « Ne me parle pas comme ça ou tu peux rentrer chez toi. » Là, Rose se met à rire. Elle boucle sa deuxième chaussure et se redresse. « Vire moi et tu verras toute ta clientèle me suivre. Pousse toi, tu ne vois pas que je suis à la bourre. »

Que répondre à ça ? Rien du tout. Charly sait que Rose a raison. Elle est sa danseuse la plus populaire, la plus aimée. La plus dangereuse aussi, mais ça il ne le sait pas. Il la regarde s’éloigner, remarque la trace rosâtre qui larde son dos. Héritage de la nuit passée avec Nemo. Et encore, il n’a pas vu la cicatrice sur son épaule. Une morsure, c’est rond et bien net. Elle n’a pas l’a pas revu depuis cette soirée là, passée à batifoler dans les vestiaires des locaux de la mafia. Elle n’a pas non plus cherché à le revoir. Plusieurs fois, elle l’a aperçu dans la salle de tir alors qu’elle voulait s’entrainer. Elle a donc rebroussé chemin, choisissant l’entrainement en extérieur. Quand elle monte sur la scène, elle est accueillie par une salve d’applaudissement. Elle ne s’effeuille pas ce soir. Elle va se contenter de pole danse. Vous savez, cette manière de se déhancher en tournant autour d’une barre verticale. La musique démarre, elle commence son show. Elle ne regarde pas la centaine de paires d’yeux qui la fixent. Elle s’en fiche. Ce n’est pas pour eux qu’elle danse, c’est pour payer le loyer. La musique stoppe et les projecteurs se braquent sur elle, l’éblouissant. Elle salue le public d’une révérence gracile et c’est en se relevant qu’elle le vit. Complètement ivre, la chemise à moitié ouverte, Nemo embrasse toutes les pétasses passant à portée de bouche. La mâchoire de Rose se crispe, les cicatrices qu’elle a s’embrasent, les souvenirs de leur unique nuit s’imposent à elle. Elle fait volte face et quitte la scène. Dans le couloir qui la ramène à sa loge, elle fulmine. Il n’y a pas assez de boites dans cette putain de ville ? Il a fallu qu’il échoue ici. Elle se débarrasse de son costume, commence à se rhabiller quand Charly débarque de nouveau. « Où tu vas ? » Elle boutonne son jean. « Je rentre. » Il attrape une robe posée sur une chaise et la lui lance. « Non. Tu vas aider Billy au bar. Par ta faute, on est bondé. » Rose peste mais retire son jean et enfile la robe. Elle est noire, tombe juste au dessus de ses genoux, dos nu et au décolleté profond. Elle n’a pas de soutien gorge et cela se voit.

Rose ne s’est pas démaquillée, elle n’a pas enlevé les strass dans ses cheveux et elle n’a pas changé de chaussures. Elle traverse la piste, rejoint le bar. Pendant un temps, elle ne prête pas attention à Nemo, qui se déhanche comme un forcené sur la piste. Hilare et titubant, il n’a plus rien du tueur flamboyant de la mafia. C’est quand une jolie brune l’enlace avec ferveur, qu’elle se décide à intervenir. Elle s’approche du couple et pique la bouteille que Nemo tient dans ses mains. Cela ne lui plait pas, il menace de lui péter les doigts. Elle éclate de rire.

« J’en ai rien à foutre que tu te prennes une cuite. Je suis simplement étonnée du choix de l’endroit. Je te manquais déjà mon chaton ? » La brune la fixe, mauvaise, certainement prête à défendre l’homme qu’elle considère comme sien. Si elle savait ce qu’il fait aux femmes pour prendre son pied, probablement qu’elle se barrerait en courant. Rose boit une gorgée de vodka à même le goulot, adressant un haussement de sourcils moqueur à Nemo. « Pour me péter les doigts, il faudrait déjà que tu arrives à mettre un pied devant l’autre sans tomber et sans te sentir obligé d’embrasser toutes les pétasses qui passent à proximité. »

Cette fois, la brune réagit. Elle a dut prendre l’insulte pour elle. Rose la dévisage, passe sa langue sur ses lèvres rendues sucrées par l’alcool. Nemo sait ce qu’elle est capable de lui faire, ce qui lui passe dans l’esprit à cet instant précis. Combien de fois faut-il frapper sur un crâne avec une bouteille pour qu’il explose ? Mais ici, elle n’est pas la tueuse de la mafia. Elle est danseuse, barmaid à ses heures perdues. Le costume n’est pas le même. Elle affiche donc un grand sourire, posant ses yeux verts sur la femme.

« T’inquiètes pas. J’vais pas te le voler. Il reviendra de lui-même, quand il comprendra que tu n’es pas… Comment dire… Pas à sa hauteur. »

Est-ce que cette fille résisterait aux coups de ceinture, aux griffures et aux morsures ? Pas sure. Rose se retourne, offrant son dos et la fine cicatrice qui le barre à leur vue, lèvant la bouteille. Elle la garde, il a assez bu. Elle contourne le bar, met la bouteille dans un coin. Elle continue à servir les clients, tout en gardant un œil sur Nemo. Il est taré à jeun, qui sait ce dont il est capable complètement ivre ? Si le voir en massacrer deux ou trois la ferait rire, peut être même qu’elle y prendrait part, elle n’a pas envie qu’il crée une émeute ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Ven 24 Mai - 22:02

Elle lui disait n'en avoir rien à faire qu'il se prenne une caisse, l'homme la fixait de ses magnifiques yeux azurés sans rien répondre d'autre qu'un sourire moqueur et hilare sur ses lèvres roses. Il ne s'était guère attendu à grand-chose d'autre de la part de cette pauvre petite chose blonde couverte de paillettes... Oh tiens... Il avait bien envie de paillettes tout à coup ! Le bellâtre fixait la jeune femme qui lui posait une question que le fit pouffer de rire ; est-ce qu'elle lui avait manqué ? Son rire empli d'ivresse suffisait à répondre à la question, il est du 100% Nemo Nobody, dénudé de réflexion, juste son caractère de chien et une imprudence qui lui était rarement propre parce qu'on lui avait apprit à réfléchir, mais il était à l'état pur et il était ainsi. Elle lui a prit la bouteille et son regard se fait tueur, il avait juste envie de l'étrangler à cet instant mais il restait là ; le dos contre le bar et une jeune femme séduisante contre lui, C'est alors qu'elle le mit au défi de lui donner une correction, il passait doucement la langue sur ses lèvres alors que la fille le resserre doucement contre lui par possessivité, comme si quelqu'un pourrait le posséder un jour. C'était irréaliste, c'est alors que Rose s'adressait directement à la jeune femme qui n'appréciait pas du tout la remarque, Nemo se laissait embrassé tandis que ses yeux observaient les bouteilles du bar. Il n'avait pas envie de cette fille, d'ailleurs il n'avait envie d'aucune fille ce soir, du moins pour l'instant. Bien sur, il s'amusait à embrasser les jolies filles parce que c'était distrayant et qu'il aimait gouter à tous. Mais l'homme n'avait pas envie d'aller plus loin qu'à ces tripotages divertissants mais sans plus, il avait envie de s'amuser, cette euphorie lui plaisait et il n'avait pas envie que tout s'arrête maintenant. Il a bien repéré l'endroit où elle a caché la bouteille, alors doucement il prend la jolie brune dans ses bras lui offre un baiser digne de ce nom qui la comble de joie. Doucement il lui murmure à l'oreille « Si tu vas me chercher ma bouteille... Je te ferais plein de trucs tellement super que t'arrivera même plus à t'asseoir avant quinze jours. » Il éclate de rire alors qu'elle lui adresse un sourire emballé par l'idée.

Il lui donne une petite tape au derrière alors qu'elle s'éloigne discrètement, il sait qu'elle n'arrivera pas à la récupérer, mais il s'en fiche. Il trouvait cela tout aussi distrayant. Une blonde sulfureuse s'installe à coté de lui, elle demande au barman un cocktail tandis qu'elle remontait sa poitrine de ce qu'elle essayait de faire croire être un vêtement. Le dangereux criminel s'approchait d'elle avant de tirer son tabouret alors qu'elle rajustait sa « jupe », elle tombe violement au sol, elle pousse un cri de peur alors qu'il avait déjà posé son regard vers Rose. Mais où était donc passé cette pauvre fille sensée lui rapporter son bien ? L'homme soupirait faiblement avant de se diriger vers le bar, marchant sur les doigts de la pauvre fille siliconée qui se mit à pleurer de douleur pauvre fille pathétique... Doucement il s'accoude au bar, il l'observait alors qu'elle lui tourne le dos, il pioche dans le petit pot et lui lance des cacahouètes comme on le ferait à un singe dans un zoo. Quand elle daigne enfin de le regarder avant de lui demander « Dis donc Barmaid, t'aurais pas vu une pauvre fille avec ma bouteille... Pas toi, l'autre bien sur. » Il la regardait avec un sourire euphorique avant de poser ses mains à plats sur le comptoir, il sautille légèrement avant de lancer ses jambes par dessus celui-ci pour atterrir dans les bras de Rose qui tombe à la renverse. Eclatant de rire, Nobody plongeait son regard dans celui de la jeune femme alors que ses mains viennent la coiffer ou plutôt la décoiffer étant donné son adresse « Owh... Excusez moi, mademoiselle. » lui disait-il en Français avec un accent adorable qui ferait presque oublier tous ses défauts, mais il restait Nemo Nobody et bien qu'à cet instant il n'avait pas vraiment conscience de l'étendu de son charme, il savait qu'il en avait eu assez pour l'avoir une fois rien que pour lui. Etait-il désolé ? Non, c'était juste un mensonge, mais n'était-ce pas l'attention qui comptait le plus ?

Il se relevait doucement, posant sa main sur la poitrine de la jeune femme pour prendre appuis se hissant comme il pouvait grâce au comptoir. Renversant les bouteilles qui se trouvaient là, ses yeux se posaient sur la Vodka la brandissant en signe de victoire ; il sentait les doigts d'un homme le saisir par l'épaule, il le « priait de dégager », Nemo voyait rouge et la bouteille venait s'éclater sur la tête de l'autre qui tombait au sol dans les vapes, les clients criaient stupéfaits. Posant doucement sa main sur sa tempe, Nobody se tournait vers Rose avant de lui dire sur la défensive « Quoi ?! Il m'a cherché ! En plus il ne sait pas faire un cocktail digne de ce nom ! » Prenant un verre, il improvisait un cocktail qui avait tout à faire l'air et l'odeur d'un poison collant ça sous le nez d'un lient « non merci », comment ça non merci ? Fronçant les sourcils il sortait son poignard qu'il plaçait sous la gorge du type, plongeant son regard dans le sien « Bois. » ordonnait-il, le client s'exécutait sur le point de vomir « Alors ? » demandait-il agressif, « c’est très bon ». Fier de lui, il se tournait vers la mafieuse un second verre de son cocktail qui avait plutôt l’air d’un déchet toxique, un sourire tendre sur les lèvres. Elle devait boire, sinon il allait se fâcher... Comment pourrait-elle refuser de toute façon ? Il avait fait ça avec tout son cœur, du moins s’il en avait un. Reprenant dans ce français approximatif « Toi vais boire Mademoiselle, une jolie... Verre ? » Dire qu’en principe il était plutôt pas trop mauvais en français, il était assez pathétique et à la fois toujours fidèle à lui-même. Nemo avait déjà le regard qui fuyait vers une nouvelle distraction, encore plus difficile à intéresser qu’habituellement, capter son intérêt était un exercice difficile et l’ivresse n’améliorait pas sa lassitude à tout...




_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Nombre de Messages : 142
♠ Nombre de Jetons : 507

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo:
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Rose E. Desault
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Lun 27 Mai - 21:03

Du coin de l’œil, Rose regarde Nemo serrer la pétasse brune comme ci leurs vies en dépendaient. Ca l’écœure. Jalouse ? Oui. Non. Un peu. Même si elle sait que de toute façon, il reviendra de lui-même. Aucune autre femme à Gotham City n’est à la hauteur de ses attentes. Aucune autre n’oserait lui tenir tête comme elle le fait, aucune n’oserait lui coller une beigne comme elle l’a fait. Il est séduisant, joue le bad boy et attire les nénettes comme une lampe attire les moustiques. Elle soupire, préfère détourner le regard. Si cette brune l’embrasse encore une fois, elle lui décroche la tête d’une simple baffe. Elle peut faire ça ? Oui, elle peut. Mais pas ici. Alors, elle se contente de reprendre un semblant de contenance pour servir les clients comme ils doivent l’être. Mine de rien, Rose tient à son boulot. C’est la couverture parfaite. Qui imagine ne serait ce qu’une seconde qui se cache derrière cette petite danseuse française ? Personne. Pas même son boss qui se vante de la connaitre mieux que son propre père. S’il savait qu’elle est capable de lui arracher les yeux avec un simple cure dent et sans éprouver le moindre remord. Elle sent quelqu’un s’approcher d’elle, elle voit un bras passer à côté d’elle pour attraper la bouteille confisquée à Nemo. D’un geste vif, elle choppe le bras de la brune sans se retourner et sert de toute ses forces. « Touches à ça et je te casse le coude. Dégage. » La gonzesse file sans demander son reste. Quelle trouillarde. Nemo se serait ennuyé au pieu avec une fille pareille.

Elle entend un tabouret tomber au sol alors qu’elle a le dos tourné. Elle sait que c’est Nemo qui fait des siennes alors elle ne bronche pas. Rose en a marre de ses enfantillages à deux balles, elle ne veut pas que son patron se doute de quoi que ce soit. Quoi qu’avec un énergumène pareil dans son établissement, il débarquera bientôt. Lui qui passe toutes ses soirées en bonne compagnie dans les loges des danseuses. Alors, tentant de faire abstraction de l’énergumène qui s’agite au bar, la blonde s’occupe à ses cocktails. Mais faire un cocktail, tenter de faire correctement son boulot, en recevant des cacahuètes dans le dos, c’est comment dire… Enervant. Agaçant. Elle ne comprend pas pourquoi Nemo agit de la sorte, lui qui s’était foutu de sa gueule quand elle lui a demandé si elle lui avait manqué. A-t-il besoin d’attention maintenant ? Il ne va pas être déçu s’il la chatouille de trop. La mâchoire crispée, elle se retourne. Ferme les yeux alors qu’une cacahuète frappe sa poitrine.

« Appelle moi encore une fois pauvre fille et je te fais bouffer ta langue. »

Et là, elle le voit sautiller. Elle prie intérieurement pour qu’il ne fasse pas ça. Rose a juste le temps de poser les cocktails qu’elle tient dans les mains qu’il lui atterrit dessus, les projetant au sol. Si habituellement, ce genre de position ne la dérange pas, là elle peine à ne pas manifester son agacement. Nemo est diablement beau et sexy mais l’alcool le rend sacrément con. Il va finir par les faire démasquer s’il continue. Il s’exprime en français, elle lui dirait bien dans sa langue maternelle tout le bien qu’elle pense de lui à ce moment là. Mais elle n’est pas sure qu’il comprenne. Alors, elle l’attrape par la nuque, le maintient contre elle pour lui susurrer quelques mots à l’oreille.

« Putain mais tiens toi correctement. Ils vont finir par prévenir les flics. »

Mais, encore une fois, il n’écoute rien et se relève en prenant appui sur sa poitrine. Voilà qu’il se mettait à la ploter maintenant. Rose inspire profondément pour ne pas lui en coller une. Elle se relève à son tour, il est en train de fouiller le bar à la recherche de la bouteille volée. C’est ce moment que choisit Billy pour l’attraper par l’épaule et lui demander de partir. La blonde n’a pas le temps d’esquisser un geste que Nemo lui éclate la bouteille sur le crâne. C’est pas vrai ! Elle aide Billy à se relever tandis que le mafieux préparait un cocktail de son cru. Elle va asseoir le barman sur un siège un peu plus loin, lui place un sac rempli de glaçons sur le crâne et retourne au bar. Nemo a son poignard en main, il menace les clients maintenant. Alors ça, c’est le geste de trop. Il pivote, lui fait face. Rose lui tient tête, les mains sur les hanches. Elle attrape le verre qu’il lui tend pour lui en verser le contenu dans les cheveux.

« Ton français est dégueulasse, chaton. »

Qu’elle répond, dans un français parfait. Sans se soucier que les clients puissent la voir, elle le saisit à la gorge et le force à reculer jusqu’à ce que son bassin frappe le bar. Elle fait peser tout son poids sur lui pour maintenir la position. Là, elle lui frappe le poignet contre le zinc pour lui faire lâcher sa lame. Le couteau retombe au sol dans un tintement sonore. Elle entend un murmure gronder dans la salle, les clients s’étonnent des talents cachés de la jolie danseuse. Elle se penche, chuchote :

« Arrête de faire le con. T’as pas envie que je te colle une correction devant la moitié de nos collègues, si ? »

Elle le relâche, lève la tête vers la salle quand elle aperçoit son boss approcher à grands pas. Manquait plus que lui. Rose se redresse, planque le poignard en le faisant glisser sous le bar du bout du pied, se place entre Nemo et Charly pour éviter un deuxième blessé. « C’est ton copain ? » Qu’il grogne, visiblement mécontent. « Non. Une simple connaissance. Mais t’inquiète pas, je m’en occupe. » Qu’elle répond, en se foutant un peu de sa gueule. « Fous le moi dehors, j’veux plus le voir ici. Sinon j’appelle les flics. » Sur ce, il tourne les talons, non sans menacer Nemo du poing. Génial. Reste plus qu’à espérer que la mafieux est trop bourré pour avoir vu ça. Les mains sur les hanches, elle se retourne vers lui.

« T’as compris ? Ou tu te calmes, ou il appelle les flics. Si on se fait coffrer, j’en connais un qui ne va pas être content. Je termine dans une heure. Tu t’assois là et tu ne bouges plus. »

Si Charly appelle la police, elle est bonne pour la cabane aussi. Pour la simple et bonne raison qu’elle ne les laissera pas embarquer Nemo sans s’interposer. Elle ramasse le poignard qu'elle coince dans l’élastique de son bas, dévoilant une bonne partie de sa jambe par la même occasion. Bon, soixante minutes sans faire de connerie, est-ce que Nemo va être capable de cet exploit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Mar 28 Mai - 7:33

Bouffer la langue... Un argument qui l'eut poussé à sauter par-dessus bord, franchisant une fois de plus la limite du raisonnable. Elle lui souffle de se tenir correctement, dans son regard on le voit jouer l'innocent, un air adorable mais il ne savait vraiment lutter contre l'aura malveillante qu'il dégageait. Doucement il se relevait, en profitant pour vérifier si la poitrine de l'autre soir était toujours là, oui, toujours... Intéressant. La blonde à disparue et il peut faire ce qu'il voulait ! C'était lui le barman maintenant ! Alors de délicieux nouveaux cocktails allaient faire leur apparition ! Il s'amusait bien, voir un peu trop... Il se tournait vers Rose, un verre rien que pour elle. Bien sur qu'elle est en colère, mais il s'en fichait parce qu'il s'amusait bien et c'était l'essentiel ! Elle prend le verre, il trépignait d'impatience de voir sa réaction en le buvant, mais elle ne le portait pas à ses lèvres. Renversant le verre sur sa tête, il ouvrait les lèvres sans dire un seul mot, les mains en l'air comme s'il avait un revolver dans le dos en fixant la jeune femme qui lui disait que son français était dégueulasse, il lui répondait dans un français toujours aussi approximatif « Ohh ! Ça est pas très gentil, cela. Mademoiselle... » Il se laisse reculer avant de jouer le jeu et de la pousser aussi, mais rapidement il se retrouvait coincé entre le bar et le joli petit corps de la demoiselle, un coup et son arme tomber. Nemo la laissait s'approchait de lui, le menaçant encore une fois. Il pouffait de rire et déposait un léger baiser dans son cou sans rien répondre d'autre qu'un sourire hilare et euphorique qui voulait juste dire qu'il s'en foutait. Il était meilleur que tous ces minables ! Tiens d'ailleurs, il pouvait tous les tuer là maintenant ! Une voix d'homme se fit entendre, il lui ordonnait de la virer. Nemo fit un pas en avant mais elle le retenait mine de rien la peste. Alors il restait là, se retournant pour observer les olives qui n'avaient pas fière allure. « Vous allez mangerça ? » sifflait-il au client qui commençait à en porter une à ses lèvres, les yeux écarquillés mettant le client particulièrement mal à l'aise. Nemo se retournait à temps vers Rose, il l'observait avec un sourire enfantin tandis qu'elle lui demandait s'il avait compris. Eclatant de rire, il se laissait asseoir de force derrière le bar, tournant sur lui-même grâce au tabouret de bar avant de se mettre à tripoter toutes les bouteilles pour mélanger les bouchons par ennuis, au moins là il ne faisait pas trop de dégât...

Le calme semble être revenu, le temps parait une éternité pour Nemo qui se met à chercher une bouteille un peu plus intéressante à ses yeux. Cela faisait dix minutes qu'il s'était tenu tranquille. Il avait beau être ivre et se comporter comme un con, Nemo gardait quelques facultés mentales. Alors il avait été très sage, le temps qu'elle le croit vraiment sage. Avant de filler dès qu'elle aurait le dos tourner. Et le moment était arrivé. Mais voila, son corps ne suivait pas trop ses plans diaboliques, il tentait de sauter par-dessus bords, mais il n'y parvenait pas, galérant à se hisser sur le comptoir il sentait une main le tirer par la ceinture et le revoilà à la case départ. Il montrait les dents à la jeune femme avant de retourner s'asseoir. Quelques secondes plus tard, il se tourne vers une cliente et lui disait « Au secours... Elle me tient prisonnier ! Va vite chercher la sécurité !! Oh ! La vachhhhe ! » s'écriait-il en observant un grain de beauté avec quelques poils qui se battaient dessus en plein sur la joue... Montrant du doigt la chose comme si c'était la chose la plus répugnante qu'il eu vu de toute sa vie. Il reçut une bonne gifle de la part de cette cliente qui s'en allait vexé « Noooon ! Reviiiienns ! » hurlait-il en frappant du poing sur le comptoir, il se retournait et fonçait sur Rose occupé à mettre le feu à des cocktails, il la fit basculer une seconde fois, faisant crier les clientes de stupeur, les yeux azurés de Nemo se perdaient quelques secondes dans le vague avant de fixer la jeune femme, pas contente du tout. « Au revoir ! » enfin un mot français correct. Nemo s'enfuyait à quatre pattes, émergeant du bar par le coté à nouveau sur ses pieds il bousculait les clients parce qu'elle le poursuivait et qu'il se disait que ça prendrait trop le temps d'esquiver les gens. Il éclatait de rire avant de tomber en bousculant une table, se retrouvant à plat ventre sur celle-ci, Nobody se tournait doucement sur le dos en hurlant de rire, avant de se mordre les lèvres en apercevant la mine de Rose, comme un enfant qui avait un fou rire qu'il tentait de réprimer devant sa maman en colère. Non c'était trop dur, il éclatait de rire, roulant sur le coté, tombant au sol. Il commençait déjà à s'enfuir à nouveau quand il sentait qu'elle le retenait encore une fois, il était farouche ; il n'était pas Nemo Nobody pour rien ceci dit... Il se tourne vers la jeune femme pour lui sauter dans les bras avant de lui dire tout sourire « Allé... Viens... On va s'amuser ! » Deux gros bras avançaient vers eux, oh c'était ça la sécurité ? Bof... Après c'est les flics c'est ça ? A moins qu'ils aient déjà appelé et qu'ils comptaient le faire patienter quelque part dans on ne sait quel état. Nemo les observait, leur faisant un petit coucou de la main comme s'ils étaient de grands amis depuis toujours « Allé... Viens... » disait-il encore une fois à la jolie blonde, Nemo n'avait pas vraiment d'amis ou de personne qui tenait à lui, alors probablement qu'un mafieux rancunier profiterait de l'occasion pour faire coffrer Nobody et personne ne viendrait l'aider parce qu'il était juste détestable et que personne n'avait la moindre raison de désirer qu'il vive. C'était triste mais il le savait, alors il allait se battre jusqu'au bout parce qu'il ne se laisserait pas prendre aussi facilement. Ceci dit, son état ne l'aidait pas le moins du monde.


_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Nombre de Messages : 142
♠ Nombre de Jetons : 507

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo:
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Rose E. Desault
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Mer 29 Mai - 21:23

Rose regarde son boss s’éloigner, la mâchoire crispée. Elle inspire profondément, cherchant un moyen de se calmer. Nemo l’agace comme jamais personne ne l’a agacée avant. Elle a envie de lui coller son poing en pleine figure et de lui balancer le contenu glacé d’un seau à champagne pour qu’il retrouve un minimum de jugeote. Il a beau être ivre, il sait qu’ils sont recherchés depuis le massacre perpétré dans le quartier japonais. Les rares survivants ont décris une jeune blonde et un grand type séduisant. Ca a fait la une du journal du lendemain. Si les flics venaient à leur tomber dessus, ils étaient bons pour la chaise électrique. Elle a bien essayé de le mettre en garde et tout ce qu’il a su lui répondre, c’est un éclat de rire aux relents alcoolique et un baiser dans le cou. S’il s’imaginait que Rose voulait remettre le couvert, il se fourrait le doigt dans l’œil et jusque l’épaule. Non, elle a juste envie de l’étriper et de donner ses entrailles à bouffer aux vautours. Fâchée, la colère gonfle sa poitrine et illumine son regard. Elle le fixe, ne prête pas attention à son délire sur les olives et le force à s’assoir sur un tabouret derrière elle. Là au moins, elle peut l’avoir l’œil. Elle est presque sure, qu’il ne fera pas d’idioties. Quoi que, il est Nemo Nobody. Il ne faut pas l’oublier. Mais quitte à choisir, elle préfère le Nemo qui l’a emmenée chasser que celui-ci. Il le préfère posé, froid et violent que complètement ivre et inhibé. De plus, jouer les chaperons ne lui plait pas. Inconsciemment, elle vient de se porter garante de lui et elle sait qu’elle aura des comptes à rendre à son patron. Si Nemo lui fait perdre son job, il a intérêt à lui offrir tout un stock de crème glacée pour se faire pardonner. Et les vendeuses qui vont avec, qu’elle puisse jouer.

Le calme semble être revenu. Néanmoins, elle le surveille toujours du coin de l’œil comme on surveillerait un enfant dans une piscine. Rose n’intervient pas alors qu’il tripote tout les bouchons des bouteilles. Du temps qu’il fait ça, il n’embête personne et ne casse rien. Naïve, elle baisse sa garde. Souriante, elle sert des cocktails à des clients qui se plaisent à se moquer de l’état de Nemo. Qu’ils rigolent… S’ils savaient que ce type est capable de leur arracher la tête, peut être qu’ils ne se marreraient pas. Pourtant, elle entend quelqu’un s’avachir sur le bar et les bouteilles s’écraser au sol. Sans même se retourner, elle attrape Nemo par la ceinture de son pantalon et le force à se réinstaller sur le tabouret. Pas bouger, elle a dit ! Elle soupire, regarde l’heure. Encore cinquante minutes. Cinquante putains de minutes à essayer de maintenir Nobody tranquille tout en servant les clients parce que Billy ne se remettait pas du coup de bouteille. Elle l’entend hurler derrière elle, elle se mord l’intérieur des joues pour ne pas hurler plus fort que lui. Ses doigts se crispent autour du verre qu’elle tient à cet instant si bien qu’elle le fait éclater, se coupant légèrement. Elle va le tuer, elle jure qu’elle va le tuer. Elle se rince les mains, deux jeunes déjà bien éméchés lui demande un cocktail spectaculaire, de ceux qui brûlent à la surface. Elle se force à sourire mais s’exécute. Elle verse un liquide bleu fluo dans les verres à pied, prend un briquet et les fait flamber. Et c’est pile à ce moment que Nemo la bouscule, arguant des salutations en français. Le liquide se renverse dans son décolleté, les flammes tâchant sa peau de rouge. Cette fois, c’en est trop. Elle prend un chiffon, éponge l’alcool, grimace parce qu’elle s’est brûlée.

« J’vais le tuer ! »

Qu’elle peste en balançant son chiffon. Sans plus se préoccuper des clients, elle se lance à la poursuite de Nemo. Ce n’est pas bien compliqué, il heurte tout les gens sur son passage. Elle, bien que juchée sur des talons vertigineux, elle n’a qu’à marcher pour le rattraper. Il se bouffe une table, se retrouvant à plat ventre dessus. Puis il se retourne pour la regarder, se mordant la lèvre. Même ivre, il reste sexy. Et Rose n’arrive pas à rester sérieuse bien longtemps. Entre ça et la fuite à quatre pattes, elle ne peut s’empêcher d’éclater de rire à son tour. Mais il essaie encore une fois de s’enfuir et elle le rattrape en par le bas de sa chemise. Il n’ira nulle part sans elle. Ce soir, tout Nemo Nobody qu’il est, il a besoin de quelqu’un pour veiller sur lui. Pour éviter qu’il ne se fasse du mal et qu’un de ses détracteurs ne l’envoie en tôle. Elle le réceptionne alors qu’il lui saute dans les bras, lui réclamant d’aller s’amuser. Enfin une parole sensée, d’autant plus qu’elle voit les vigiles s’approcher. Elle reconnait le molosse qui lui a demandé une paire de fois d’aller boire un verre avec lui. Alors, garce comme elle est, elle embrasse Nemo avec toute la passion dont elle est capable. De une parce qu’elle en avait envie et de deux, parce que faire rager ce gros bras sans cervelle ça l’amuse.

« D’accord. On va jouer ailleurs. » Qu’elle souffle contre les lèvres de Nemo alors que les vigiles ne sont plus qu’à quelques centimètres. Elle pivote, fait passer le mafieux derrière elle. Il est saoul mais elle non. Et ces deux là ne sont qu’une formalité. Même en robe de soirée et talons hauts, elle est capable de leur coller la rouste de leur vie. « Il est avec moi. Et on partait de toute façon. Bonne soirée, les mecs. »

Un sourire puis elle attrape Nemo par la main pour l’entrainer dehors. Mais une fois sur le trottoir, loin du regard du boulet qu’elle s’était amusée à rendre jaloux, le ton change radicalement. Elle ne résiste pas plus longtemps et lui colle son poing dans la figure. Ses phalanges s’écrasent avec violence sur la joue de Nemo. Quel idiot !

« Celle là, tu l’as pas volée. J’me barre, tu me gonfles. » Elle commence à faire volte face, puis fait trois pas avant de rebrousser chemin. Non, elle ne pouvait pas le laisser là. C’est plus fort qu’elle. Finalement, bien qu’il soit un connard infini, elle est attachée à lui. C’est étrange mais le laisser seul ce soir, elle en est juste incapable. « T’as gagné, je reste. Mais… Je garde le poignard et si les flics, ou qui que ce soit se ramène, tu me laisses faire. Et on évite le quartier japonais, j’pense que c’est mieux. »

Elle enlève ce qu’il reste encore de son chignon de manière à faire retomber ses cheveux en cascade sur ses épaules. Les nuits sont fraiches à Gotham et elle espère que Nemo ne va pas l’entrainer dans toute la ville. L’espoir fait vivre, n’est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Sam 1 Juin - 15:06

Ils sont là en train de rire avant qu’il n’en profite pour prendre la fuite, mais une fois de plus c’est manqué. Il s’arrête, propose à la jeune femme d’aller jouer ailleurs, il s’ennuyait ici, les gens n’étaient pas drôle du tout. Il lui saute dans les bras, elle est tellement jolie après tout, il fallait bien se l’avouer. Il la regardait avec ses grands yeux bleus écarquillés en l’attente d’une réponse qu’il espérait bien positive, il voulait s’en aller et l’emmener parce qu’il était persuadé qu’elle saurait bien s’amuser en sa douce compagnie ! La réponse avait au moins le mérite de bien lui plaire ; les lèvres de la jeune femme contre les siennes, il laissait la langue de la jeune femme jouer avec la sienne tandis que ses mains venaient caresser ses hanches délicieuses sans grande retenue, c’est que ça devenait presque intéressant finalement. L’homme la laissait reculer alors qu’elle lui répondait qu’ils allaient jouer ailleurs, il dessinait un sourire enjoué sur ses lèvres alors qu’elle lui tournait le dos, doucement il se collait à elle, fixant les deux vigiles avec un sourire en coin alors qu’elle leur disait qu’ils allaient partir. L’homme ne pu s’empêcher de voir le regard noir de l’un des deux qui avait vraisemblablement du mal à accepter qu’elle s’en aille avec lui. Nemo en profitait pour embrasser le cou de la jeune femme avant de se laisser conduire par la jeune femme, tout sourire il venait lancer un « Miam » à l’adresse du molosse qui bouillait de l’intérieur à l’idée qu’il mange son pain, mais Nemo faisait ce qu’il voulait. Il se laissait conduire très docile, observant autour de lui comme s’il venait d’arriver sur une nouvelle planète étrange.

Dehors, il fait un peu froid. Ses yeux se posent que la blondinette alors qu’elle vient lui collé un pain qui fait violement tourner sa tête, il pousse un grognement d’ours des bois avant de la laisser partir, un regard emplis de colère. Quelle garce ! Puis finalement, il reste là, il regarde la route devant lui. C’est alors qu’elle l’interpelle, doucement il tournait la tête, la joue rougie par le coup, il lui jette un regard noir avant d’abandonner sa colère. Mais avant... Il la pousse légèrement quand elle se coiffe puis il lui disait tout sourire « Personne ne me dis jamais non de toute façon. » ou alors, personne n’était là pour en témoigner à ce jour. Il attrapait la jeune femme par le poigné, sautillant dans une flaque d’eau. Il ne savait pas vraiment où il avait envie d’aller, mais il s’en foutait il trouverait bien quelque chose de divertissant ! Traversant la rue, il regardait une putain qui était en train d’aguicher un client au volant d’une voiture ; éclatant à nouveau de rire tellement celle ci lui faisait pitié, il continuait de conduire la jeune femme à travers les ruelles assez douteuses avant de sautiller sur place pour foncer en direction d’une superbe bécane qui était tout sauf à lui. « Volons là... » soufflait-il avec un air de mystère comme dans les films où deux voler décidaient de voler el plus gros diamants du monde.

Nemo avait beau être dans un état lamentable, il parvenait à déjouer le démarreur de la moto d’un biker arrêté en ville. Cela prit pas mal de temps, bien sur il aurait pu demander l’aider de la jolie blonde, mais ce n’était pas son genre. Le moteur de mit à gronder et un sourire satisfait s’affichait sur les lèvres de Nemo complètement ivre qui s’installait devant « Allé en route ! » lui disait-il en tapotant l’arrière du siège, probablement que s’il pensait qu’il la conduirait quelque part dans cet état là, il se mettait le doigts dans l’œil jusqu’au coude. Il éclate de rire en ajoutant « Direction la boulangerie ! » annonçait-il comme s’il venait d’annoncer qu’ils allaient à DisneyLand, accélérant juste pour faire du bruit, il entendait quelqu’un crier, un pied de biche à la main qui menaçait de leur éclater la tronche s’ils ne dégageaient pas de là en laissant sa bécane ici évidement, cela fit rire Nemo de plus belle, tout à fait capable de partir maintenant quitte à se casser la figure quelques mètres plus loin avec la moto, il attrapait la jeune femme par le bras, lui disant d’un ton euphorique « Montes ! On je pars sans toi et tu vas devoir rester avec lui ! Tu veux rester avec moi de toute façon ! » Il l’observait avec cette petite moue adorable, la fixant de ses yeux azurés qui avaient du mal à fixer un point unique.


_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Nombre de Messages : 142
♠ Nombre de Jetons : 507

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo:
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Rose E. Desault
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Dim 2 Juin - 21:59

Rose ne veut pas reconnaitre que cette soirée l’amuse, bien que cela soit le cas. Finalement, elle s’en fiche de ce stupide boulot. Elle a un joli minois, elle danse bien et ne rechigne pas quand il faut s’effeuiller. Elle est assez volontaire quand il faut passer derrière le bar. Elle sait qu’elle ne restera pas longtemps sans travailler. Elle pourrait facilement se passer de ce job mais elle tient à garder un semblant de vie honnête, ne serait ce que pour ses voisins. Bon, elle pourrait zigouiller d’un simple claquement de doigt le premier qui osera lui poser des questions mais elle préfère s’abstenir. Déclarer la guerre à ses voisins, c’est moyen pour l’anonymat. Enfin, tout ça pour dire qu’elle se marre bien en compagnie de Nemo. Elle a vu la lueur de jalousie dans le regard du vigile alors que le mafieux l’embrassait dans le cou. Ca avait été jouissif. Même si ce soir, l’homme l’agace. Il est complètement bourré et, bien qu’amusant, il est instable. Plus qu’à l’accoutumée. Le pain dans la figure avait été une manière comme une autre d’essayer de lui remettre les idées en place. Peine perdue cependant. Alors qu’elle songe à partir, elle ne peut pas s’y résoudre. Aussi bizarre que celui puisse être, elle sait qu’il lui arrivera un pépin si elle le laisse seul. Elle se transforme donc en chaperon. Seule, contre les gens qui souhaitent la mort de Nemo, avec pour toutes armes une paire de talons hauts et un poignard. Génial.

Encore une fois, Nemo fait preuve d’arrogance. Personne n’ose lui dire non ? Elle arque un sourcil. S’il n’avait pas été dans un état d’ébriété avancée, elle serait déjà dans le fond de son lit. Elle se laisse bousculer sans rien dire. Elle ne va pas passer la moitié de sa soirée à lui taper dessus, d’autant que cela ne sert strictement à rien. Il lui attrape le poignet avant de sautiller dans une flaque d’eau comme un gosse, éclaboussant ses escarpins et ses chevilles. Elle bouillonne, sert les dents tandis qu’il se bidonne devant une putain en plein racolage. Là, ce n’est plus marrant du tout. A l’intérieur de la boite ça l’était, là beaucoup moins. A contre cœur, elle le suit. Elle n’ose même pas imaginer la tête que ferait le Parrain s’il voyait son tueur le plus sanguinaire dans cet état là. Et elle s’imagine encore moins lui confier qu’elle l’a laissé se balader seul dans les rues. Elle avance, un pas après l’autre, se demandant bien quelle connerie il va trouver à faire. Il n’y a aucun bruit, si ce n’est celui de ses talons qui martèlent les pavés humides. Si elle avait su, elle aurait pris trente secondes pour se changer. D’autant que sa tenue n’est pas franchement adaptée. C’est tout juste si elle a trouvé un endroit pour planquer le poignard piqué à Nemo quelques minutes auparavant. Ils débouchent sur une ruelle et il tombe d’admiration devant une moto. C’est vrai qu’elle est belle cette bécane et que Rose en ferait bien la sienne.

« Okay. Mais fais vite. Je ne tiens pas à m’éterniser ici. »

Elle s’adosse en mur alors qu’il se bat avec le démarreur. Rose se charge de faire le guet et ne quitte pas du regard le rade de bikers situé à quelques mètres de là. Les vitres sont dégueulasses, elle ne voit pas au travers mais elle peut au moins anticiper une sortie de gros bras. Ou pas, d’ailleurs. Nemo l’interpelle avec son histoire de boulangerie si bien qu’elle ne voit pas le type armé d’un pied de biche foncer vers eux. D’un côté, y’a le mafieux alcoolisé qui la cramponne et de l’autre, le motard fâché bâti comme une armoire à glace et suivi par une dizaine de ses pairs. Et Nemo n’a pas tort, elle ne veut pas rester avec eux, il n’a pas besoin de lui faire des yeux de merlan frit pour qu’elle reste avec lui. La fuite semble être toute indiquée, bien qu’elle ne soit pas du genre de la blonde.

« Pousses-toi de là. »

Rose veut enjamber la moto mais sa robe trop serrée empêche le mouvement. Elle peste, attrape le poignard et déchire la jupe depuis son genou jusqu’en haut de sa cuisse. L’élastique de son bas est visible mais honnêtement, elle s’en moque. Elle ne veut pas faire face à une dizaine de bikers avec pour seule aide, un mec complètement hilare et bourré. Cette fois, libérée dans ses gestes, elle s’installe sur le deux-roues, piquant la place à Nemo. Elle ne tient pas à mourir, d’autant qu’elle sait piloter un engin pareil. Sans demander son reste, elle démarre en trombe, sentant les bras du mafieux se resserrer autour de sa taille. Elle quitte la ruelle, slalome dans la circulation à vive allure. De temps à autres, elle jette un œil dans le rétroviseur pour s’assurer que les mecs ne les ont pas suivis ou que les flics ne sont pas à leur poursuite. Il faut dire qu’elle est une motarde plutôt atypique ce soir : sans casque, en robe de soirée déchirée et talons hauts. Elle accélère, remonte toute une file de voiture et finalement, bifurque pour entrer dans un parc mal éclairé. Elle stoppe l’engin et en descend. Elle tire Nemo par le tee shirt pour l’obliger à en faire de même puis finalement, le planque derrière d’épais buissons.

« Si tu me dis que tu as failli nous faire tuer pour un pain au chocolat, je t’égorge. En plus, ma robe est foutue. J’ai l’air de quoi franchement ? Et puis, tu fais chier à être aussi bourré, ça m’aurait fait marrer de les cogner. »

Encore une fois, elle ne reste pas sérieuse bien longtemps. C’est vrai que ça l’aurait fait bien rigoler d’en rétamer une paire. Elle glisse son bras en dessous de celui de Nemo et l’entraine en dehors du parc, ils ne vont pas s’éterniser là. La rue est quasiment déserte, elle en profite pour se débarrasser de ses chaussures qui commencent sérieusement à lui meurtrir les pieds. Et puis quelque chose lui dit qu’elle va être amenée à courir d’ici peu. Elle s’arrête juste devant une boulangerie, elle lâche Nemo et désigne la boutique avec la main qui tient ses escarpins. Elle y tient trop pour les jeter dans la première poubelle venue.

« Tiens, voilà une boulangerie. Mais elle est fermée, vu l’heure qu’il est. D’ailleurs, on devrait peut être rentrer nous, non ? »

Elle a un mauvais pressentiment. De une, elle sait que le fait que la boutique soit fermée n’est pas quelque chose qui rebutera Nemo. De deux, il ne semble pas avoir envie d’aller se coucher. Pourtant, Rose le fixe, une lueur d’espoir dans le regard. Elle serait prête à lui promettre n’importe quoi pour qu’il accepte de rentrer avant d’avoir mis Gotham sans dessus dessous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Lun 3 Juin - 22:08

Un petit tour à Gotham en Moto... C’était devenu comme l’image du paradis aux yeux de Nemo, rien ne pouvait être plus merveilleux à faire. Il avait enfin réussit à bidouiller le démarreur, même ivre il était capable du pire... Bien que sans alcool il serait bien capable de rouler sur le type qui avançait vers eux, mais Nemo était dans le gaz et certaines idées diabolique ne lui traversait pas l’esprit aussi longtemps qu’il pensait à un délicieux pain au chocolat rien que pour lui. Mais voila elle le pousse du volant et l’homme se met à grogner, donnant des tapes à la jeunes femmes pour exprimer son désaccord jusqu’à ce que le bolide prit la route à grande vitesse. Il s’accrochait à la jeune femme, une mine boudeuse avant de lui dire d’un ton agressif « T’avais pas le droit de prendre mon jouet ! » Nemo l’égoïste et non partageur dans toute sa splendeur. Il soupire et se laisse emporté sur la route, sautille de temps en temps pour embêter le chauffeur de toute façon il sait qu’il va s’en prendre une autre, alors qu’au moins elle en vaille la peine ! L’engin s’arrête, il éclate de rire aussi peu discrètement que possible, elle l’entraine se cacher, il pose son regard sur elle l’air hilare tandis qu’elle le menace, il souriait encore avant de lui répondre « Relaaaax... On va t’acheter une belle robe ! » Bien sur, le traducteur Nobody vous expliquerait que par « acheter » il sous entendait « voler », c’était pareille pour lui. Voila, la prochaine destination était belle et bien décidée !

Il se laissait guidé par la jeune femme, la dévorant des yeux comme si elle avait un pain au chocolat au milieu du visage. Ils sont là, devant la boulangerie à fixer la vitrine éteinte « Miam. » Disait-il tandis qu’elle lui expliquait qu’il était fermé. Rentrer ? Nemo la fixait avec un air complètement perdu comme si elle venait de parler dans un langage venu d’ailleurs, alors il demandait toujours en ce mauvais français « Pourquoi la rentrer ? Mademoiselle ? » il sourit encore avant de lui voler un baiser franchement langoureux et alcoolisé avant de s’évader en direction de al vitrine, prenant la première poubelle qui passait pour la jeter à travers celle-ci. L’alarme se mit à sonner, il portait son index devant ses lèvres et adressait un « shhhht » à l’alarme et cela avait un air tout à fait sérieux. Bon, pas de silence ? Tant pis ! Nemo entrait à l’assaut dans la boulangerie, enjambant les débris pour traverser la pièce. PAIN AU CHOCOLAT !!! Le paradis devant ses yeux ébahis, il l’observait d’abord sous tous les angles pour choisir le plus gros et celui qui devait avoir le plus de chocolat. C’est quand la sirène de la police se fit entendre qu’il sortait de la boutique, la moto était à nouveau là et la blonde qui la chevauché était plus qu’en colère. Il bondissait derrière elle « En avant pour... L’Alaska !!! » Autant dire qu’il délirait complètement.

La moto s’arrêtait, non pas en Alaska, mais quelque part à Gotham. Il sautait hors de la moto avant de prendre un coup, il n’était pas encore totalement idiot. Brandissant avec fierté son pain au chocolat avant de sautiller sur place en tournant sur lui-même. Un Nemo qui régresse, ça donnait ça... Alors que la jolie blonde approchait, il plongeait sa main dans le sachet (car évidement, il avait prit le temps de prendre un sachet pour en pas abimer la patisserie), sortant un éclair au chocolat qu’il présentait à la jeune femme comme s’il avait trouvé un diamant de cette taille, les yeux pétillants il lui disait « Regardes ! Cette merveille... C’est pour toi.... » Il pose le gâteau entre les doigts de la jeune femme qui étaient sur le point de lui casser le nez. Très content, il s’éloigne pour se mettre dans un coin sombre qu’il jugeait p cet instant parfait pour déguster son pain au chocolat. Si on pouvait appeler cela dégusté, la pauvre pâtisserie n’avait pas eu le temps de voir les dents de Nemo avant de se retrouver dans son gossier...


_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Nombre de Messages : 142
♠ Nombre de Jetons : 507

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo:
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Rose E. Desault
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Dim 9 Juin - 23:07

Rose arque un sourcil. Nemo veut aller lui acheter une robe ? Acheter, lui ? Il est sérieux là ? Elle grimace. Après la boulangerie, il va aller dévaliser le premier magasin de fringues devant lequel ils passeront. La nuit s’annonce longue, elle va la passer à faire fuir les vigiles de toutes les boutiques que compte Gotham. Tout ça pour quoi ? Rien. Ou pas grand-chose. Nemo ne lui dira pas merci demain matin, il ne se gênera même pas pour l’envoyer balader avec pertes et fracas. Pourtant, elle ne se sent pas le courage de le planter là et de l’abandonner à son triste sort. Parce que, bourré comme il est, il n’a rien du mafieux qui a massacré à lui tout seul la moitié du quartier japonais. Dans cet état, il est presque vulnérable. Oui presque. Parce que Nemo reste Nemo, même avec plus d’alcool dans les veines que de sang. Elle a passé son bras sous celui de l’homme, parce qu’elle en a envie et parce qu’il ne marche plus vraiment droit. Elle avance et tombe devant une boulangerie. Elle se maudit intérieurement d’avoir pris ce chemin et elle essaye de le dissuader de faire une connerie plus grosse que lui. Pourtant, elle n’obtient que l’expression de sa faim. Miam. Et une réponse en mauvais français. Elle arque un sourcil.

« C’est soit t’arrêtes de parler français, soit t’acceptes que je te l’apprenne. Mais là, il est proprement infâme. »

Puis Nemo l’embrasse avant qu’elle ne puisse rajouter quoi que ce soit. Un baiser fougueux, au gout sucré de la vodka. Il s’écarte et Rose le regarde, effarée. Il se saisit d’une poubelle et l’envoie valser dans la vitrine. Très vite, l’alarme se déclenche, bien que Nemo lui demande de se taire. D’ailleurs, l’image la fait bien rire avant que la réalité ne la rattrape. Bordel. Il va les faire coffrer pour des viennoiseries. Elle tente de l’appeler pour qu’il revienne mais rien y fait. Là, il l’agace. Si les flics débarquent, elle va se trouver bien emmerdée pour les faire déguerpir. Alors, elle décide de repartir chercher la moto planquée un peu plus loin, leur meilleure chance de fuir. A contre cœur, elle balance ses chaussures dans la première poubelle qu’elle croise. Pour plusieurs raisons : de une, elle ne peut pas courir, juchée sur une dizaine de centimètres de talons. De deux, elle a besoin de ses mains pour conduire la moto. Et de trois : Ses chaussures lui font tellement mal aux pieds que passer les vitesses avec ou sans, cela ne fait pas grande différence. Une fois débarrassée de ses chaussures, elle s’élance à vive allure à travers le parc. La moto est toujours là et, contrairement à Nemo, le démarreur ne lui résiste pas bien longtemps. Elle grimpe sur le deux-roues et retourne à la boulangerie, écrasant les fleurs sur son passage. Elle peste, elle va le tuer pour toutes les choses qui lui a fait faire jusque là. Et elle a le mauvais pressentiment que ce n’est pas terminé.

Quand elle arrive devant la boutique, Nemo en sort avec un sachet en papier à la main. Putain… Tout ça pour des croissants. Elle sert les dents alors qu’il saute derrière elle. Elle ne relève pas sa connerie, elle est bien trop en colère. Le moteur de la moto rugit alors qu’elle voit la voiture des flics à l’angle de la rue. Rose accélère, elle ne veut pas se faire attraper pour un vulgaire pain au chocolat. D’autant que Nemo est connu et qu’ils se feront un plaisir de fouiller dans son passé, de recouper les infos avec des événements récents puisqu’ils partiront du fait qu’elle n’est pas toute blanche, pour être en compagnie d’un gars comme Nobody. Finalement, avec bien du mal et en slalomant dangereusement dans la circulation, elle parvient à semer les forces de l’ordre. Elle stoppe son engin dans une ruelle mal éclairée, dans un quartier à la réputation douteuse. Elle se retourne pour chopper Nemo par le col mais il est malin et il bondit avant que ses doigts n’attrapent son tee shirt. Rose grogne alors qu’il entame une sorte de danse en l’honneur de sa pâtisserie. Il ne perd rien pour attendre celui là. A son tour, elle descend de la moto et se dirige vers lui. Elle sert le poing, prête à lui en coller une quand il sort un énorme éclair au chocolat de son sachet. Il la lui colle dans les mains.

« Un éclair ? Je te sauve la vie deux fois en l’espace de trente minutes et j’ai le droit à un éclair ? Tu te moques de moi. »

Pourtant, n’ayant rien mangé de la soirée, Rose entend son estomac gargouiller alors que l’odeur du chocolat chatouille ses narines. L’espace d’une minute, elle décide de se calmer. Elle le laisse partir dans un coin sombre et elle, elle s’installe contre la moto. L’éclair ne fait que deux bouchées puis elle essuie ses doigts dans sa robe. Le pauvre vêtement ne craint plus rien. Puis, elle le rejoint dans sa cachette. Même ivre, il reste diablement sexy. Elle s’approche, l’attrape par le col pour le plaquer contre le mur. Menaçante, elle se colle à lui.

« T’as failli nous faire coffrer pour deux putains de gâteaux ! Si je me retrouve en tôle par ta faute, tu vas entendre parler de moi ! »

Et, en contradiction avec ses paroles, elle l’embrasse à pleine bouche. Un baiser chocolaté et alcoolisé. Le mélange, sur les lèvres de Nemo, n’est pas désagréable. Puis, elle le lâche et fait un pas en arrière. Elle croise les bras sous sa poitrine, le regarde, elle est en colère. Elle est pieds nus et en colère.

« Tu me dois une robe et une paire de chaussures. Et j’ose espérer que j’aurai au moins le droit à un merci demain matin. »

Ca elle en doute, mais bon. L’espoir fait vivre, à ce qu’il parait. Au loin, la sirène de police se fait entendre. Rose soupire, fatiguée à l’avance de la partie de cache-cache que va être cette soirée. Elle prend Nemo par la main et l’entraine à sa suite, sans qu’il n’ait vraiment le choix. Ils ne doivent pas trainer dans le coin. Elle espère que le Parrain lui sera reconnaissant d’avoir joué les chaperons avec son meilleur agent. Elle resserre sa prise sur Nemo, quitte à lui faire mal aux doigts, elle entraine quelque part. Elle ne sait pas vraiment où mais elle est consciente que, où ils aillent, le mafieux fera des siennes et qu’elle devra rattraper le coup.

Au détour d'une rue, comme elle marche tête baissée, elle fonce dans un type qui arrive en face d'eux. Rose lève la tête, reconnait les vigiles de la boite de nuit. Le balourd la regarde d'un air lubrique, elle est dénudée et elle le sait. Puis, l'homme fixe Nemo, d'un air bien plus hargneux. « Il t’importune, Rose ? Je peux lui régler son compte, si tu veux. » qu'il demande.

Rose elle, se contente de lever les yeux au ciel, dépitée. Nemo va réduire ce pauvre gars en miettes. Et si ce n'est pas lui, ce sera elle. Alors, elle récapitule mentalement : vol de moto, cambriolage pour des viennoiseries et bientôt meurtre. Les emmerdes semblent lui coller à la peau ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Lun 10 Juin - 19:30

Il l'entendait râler alors qu'il lui avait offert le plus gros éclair qu'il avait trouvé, peut importe. Si elle n'en voulait pas, de toute façon il avait son énorme pain au chocolat et il en était bien heureux ! Après avoir engloutis sa pâtisserie tout bonnement délicieuse, il relevait son regard azuré vers la jeune femme qui approchait de lui. L'homme n'eut pas le temps de se sauver cette fois ci, probablement n'a-t-on pas de chance à tous les coups. Il se sent emporté et plaqué contre la pierre, il la regardait tout sourire quand il sentait le corps de la féline contre le sien. Elle le menace encore et il continuait de sourire, puis il sentait les lèvres délicieuses de la jeune femme sur les siennes, c'était un baiser si gourmand qu'il aurait passé des heures à déguster les jolies lèvres de la jeune femme quand tout à coup elle recule et exige certaines choses de lui. Le tueur souriait faiblement avant de lui dire toujours en français plus pour s'amuser que clairement la provoquer « Merci bien de beaucoup. » des remerciements qui empestaient le mensonge, mais Nemo ivre avait tout de même prononcé un mot qu'il n'aurait jamais prononcé dans un autre cadre, il éclatait de rire. Excédée elle la prend par le bras et le conduis il ne savait vraiment où. L'homme suivait la jolie blonde, anesthésié par l'alcool il avait juste la sensation de marcher sur des petits nuages qui flottaient.

Boum. Tiens encore ? Nobody éclate de rire en reconnaissant le type, le pointant du doigt un air complètement abruti, s'approchant de l'oreille de la jeune femme pour lui dire quelque chose sensé être discret, mais Nemo ivre ne semblait pas vraiment savoir ce qu'était qu'un chuchotement « Reegarrdes ! C'est l'autre abruti du bar ! » Comme si elle ne l'avait pas remarqué n'est-ce pas ? Il éclate de rire tandis que l'homme est en train de bouillir quand il interroge la jeune femme. Dans les yeux azurés de Nemo luit cette idée de défi, il rétorque d'un ton glacial mais avec cette touche euphorique dans la voix « Tires-toi la gonflette ! Elle a besoin de personne pour se défendre. » L'homme n'est pas de cette avis, pour lui Rose est une fille et par conséquent un être faible. Nemo savait qu'elle était forte et il venait de faire un compliment à la jeune femme par ce biais. Le vigile ordonne à Nemo de la boucle, mauvais choix... Nobody se détachait de la poigne de la belle blonde pour venir coller son poing dans la tronche du plus grand qui ripostait dans les cotes de Nemo qui se mit à rire de plus belle avant d'arracher le poignard accrocher au bras de la jeune femme pour le planter entre les deux yeux du type qui tombait au sol « Il estttt nul !!! J'suis complètement plein et il n'arrive même pas à me zigouiller ! Allé ! Relève-toi abruti ! » ordonnait-il au cadavre qui bien évidement ne risquait pas de reprendre le combat. Il récupère son arme qu’il brandissait dangereusement avant de se tourner vers la jeune femme, affichant sur son visage moucheté de sang une expression adorable et enfantine qui montrait qu’il ne comprenait pas pourquoi l’autre ne voulait plus jouer avec lui, l’air profondément déçu il lui murmurait tout en se jetant dans les bras de la jeune femme cherchant réconfort, la lame manquant de planter le bras de Rose.

Son chagrin fut de si courte durée qu'il relevait déjà le regard vers elle pour la fixer quelques secondes avec un large sourire. Elle était encore là, n'est-ce pas ? Personne ne voulait jamais jouer avec lui, mais elle le voulait bien n'est-ce pas ? Tout à coup le regard de Nemo se pose sur la vitrine à leur droite... C'était beau, sa brille, c'était blanc et salissant. Dans ses yeux azurs brillaient une multitude d'étoiles. Ce soir Nemo n'était plus tout à fait lui-même, voir pas du tout. Bien que certains signes caractéristiques restaient bien présents : la possession de l'autre ; une vraie tête de mule ; incontrôlable et dangereux. Il se colle à la vitrine après s'être sauvé des bras de la jeune femme, fixant la robe de mariée somptueuse à plusieurs milliers de dollars. Des voiles immenses, une traine magnifique et un bustier qui mettrait son adorable poitrine en valeur. La robe qu'elle avait portée précédemment était misérable à coté de celle-ci. Il se tourne vers la jeune femme, l'index écrasé sur la vitrine, un sourire enjôleur sur les lèvres et son regard pétillant « Elle te plait ? » On peut lire dans ses yeux que même si la robe ne lui plait pas, il la lui ferait porter d'une façon ou d'une autre. Puis que pouvait-elle vraiment lui refuser avec ce minois adorable, il lui demandait d'être sa mariée ce soir là, même s'il ne s'en rendait pas compte...


_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Nombre de Messages : 142
♠ Nombre de Jetons : 507

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo:
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Rose E. Desault
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Mer 12 Juin - 21:09

Rose lève les yeux au ciel, se demande intérieurement ce qu’elle a fait pour mériter de passer une soirée pareille. Sa robe préférée est foutue, ses escarpins reposent au fond d’une poubelle crasseuse quelque part dans la ville. Elle a été promue chaperon du tueur le plus cruel de Gotham. Nemo est plein comme un cochon. L’alcool le rend instable, il a des sautes d’humeur. Si elle n’a pas peur, le reste de la population devrait le craindre ce soir. A commencer par les deux vigiles qui leur font face. C’est donc ça, passer une soirée de merde ? Devoir réparer les pots cassés d’un mafieux ivre comme jamais, conduire pieds nus une moto volée et devoir affronter deux de ses collègues. De toute façon, ces deux types doivent mourir. Elle ne peut pas prendre le risque qu’ils aillent raconter ce qu’ils viennent de voir à qui que ce soit. Rose tient à son job et à sa couverture. Alors quand elle baisse la tête, elle regarde le vigile d’un air résigné. Le type n’est pas franchement beau, il a les traits du visage grossiers. Un gros nez, des lèvres gercées. Des tâches de rousseur. Non, ce mec n’est pas un canon. Rien à voir avec les traits fins et les yeux bleus de Nemo. D’ailleurs, ce dernier ne se fait pas prier pour dire ce qu’il pense au vigile. Vigile qui rétorque. Rose préfère faire un pas en arrière alors que Nobody a lâché sa main. Elle, elle se tourne vers le deuxième gugus. Nemo et son amoureux transis, elle pense qu’il doit s’appeler Dunney ou quelque chose de cet acabit, commencent à se battre.
« Il l’avait prévenu. »

Qu’elle lâche, impassible au deuxième vigile. Puis, sans crier gare, elle lui colle son poing dans la figure avec force. Le gaillard riposte. Il la pousse si violemment qu’elle en tombe par terre, s’écorchant les coudes. Il va le lui payer ! Alors qu’elle se remet sur ses jambes, elle sent le poignard échapper à l’élastique de son bas. C’est Nemo, rien à craindre pour elle. Enfin, rien à craindre. Façon de parler. Rose se concentre sur son assaillant, lui balance un coup de genou dans l’estomac. Cela l’étonnera toujours à quel point ce coup est très efficace. Une fois le mec plié en deux, elle lui décoche un coup de pied si violent dans la tête qu’elle entend sa nuque se briser dans un craquement sonore. Le type s’écroule par terre. Au mieux, il est tétraplégique. Au pire, il est mort. Ou alors, c’est l’inverse. Elle s’en fiche du sort de ce vigile. Au moins, les deux là ne la dragueront plus de la manière la plus lourde qu’il soit. Elle a à peine le temps de se tourner vers Nemo que celui-ci lui saute dans les bras, se plaignant que son jouet ne veut plus s’amuser avec lui. Au passage, il manque de la planter elle aussi. Délicatement, elle reprend le poignard. Et avec un pan de son propre tee shirt, elle essuie son visage moucheté de rouge. 

« C’est parce que tu as gagné, Chaton. Tu l’as battu. »

Elle a un sourire presque affectueux sur le visage. Nemo lui faisait penser à un gamin. Un gamin déçu d’avoir cassé son jouet mais dont le chagrin s’efface bien vite. Elle le suit du regard, il est en admiration devant une robe dans une vitrine. Rose elle, déglutit bruyamment. C’est une robe de mariée. Le vêtement est beau : blanc, avec un bustier brodé de perles et un jupon en tulle. Son regard oscille entre Nemo et la robe. Puis un sourire nait. Si elle est la mariée, il sera son marié. Y’a pas de raisons. Alors elle s’avance, regarde à l’intérieur de la boutique. Cette fois, ils feront les choses à sa manière.

« Elle est très jolie. On va jouer à un jeu. Moi je vais me cacher à l’intérieur du magasin, toi tu comptes jusque soixante avant de venir. Ensuite, tu devras me retrouver. D’accord ? Tu auras un beau cadeau si tu réussis ta mission. »

Rose le regarde se cacher les yeux et commencer à compter, espère que cela suffira à le tenir loin de l’intérieur de la boutique assez longtemps pour qu’elle ait le temps de désactiver le système de sécurité. A l’aide d’une des épingles qui retenaient son chignon, elle vient à bout de la serrure du rideau de fer et de celle de la porte du magasin. Du coin de l’œil, elle surveille ce qu’il fait. Elle entre dans le magasin, avise assez rapidement le système d’alarme. Avec son poignard, elle fait levier pour retirer le boitier du mur et sectionne les fils. Elle attend quelques secondes, rien. Bon, elle a du réussir. Elle se débarrasse de sa robe en plein milieu de la boutique et enfile celle que Nemo a avisée dans la vitrine. Le bustier met en valeur sa taille, ses cheveux blonds retombent sur ses épaules nues. Derrière elle, elle entend le mafieux entrer dans la boutique. Elle se retourne, souriante. Tant pis dans la partie de cache-cache.

« Alors… Tu la trouves aussi jolie que dans la vitrine ? »

Elle se présente à lui, dans une révérence gracieuse, avant de tourner sur elle-même. Sans les cadavres devant la boutique, le poignard ensanglanté, on pourrait presque penser à un couple choisissant leur tenue de mariage. Rose s’avance, l’embrasse une nouvelle fois et lui balance un costard et un nœud papillon dans les bras.

« Enfile ça. Une mariée doit avoir un marié. Sinon ce n’est pas marrant. »

Rose le fixe, un étrange sourire aux lèvres. Cette soirée s’annonce plus marrante que prévu finalement. Après, elle lui réclamera une bague. Et peut être un voyage de noces. Après tout, c’est lui qui l’a trainée dans cette boutique, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Jeu 13 Juin - 19:15

Il l’avait battu ? Nemo affichait sur son visage un rictus satisfait, le fait de gagner lui avait toujours procuré une délicieuse sensation, c’était comme s’il se vengeait de tout ce qu’il avait perdu en prenant aux autres. Elle souriait à son tour,, ils se regardaient quelques brèves secondes avant que l’attention de Nemo se porte à autre chose. Il se tourne vers elle, il veut qu’elle porte cette robe. Parce qu’il trouvait qu’elle ne ressemblait à rien ainsi, il voulait qu’elle soit belle... C’est alors qu’elle acceptait, il dessinait un regard malicieux sur ses lèvres avant qu’elle ne lui propose un jeu. Il éclatait de rire à sa proposition, sautillant sur place avant de venir l’embrasser sur la commissure des lèvres de façon assez goulue avant de cacher ses yeux azurés. Il fit mine de compter mais il avait depuis un bout de temps perdu le compte, il triche, ouvres ses doigts pour la voir bidouiller quelque chose ; il l’observe disparaitre dans le magasin, baissant les mains il se collait à la vitrine pour fixer une photo représentant une délicieuse pièce montée... Il aurait presque envie de retourner à la boulangerie... Il fini par entrer dans la boutique lorsqu’elle se retourne, elle était magnifique. Il dessinait un sourire ravi sur ses lèvres, probablement jamais n’avait-il été si souriant. Il sautillait à nouveau sur place alors qu’elle l’interroge ; mais il ne répondait pas, bien trop occupé à regarder la jeune femme qui scintillait de milles feux. Elle s’approche, il se laissait embrasser en pouffant de rire. Il baissait doucement le regard sur ses bras quand elle lui donne pour consigne d’enfiler les vêtements qui s’y trouvaient. Il la fixait silencieux, l’air de ne pas franchement comprendre la situation. Il regardait ses vêtements, il n’était en rien sale et ses vêtements étaient en bon état bien qu’ils empestaient l’alcool... Alors qu’il méditait, l’air complètement figé. Il sentait les doigts de la jeune femme glisser sous son tee-shirt pour le lui retirer. Relevant son regard azuré vers elle, il penchait doucement la tête tandis qu’elle lui enfilait une chemise blanche. Il se laisse faire, s’occupant en jouant avec les plumes sur son bustier. C’est alors qu’elle commençait à lui enfiler un gilet d’homme, il se fit déjà moins docile, grognant il lui donnait quelques coups sur les bras en râlant « Non... J’en veux pas ! Fou moi la paix avec ça ! J’veux pas me marier moi ! » Mais elle fini par avoir raison de lui et il était habillé.

Il commençait à se sauver à travers la boutique, éclatant de rire alors qu’elle le poursuit avec un pantalon plus classe, il se cachait sous les jupons d’une robe gigantesque lorsqu’il se sent attrapé par la ceinture, tiré à même le sol sur plusieurs mètres alors qu’il tentait en vain de se relever « Nooooon ! » s’écriait-il plutôt mort de rire, il prenait cela comme un jeu. Elle lui retirait son jeans tandis qu’il se mit à hurler de rire, se laissant habiller comme un poupon qui lui disait en français « Pas moi !! Pas bon mademoiselle ! Tu m’es violé ! » Une fois habillé, il tirait la jeune femme au dessus de lui, plongeant son regard azuré dans celui de Rose qui était magnifique, il la fixait sans rien dire, calme. Il l’embrassait doucement. Nemo n’était plus vraiment lui-même, assez instable ; pourtant c’était à croire qu’il était enfin capable de s’amuser de façon presque saine, car il ne fallait pas oublier qu’il volait et tuer. Cependant, il était si rieur, un peu comme une autre facette de lui-même ; l’entrevue du soulagement, ce soir là il se sentait si loin de ses problèmes et de sa souffrance ; oublier quelques heures pour juste être. Pourtant, Nemo ne serait pas plus heureux ainsi, il avait besoin d’évacuer sa colère, de détruire... Nemo restait ce qu’il était.

Il la repoussait brutalement après cet instant d’embrassades presque romantiques, se relevant non pas sans difficulté il déambulait dans les rayons, cachant le nœud papillon dans le bustier d’un mannequin avant de s’enfuir vers la sortie de la boutique. Dans la rue, il trébuche sur les cadavres qu’il avait oublié ; il s’écorchait légèrement le front, il est un peu sonné et grognait de nouveau avant de se laisser aidé relever, posant sa tête contre l’épaule de la jeune femme, il jouait avec ses mèches blondes avant de lui souffler à l’oreille d’un ton quasi mystérieux « Tu vas me le payer... » il la poussait avant de sauter du trottoir comme s’il faisait un plongeons énorme, tournant les yeux vers elle, il la fixait d’un air de dire qu’il s’ennuyait et qu’il avait déjà envie d’aller ailleurs...

_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Nombre de Messages : 142
♠ Nombre de Jetons : 507

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo:
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Rose E. Desault
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Mer 26 Juin - 20:47

Etre accoutrée de la sorte fait remonter des souvenirs pas forcément tous agréables. Si Jared n’avait pas été tué, elle serait probablement mariée à l’heure qu’il est. Rose se regarde dans la glace, tourne sur elle-même. Elle remarque la trace de morsure sur son épaule, la fine cicatrice le long de son dos. Un sourire en coin éclaire son visage et petit à petit, les souvenirs de la seule nuit passée avec Nemo estompent ceux de Jared. Elle se souvient de tout, comme si cela s’était produit la veille. Puis ses yeux se posent sur l’alliance qui pend à son cou et le visage de son fiancé décédé s’impose à elle. C’est étrange, c’est désagréable, de voyager ainsi entre deux souvenirs. Elle secoue brièvement la tête, essayant de chasser tout ce petit monde de sa tête. Elle a bien peur de finir à Arkham à ce rythme là. Finalement, elle aurait du essayer de dissuader Nemo de pénétrer dans cette boutique même si la robe qu’il a choisi pour elle lui va comme un gant. Elle l’entend rentrer à son tour dans le magasin alors elle attrape un costume trois pièces, noir et très élégant. Le genre de ceux que portent les mariés le jour J. Elle ne sait pas si le mafieux va accepter et pour tout dire, elle s’en moque. Elle le forcera. Il n’y a pas de raison qu’elle se ridiculise en ville et pas lui. Même si franchement, un Nemo bourré est un Nemo ridicule. Violent, dangereux mais ridicule.

Rose s’avance vers lui, lui enlève son tee shirt pour lui enfiler la chemise. Elle a l’étrange impression d’habiller un enfant qui ne tient pas en place. Il joue avec les plumes et les strass collés sur le bustier, lui tripotant à moitié la poitrine au passage. Mais elle ne dit rien, cela ne la dérange pas plus que cela. Et la nuit qu’ils ont passés ensemble a redéfini la notion de pudeur entre eux. Déjà qu’elle n’est pas bien prononcée sur la jeune femme. Par contre, les choses se compliquent quand elle essaie de lui passer le gilet. Il se débat parce qu’il n’en veut pas. Un gosse. Ce soir, elle a à faire à un vrai gosse.

« Hého, fais pas l’enfant ! Moi non plus j’veux pas me marier mais t’as vu toutes les conneries que j’ai faites pour te faire plaisir ? Tu peux bien enfiler un malheureux gilet ! »

Finalement, à force de persévérance, Rose réussit à lui faire porter le vêtement. Par contre, pour le pantalon, c’est déjà plus compliqué. Le voilà qui s’échappe dans la boutique, pensant trouver un refuge sur sous une affreuse robe de femme d’honneur. Ce genre de vêtement rose bonbon qui fait plus penser à une barbe à papa qu’autre chose. Elle l’attrape par la ceinture de son pantalon, n’a pas grand mal à le ramener vers le milieu de la pièce. La scène est granguignolesque, digne des pires comédies télévisées. Mais elle s’en fiche et cela doit bien amuser Nemo puis qu’elle l’entend rire comme un forcené. Elle lui retire son jean, lui enfile le pantalon de costume. Voilà, il est bien plus classe habillé comme ça. Il le tire à elle mais s’arrête de rire. Elle est allongée sur lui, elle se contente de le fixer. Le moment est étrange, le calme est retombé sur la boutique. Puis, les lèvres de Nemo se posent sur les siennes avec douceur. Ca aussi, c’est étrange. Pas déplaisant non, mais étrange. Elle n’est pas habituée à ce qu’il soit doux et affectueux avec elle. Alcoolisé, il n’est plus du tout le même. Mais il la repousse violemment après quelques longues minutes d’embrassades. Là au moins, elle le reconnait.

Il se relève, elle le suit en soupirant. Rose se demande vers quelle aventure il va encore la conduire ce soir. Il trébuche sur les cadavres laissés sur le trottoir, elle l’aide à se relever et il pose la tête sur son épaule. Dans un geste presque maternel, elle essuie son front du revers du pouce tandis qu’il joue avec ses cheveux. Il va vraiment réussir par se faire mal s’il continue comme ça. Une fois n’est pas coutume, il la repousse pour aller sauter dans le caniveau. Les mains sur les hanches, elle le fixe.

« Ah oui. Pourquoi dois-je payer ? Tu devrais plutôt m’offrir une bague de fiançailles, maintenant que j’ai la robe. »

Faisons un rapide résumé de la soirée : Elle l’a fait sortir de la boite avant qu’il en soit viré comme un malpropre, elle a piqué une moto pour qu’il échappe à une horde de biker en colère, elle a repiqué cette même moto parce qu’il s’est mis en tête de braquer le stock de croissants d’une boulangerie, elle a tué un de ses collègues et elle a vandalisé une boutique de robe de mariée. En prime, elle a bousillée sa robe et ses chaussures préférées. Non vraiment, elle ne voit pas ce qu’elle a payer. Au loin, une sirène de police la tire de ses pensées. Et merde. Quelqu’un du voisinage a du les appeler. Cette fois, elle attrape le poignet de Nemo et l’entraine à sa suite sans lui demander son avis. Il ne faut pas qu’ils se fassent attraper en plus du reste. Rose court, elle ne sait pas où elle va mais elle y va. Le plus loin possible de cette boutique et des cadavres, bien qu’elle soit assurée d’être interrogée un jour ou l’autre puisqu’ils travaillaient avec elle. Elle est pieds nus, il ne lui a même pas laissé le temps de piquer une paire de chaussure.

Elle s’arrête enfin, essoufflée et le bas de la robe noircie, dans un square désert. Elle se laisse tomber sur l’herbe, le blanc de son vêtement se tachant de vert. Elle tend ses jambes devant elle, lève son regard vers Nemo. Dans son costume, il est encore plus sexy qu’en jean et elle est sure que les choses auraient dérapées dans la boutique s’il ne l’avait pas repoussée. Elle soupire longuement avant de bailler. Elle a envie de rentrer.

« C’est moi qui devrait te faire payer cette soirée ! On a manqué deux fois de se faire coffrer parce que Monsieur veut dévaliser toutes les boutiques de la ville. Bon… Tu veux faire quoi maintenant ? Mais tu m’oublies si c’est pour aller tuer quelqu’un ou braquer une boutique. En plus, on est vraiment pas discrets… »

Elle désigne leurs tenues. Un couple de mariés, bien atypiques cependant. Aussi dangereux qu’ils ne sont absolument pas en train de vivre le plus beau jour de leur vie. Rose le fixe, ose à peine imaginer ce qu’il va inventer. Quoi qu’il arrive et malgré ce qu’elle en dise, elle le suivra parce que ce soir, elle est son chaperon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Ven 28 Juin - 14:44

Elle disait ne pas comprendre pourquoi elle devrait payer, il lui lançait un regard en coin alors qu’elle insinuait qu’il devait lui faire un cadeau, lui ? Nemo pouffait de rire, comme s’il allait lui offrir une bague, il lui avait déjà offert une robe très jolie ; il ne fallait pas pousser. En plus, elle en avait déjà une très jolie autour de son cou. Il ne répondait rien, jouant dans les flaques d’eau avant de se tourner vers la jeune femme l’air de franchement s’ennuyer, bien sur qu’il entendait la sirène, il espérait bien que la jeune femme n’entendait rien pour qu’ils se marrent encore un peu ! Mais elle l’attrapait par le bras et ils se mirent à courir. Il avait un peu de mal à la suivre, manquant de s’éclater au sol. Il râlait quelque peu, puis la course cessait enfin. L’arrêt fut si brutal qu’il tombait à plat ventre, son nez rencontrant une brindille d’herbe sur lequel était posée une chenille. Dessinant un sourire dément sur ses lèvres, il fit un petit signe de main à l’insecte en lui soufflant un « bonjour » comme s’il avait peur de lui briser ses minuscules tympans de chenille en parlant trop fort. Il se relevait subitement, cherchant Rose du regard avant de la trouver par terre, il souriait amusé alors qu’elle baillait pour manifester sa fatigue. Il la fixait dans cette tenue si séduisante ; doucement il venait s’agenouiller à ses cotés tout en l’écoutant avec un sourire ravageur sur les lèvres. Il s’amusait bien, seulement il ne se souviendrait jamais de cette soirée. Sa mémoire lui jouerait le coup de l’amnésie et pour les éléments dont il se souviendrait, il jouerait le type qui ne se souvenait de plus rien. Doucement il caressait ses cheveux décoiffé avant de lui répondre « Allé... Dis le qu’on s’est bien amusé ! » Il penchait doucement la tête pour l’observer avant d’arracher une plume de son joli corset, voila qu’il commençait déjà à abimer ce qu’il lui avait offert... Irrécupérable ? Le mot était probablement faible. Chatouillant doucement le menton de la jeune femme avec cette plume il gloussait comme un enfant avant de lui mettre la plume dans le nez en éclatant de rire. Songeant qu’il allait vraiment finir par s’en prendre une autre, il reculait prudemment tout en riant alors qu’elle s’en débarrassait. Se roulant dans l’herbe en riant ; il semblait qu’il n’avait jamais rien fait d’aussi drôle de toute sa vie. Se calmant enfin, il se redressait de l’herbe dans ses cheveux bruns qui tombaient de part et d’autre de son visage.

Assit en tailleur un peu plus loin de la jeune femme, il penchait lentement la tête de coté pour la regarder l’air assez absent avant de lui demander « Tu râle tout le temps, tu trouves pas ça chiant ? » lui adressant un sourire immense comme s’il venait de lui faire un compliment comme jamais il ne lui en avait fait. Doucement il s’en approchait à quatre pates die qu’habituellement c’était plutôt lui le grognon ; inverser les rôles était toujours un exercice particulier. Il enfonçait son index dans la chair de son épaule pour capter son regard avant de lui dire « Allé... Viens... » Il voulait encore s’amuser, c’était plus fort que lui. Levant son regard azuré vers le ciel étoile, il souriait encolle un dément ; posant sa tête contre l’épaule de la jeune femme avant d’ajouter dans un murmure « On va allé boire un coup ! » très motivé dans le fond, mais son corps tombant lourdement sur le coté, épuisé. Il s’était endormi là. Tout contre la jeune femme dans un sommeil bien heureux, Nemo avait retrouvé son calme par la fatigue...

Ouvrant les paupières qui pesaient des tonnes, les lumières d’un levé de soleil venaient lui bruler les pupilles. Se blottissant davantage contre la jeune femme glacée qui se trouvait à ses cotés, s’il aurait eu toute sa tête il l’aurait soupçonné d’être morte. Mais sa respiration bourdonnait dans ses oreilles, son estomac lui torturait les entrailles. Relevant sa tête beaucoup plus lourde que ses paupières, un grognement s’échappait de sa gorge alors que ses yeux virent former deux billes en observant leurs accoutrements. « Quu.. Quoi ? » Est-ce qu’il était encore en train de dormir ? Qu’est-ce qui c’était passé ?  Et avec elle en plus ! Tournant doucement la tête pour plonger son regard dans celui de Rose qui semblait se retenir de rire ; l’air adorable et complètement paumé, comme un petit garçon prêt à appeler sa maman. Mais il était Nemo Nobody, ne l’oublions pas... « Qu’est-ce que je fou là d’abord ? » demandait-il prit d’un haut le cœur, il se tournait pour venir vider une bonne partie de ses trippes dans une marre nauséabonde. Toussant légèrement, ils e sentait vacillé, prêt à tomber la tête la première dedans si la jeune femme ne l’eut pas retenu à cet instant... « Rose... Emmènes moi chez moi... » soufflait-il en ce laissant reposer dans ses bras, il aurait presque manqué un « s’il te plait » dans sa phrase mais il ne fallait pas exagérer... Aurait-il seulement la force de se relever... Allé, il n’était pas en sucre ! « Bordel, qu’est-ce qu’on fou sapé comme ça ? » grognait-il. Le voici à nouveau dans le rôle du grincheux ! Mais aussi du type pas bien et amnésique d'un lendemain de cuite...

_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Nombre de Messages : 142
♠ Nombre de Jetons : 507

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo:
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Rose E. Desault
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Dim 7 Juil - 21:35

Rose ramène ses jambes contre son corps et les entoure de ses bras. Elle regarde Nemo affalé sur le sol, à dire bonjour à une chenille. Un affreux insecte vert fluo. Elle ne peut s’empêcher de grimacer de dégout. Elle déteste tout ce qui grouille et ce qui rampe. Elle le voit s’approcher, elle le voit qui la fixe. C’est sa faute si elle est affublée de cette robe de mariée. La tenue est jolie, le bustier est brodé de perles et de plumes, mais pas appropriée pour un rond. Il se met à genoux à côté d’elle et lui décoche un sourire qui en ferait fondre plus d’une. Il est séduisant et il le sait. Il en joue, même si c’est inconscient. Il passe une main dans ses cheveux décoiffés, le chignon sophistiqué du début de soirée n’a pas tenu face à la tornade qu’est le mafieux. Elle le regarde en coin, fronce légèrement les sourcils. Il arrache une plume de son corset, chatouille le dessous de son menton avec. Nemo à jeun est bourré. Nemo alcoolisé est pénible. Terriblement attachant mais pénible. Elle ne parle pas mais son sourire répond pour elle. Oui, elle râle mais dans le fond, elle s’est bien amusée elle aussi. Elle a endossé le rôle du chaperon mais elle a apprécié la soirée. Simplement, elle ne le dira pas. Il est hors de question qu’elle lui fasse ce plaisir. Elle ne connait pas Nemo depuis bien longtemps mais entre eux, un étrange jeu du chat et de la souris s’est instauré. Leurs rencontres sont des défis permanents, des « Fuis moi, je te suis.. » à en perdre haleine. Et finalement, c’est ce qui fait que passer du temps avec lui c’est toujours intéressant et palpitant. Dangereux aussi. Mais ça ne lui fait pas peur. Il n’y a pas grand-chose dont elle ait réellement peur.

Nemo lui fourre la plume dans le nez et se recule brusquement en riant. D’un geste agacé, elle la retire de sa narine et la jette un peu plus loin. Puis, le voilà parti dans des roulades. Rose se contente de l’observer silencieusement. Depuis le début de la soirée, elle est sur ses gardes. Il a beaucoup d’ennemis dans cette ville, beaucoup de personnes qui veulent sa peau. Elle ne veut pas qu’ils profitent de son état d’ivresse pour essayer de le tuer. Elle ignore pourquoi elle agit comme ça. Finalement, même si elle apprécie le fait de passer du temps avec lui, ils ne se connaissent pas. Et elle n’est même pas sure que cela soit réciproque. Il se calme enfin et vient s’assoir en face d’elle. Un sourire nait sur les lèvres de la française. Sourire qui ne disparait malgré la réflexion qu’il lui fait. Non, elle se contente d’un haussement de sourcils amusé.

« Tu inverses les rôles là… Qui est-ce qui râle tout le temps, d’habitude ? »

La fois où ils se sont rencontrés, il n’a fait que de gueuler. Sur tout, sur rien. Sur elle, beaucoup. Il l’a abandonnée seule face à une rue pleine de japonais, elle s’est mangé des baffes pour des raisons qui lui sont encore obscures. Mais finalement, elle s’en fiche. Bien que son corps garde encore les marques de cette soirée : une cicatrice ronde sur l’épaule et une, rectiligne, qui suit sa colonne vertébrale. Nemo a marqué son territoire ce soir là. Bien des femmes se seraient sauvées mais elle non. Elle est restée, a aimé ça et en a redemandé. Il se lève alors pour venir s’installer contre elle. Il enfonce son doigt dans la peau de son épaule. Une fois que leurs regards s’accrochent, il lui demande de venir. Il veut aller boire un coup. Elle affiche un air dubitatif. Il est déjà assez bourré comme ça. Il est plein comme une vache et il peine à tenir sur ses jambes. Elle s’apprête à refuser mais elle sent le corps de Nemo peser plus lourdement sur elle. Il vient de s’endormir, au beau milieu d’une phrase. Les cinq premières minutes, Rose a tenté de le réveiller sans succès. Passer la nuit dans un parc, accoutrée comme une mariée, elle n’a pas franchement envie. Et elle ne peut se résoudre à l’abandonner là. Alors, tant pis. Elle s’allonge, tenant Nemo dans ses bras. Drôle de lune de miel pour un drôle de couple.

Le soleil se lève et elle n’a pas beaucoup dormi, seulement somnolé. Elle est fatiguée et congelée. Sa peau est glacée, constellée de chaire de poule. Elle baille à s’en décrocher la mâchoire quand Nemo se décide enfin à se réveiller. Il est surpris. Et il a de quoi l’être. Il ne doit plus avoir énormément de souvenirs. Ou alors, il fait semblant de se souvenir de rien du tout. Elle se mord la lèvre pour ne pas éclater de rire. Elle tient sa vengeance. Elle va le faire mariner toute la journée, rien que pour se venger de la nuit qu’elle vient de passer par sa faute. Une nuit entière allongée dans l’herbe humide, à écouter ses ronflements emprunts de relents alcooliques et à sentir des bestioles grouiller sous son jupon. Il va le lui payer. Après, une seconde question il se retourne pour vomir tripes et boyaux. Il a au moins eu l’intelligence de ne pas lui dégueuler dessus. Pourtant, elle le rattrape de justesse pour ne pas qu’il termine le visage dedans. Il est complètement paumé et c’est elle qui s’amuse à ce moment précis. Il en est même arrivé au point de la supplier pour qu’elle le ramène chez lui. Elle jubile, fière du mensonge qu’elle va lui servir. Si elle s’en prend une aujourd’hui, cela sera amplement mérité.

« A ton avis Chaton, qu’est-ce qu’on peut bien faire habillés de cette manière ? Il semblerait que tu aies un peu trop abusé du champagne hier soir. » Elle se détache de lui, suffisamment pour le regarder. Elle répond sans répondre, parle à demi-mots. Ca le perturbe mais qu’est-ce que ça peut l’amuser. « D’accord. Mais chez toi, c’est aussi chez moi maintenant. »

Mensonge éhonté. A vrai dire, elle ne sait même pas où il habite. Dans l’une des chambres d’hôtel que compte le casino, elle imagine. Comme la plupart des membres de la mafia. Pour joindre le geste à la parole, elle lui agite sous le nez l’alliance qu’elle porte. Ce bijou lui a été offert par son petit ami défunt mais il y a peu de chance qu’il l’ait remarqué avant. Ou alors, il est très observateur. Elle lui adresse alors un grand sourire puis se remet debout et l’aide à en faire autant. Il ne doit pas franchement apprécier la plaisanterie mais de toute façon, il n’a pas trop le choix s’il veut rentrer chez lui. Seul, il n’y arrivera pas avant plusieurs heures. Elle suit alors ses indications et ses intuitions avaient été les bonnes. Il vit bien au dessus du casino. Le chemin a été laborieux. Gênée par sa robe, obligée de soutenir un homme bien plus lourd qu’elle, Rose a manqué de se casser la figure une bonne dizaine de fois. C’est un miracle qu’ils soient arrivés aussi vite dans cet endroit.

Une fois dans l’intimité de la pièce, Rose se défait de sa longue robe blanche, ne gardant rien d’autre que son boxer. Un sous vêtement qui peine à cacher le haut de ses cuisses. Mais honnêtement, elle s’en fiche. Il l’a déjà vue nue et ce qu’ils ont fait dans les casiers a redéfini la notion de pudeur entre eux. Sans vergogne, elle ouvre les tiroirs de la commode jusqu’à ce qu’elle tombe sur les tees shirts de Nemo. Elle s’en empare d’un puis l’enfile. C’est alors qu’elle remarque qu’il la regarde. Elle croise ses bras au niveau de sa poitrine.

« Qu’est-ce qu’il y a ? T’as jamais vu une femme se changer ou quoi ? Et puis je n’ai pas vraiment fouillé puisque désormais, tout ce qui t’appartiens est à moitié à moi. D’ailleurs, je me demande bien où je vais pouvoir ranger toutes mes affaires. » Elle marque un temps d’arrêt, s’amuse à détailler tout les rangements dont dispose la pièce. Un placard, une commode. Pas mal. Puis, elle repose son regard vert sur son non-mari. « Bon… Tu vas à la douche en premier ? A moins que tu préfères que je vienne te frotter le dos. »

Le vêtement chipé à Nemo tombe à peine plus bas que son boxer, dévoilant ses longues jambes. Elle le fixe d’un air narquois, s’amusant visiblement de la blague qu’elle est en train de lui. Non, ils ne se sont pas mariés durant la soirée et non, elle n’est pas ici chez elle. Pourtant, ça l’éclate. Il lui a servi une vengeance sur un plateau d’argent. Elle s’assoit alors sur le rebord du lit et croise les jambes. S’il s’est amusé à la faire tourner en bourrique toute cette nuit, c’est à son tour maintenant. Et elle ne compte pas en rester là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Mer 10 Juil - 9:47

Qu’est-ce qu’il faisait habillé comme un pingouin ? Il louchait légèrement avant de la regarder, champagne ? Il avait plutôt un gout de vodka dans le fond de sa gorge, il ne dit rien cependant, écoutant la jeune femme lui sortir une phrase qu’il ne compris pas. Pourquoi est-ce qu’elle disait cela ? Arquant les sourcils sans rien comprendre, il observait le bijou qu’elle lui agitait devant les yeux, il restait silencieux, les yeux quasi écarquillés avant de souffler « Pas bon... » Partager entre l’envie de l’écorcher vive et de vomir à cause de la vodka ou du champagne qui roulait dans son estomac, il se laissait relever en répétant tout en laissant son regard se paumer dans le néant à plusieurs reprises « Pas bon... » Ils marchaient, les passant les dévisageait avec un air attendris, il avait envie de leur balancer sa chaussure dans la tronche, mais il ne fit rien. Se concentrant pour la marche, il arrivait enfin chez lui. Se laissant tomber sur le lit, il toussait légèrement. Il s’était marié ? Impossible... Nemo se concentrait quelque peu pour se souvenir, mais rien... Il se souvenait juste d’être parti de chez lui parce qu’il s’ennuyait après une journée de torture sur témoin... Il l’observait se déshabiller, l’air complètement absent à se dire qu’il allait se réveiller... Toutes ses affaires ? Il fronçait les sourcils sans rien lui répondre. Elle ne payait rien pour attendre la garce ! Elle s’asseyait sur le rebord du lit alors qu’elle l’invitait à se faire frotter le dos. Agacement suprême... Nobody bondissait sur la jeune femme, la reversant au sol, il se mit à la secouer avec force et quand il voulu ouvrir la bouche pour la menacer, il sentait le reflue arriver. Se relevant, il tentait une course jusqu’à la salle de bain pour venir vomir ses trippes dans la cuvette des toilettes où il manquait de piquer une tête, mais elle était encore là en train de le retenir pour une chute dégoutante. « Plus jamais... Boire... » soufflait-il en tentant de se redresser en vain. Comment était-ce possible ? Il ne s’était quand même pas marié avec cette gamine ? Et comment avait-elle osé lui dire oui ? Elle allait le lui payer. Il serait veuf avant la fin de la journée !

Il se laissait tomber dans les bras de sa femme, avant de lui ordonner froidement « Retire moi ce costume de pingouin ou je te le fais bouffer. » Il allait la massacrer... Le terme était faible pour ainsi dire. Il allait faire de cette fille une véritable charpie, s’il devait l’écorcher avec un cure dent il le ferait. Elle allait comprendre son erreur. Il tirait sur sa chemise pour arracher une bonne partie des boutons, habillé ainsi, il se sentait juste sale. Il se sentait étouffer, il se souvenait tout coup... Comme un flash d’un épisode de la soirée... « Pain au chocolat ? » L’idée de manger lui donner un haut le cœur et il attrapait la cuvette à bout de bras pour se hisser au dessus de celle-ci pour venir vomir pour la troisième fois, son estomac étant officiellement vide. Crachant sa salive, il tremblait de tout son être d’un malaise qu’il ne contrôlait pas. « Ne me touche pas ! Je vais t’esquinter ! » menaçait-il d’une voix qui résonnait dans la cuvette. Nobody essuyait ses lèvres d’un revers de manche. Il aurait bien cru passer l’arme à gauche à cet instant... « Pas bon... » soufflait-il alors qu’il tentait d’arracher le restant de sa chemise qui l’empêchait juste de respirer.

_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Nombre de Messages : 142
♠ Nombre de Jetons : 507

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo:
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Rose E. Desault
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Lun 15 Juil - 13:01

La blague la fait doucement rire. Rose adore le mener en bateau de la sorte. Elle en profite, c’est une chose qu’elle n’aurait jamais faite s’il avait été lucide. Quoi que… Si elle l’aurait fait aussi mais il ne serait pas tombé de la sorte dans le panneau. Nemo est pris au dépourvu, se contentant de lâcher des « Pas bon » aux doux relents de vomi et d’alcool. Beurk. Assise sur le lit, elle le regarde se trainer péniblement à travers la chambre. Elle se mord la lèvre, prête à exploser de rire. Il n’a plus rien du grand tueur respecté de la mafia. Face à une gueule de bois, tous les êtres humains sont égaux. Rose imagine qu’il doit avoir affreusement mal au crâne, que la terre et le plafond doivent tourner et que son estomac doit menacer de rendre son contenu à chaque pas qu’il fait. Mais le voir dans cet état la fait marrer. C’est de bonne guerre, après la soirée et la nuit pourries qu’elle a passé par sa faute. Surtout la nuit en fait. Allongée dans l’herbe humide, elle a senti des bestioles ramper sur ses bras nus. Sa jolie robe est toute verte et elle n’a quasiment pas dormi. Alors que Monsieur roupillait bien, emmitouflé dans son costard hors de prix. Alors cette petite mascarade est là uniquement pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Ca, plus le fait qu’il vomisse tripes et boyaux à intervalles plus ou moins réguliers, c’est un spectacle que la blonde trouve des plus jouissifs.

Elle demande s’il a besoin d’elle pour lui frotter le dos. Nemo ne répond pas, se contentant de se jeter sur elle et de la secouer comme un prunier. Rose se met alors à rire. Elle ne cherche même pas à se défendre, elle en est juste incapable tellement elle rigole. Elle en a mal aux côtes et sa respiration est de plus en plus difficile mais le spectacle est vraiment drôle. Il s’écarte d’un seul coup et fonce vers les toilettes pour y vomir ce qu’il restait encore de son estomac. Plus grand-chose, il n’a mangé qu’un vague pain au chocolat. Elle se lève son tour et arrive juste au bon moment pour l’éviter de tomber la tête la première dans la cuvette des toilettes. Elle l’attrape par l’arrière de sa chemise et il se laisse choir sur elle, la forçant à s’assoir sur le carrelage froid de la salle de bain.

« Je t’avais dit de pas autant boire. Tu apprendras avec le temps qu’il faut toujours écouter sa femme. »

Cela la fait rire mais à en croire le regard meurtrier qu’il lui lance, il n’en est pas de même pour lui. Nemo lui ordonne de lui retirer le costume dans lequel est habillé et elle s’apprêtait à s’exécuter quand il la repoussa pour aller vomir. Une moue dégoutée se peint sur le visage de la blonde, l’odeur du contenu de l’estomac du mafieux lui donne un haut le cœur. Le pain au chocolat et la vodka ne font pas bon ménage.

« Oui, tu as volé une moto et cambriolé une boulangerie pour un pain au chocolat. T’es vraiment pas net quand tu es bourré, tu sais. »

Elle le regarde tirer désespérément sur sa chemise, les boutons retombent sur le sol dans un bruit de plastique. Elle soupire un bon coup, veut s’approcher mais il lui ordonne de ne pas le faire. Comment lui retirer ce vêtement si elle ne peut pas le toucher ? Rose lâche un long soupire. Sa petite blague est allée un peu loin maintenant, cela ne l’amuse plus. Alors elle s’approche de lui, hésite un instant avant de prendre la main de Nemo et de le forcer à lâcher la chemise.

« C’est bon, tout doux… C’est qu’une blague. Nous ne nous sommes pas mariés, je t’ai juste fait marcher. Tu ne peux t’en prendre qu’à toi si on porte des tenues pareilles. Après avoir été cambriolé la boulangerie, tu t’es mis en tête de m’offrir une robe. Si je suis là, c’est parce que je t’ai chaperonné une bonne partie de la soirée et toute la nuit. »

Rose ne rigole plus, les blagues les plus courtes sont souvent les meilleures. Un à un, elle enlève les boutons restants de la chemise puis la lui retire. Elle la jette un peu plus loin. Ensuite, elle délasse les chaussures et défait la ceinture du pantalon. Puis elle se relève. Une fois douché et en partie conscient de ce qu’elle lui a fait, Nemo n’appréciera pas la blague.

« Allez va, sans rancune. J’dirais à personne qu’une malheureuse cuite fait vomir tripes et boyaux au flamboyant Nemo Nobody. J’suis à côté, si des fois tu changes d’avis pour la douche. »

Elle lui adresse un clin d’œil moqueur puis retourne dans la chambre, le laissant seul dans la salle de bain. Elle s’allonge sur le lit, aucun bruit ne semble parvenir de la salle de bain. Lentement, sans méfiance, elle commence à somnoler, épuisée par la nuit passée en compagnie de Nemo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Jeu 1 Aoû - 9:04

Il n’avait plus rien à vomir c’était déjà ça. Dire que les lois mafieuse disaient de ne jamais être ivre, il avait transgressé une règle basique la veille. Mais personne ne lui en fera le reproche, et surtout pas elle parce qu’il allait l’égorger. C’est alors qu’elle parlait de vol de moto et de cambriolage de... Boulangerie ? Arquant un sourcil, il n’était pas certains d’avoir bien entendu. C’était trop invraisemblable pour qu’il la croie une seule seconde ! Pourtant... Il se souvenait bien du pain au chocolat... Nemo essayait de se libérer de sa chemise, c’est alors qu’elle l’arrêtait, une blague ? Son regard change, il allait la tuer maintenant. Il l’observait sans rien dire, la laissant le déshabillé alors qu’elle lui donne des explications invraisemblables. Elle se moquait ouvertement de lui avant de s’éclipser, il restait là quelques minutes assit au sol à fixer devant lui. Comme si son cerveau était en train d’assimiler ce que la blondinette venait de lui dire. Enfin il se relevait, retirant ses rangers et son jeans, ouvrant l’eau dans le lavabo il saisissait sa brosse à dents pour faire partir ce gout infecte qu’il avait dans la bouche. Tirant également la chasse d’eau pour faire disparaitre le contenu de ses boyaux. Se passant la tête sous l’eau il jurait en colère dans un murmure, il allait la tuer...

Emergeant de la salle de bain, l’eau tombant de ses cheveux mi long de chaque coté de son visage sur son torse. Il la trouvait là, allongé sur son lit. Il allait juste se débarrasser d’elle, sinon il allait vraiment la tuer. Alors qu’elle commençait à s’endormir, il l’attrapait par sa crinière blonde pour la tirer violement et la faire tomber sur le sol. Plongeant son regard azuré dans celui de la jeune femme, il prit son délicieux visage entre ses doigts pour qu’elle le regarde à nouveau « Tu vas me le payer petite peste. » Il l’attrapait par le cou pour la faire relever, la frappait dans les cotes, la soutenant par sa chevelure dorée pour la conduire dans la salle de bain. Le robinet encore ouvert, Nemo lui mettait la tête sous l’évier sous l’eau glacée. La plaquant avec violence contre le mur « Tu as de la chance d’être encore en vie ! Mais maintenant, nous sommes quittes. Alors je ne veux plus jamais te revoir c’est clair ? » Quitte parce qu’il lui avait sauvé en venant la récupérer avec la voiture dans le quartier Japonais. Mais Nemo était loin de se douter qu’il risquait de la voir très souvent puisque désormais elle serait son binôme. Un fait dont il n’avait pas été informé bien évidement, personne n’avait été assez fou pour lui annoncer la bonne nouvelle. Nobody, laissait ses mains glisser dans le cou de la jeune femme, passant doucement sa langue sur ses lèvres. C’était idiot mais cette petite insolant l’intriguait, elle lui plaisait même... Physiquement évidement, parce que personne ne pourrait lui plaire autrement. Mais dans le fond, il n’avouerait jamais que son coté rebelle et insouciante lui était plaisant. Comment pourrait-il dire cela ? Le mafieux aurait presque envie de la garder encore une petite heure avant de la chasser définitivement. En boxer, il était affreusement sexy malgré sa mine de zombi d’un lendemain de cuite ; refermant doucement ses doigts autour de son cou délicieusement dessiné il l’interrogeait « Est-ce que c’est clair Rose ? Ou dois-je être plus explicite ? Si j’étais toi, je me soumettrais à ma volonté... » Il avait soufflé son conseil à son oreille, effleurant sa poitrine de son torse, un début de sourire sur ses lèvres.

_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
♠ Nombre de Messages : 142
♠ Nombre de Jetons : 507

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo:
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
Rose E. Desault
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Ven 23 Aoû - 13:01

Rose n’est pas assez méfiante quand il s’agit de Nemo. Elle reste persuadée que jamais le mafieux n’osera lui faire du mal. Enfin, autre chose que quelques coups et quelques brimades. Avec le remaniement de la mafia suite aux récents éléments, il est devenu son binôme et à ce titre, il ne lui fera aucun mal. Il y a juste une chose que la jolie blonde ignore : Nemo n’est pas au courant de ce léger détail. Le parrain lui avait pourtant assuré que quelqu’un le lui dirait sauf, mis à part elle, personne n’est assez dingue pour contrarier Nobody. Elle est la seule dingue à le charrier, à se moquer ouvertement de lui et à ne pas craindre sa fureur. Elle est la seule à lui tenir tête. Tant pis s’il lui en colle une, Rose ne se gêne pas pour lui rendre la pareille. Il est plus fort, plus musclé et il pourrait lui décrocher la tête d’un simple coup de poing mais elle s’en moque. Ce n’est pas parce qu’il s’appelle Nemo Nobody qu’elle va avoir peur de lui. Il n’y a pas grand-chose qui fasse peur à Rose. Elle n’a plus rien à perdre de toute manière. C’est dans cet état d’esprit qu’elle s’endort, encore amusée de la petite blague qu’elle a fait à Nemo.

Elle l’entend s’avancer vers le lit mais elle n’y prête pas vraiment attention. Il doit avoir une tête grosse comme un ballon de baudruche à cause de la cuite mémorable qu’il a prise la veille. Rose se contente juste de se tourner sur le côté et de se recroqueviller sur elle-même, espérant qu’il la laisse dormir en paix. Mais c’est trop lui en demander. Rose grogne alors qu’il l’attrape violemment par les cheveux, la forçant à se lever avant de la faire chuter au sol. Il lui jure qu’elle va le payer mais cela n’a pour but que de la faire sourire. Il la tient par le visage, puis ses doigts glissent sur son cou. Elle fait la moue, déçue que les doigts ne descendent pas plus bas.

« Tu veux faire ça par terre ? Pas très original… Il semble qu’on l’a déjà testé non ? »

Foutage de gueule, encore une fois. Une allusion moqueuse à la fois où ils ont couchés ensemble dans les vestiaires de la mafia, après l’épisode houleux du quartier japonais. Il l’empoigne de nouveau pas les cheveux, lui décoche deux ou trois coups bien placés dans les côtes. Elle grimace mais ne crie pas, cela lui ferait bien trop plaisir. Sans qu’elle ne comprenne quoi que ce soit, elle se retrouve la tête sous un jet d’eau glacé, ce qui la réveille complètement. Plaquée contre le mur, délicieusement coincée par le torse massif de Nemo, elle se contente de l’écouter en hochant la tête. Elle n’est pas si étonnée que cela qu’il ne sache rien. Nemo fait trembler tout le monde à la mafia. Elle sourit, moqueuse. Elle tente de rester de marbre bien que le souffle du mafieux dans son cou la fait frissonner.

« Depuis les récents événements, la mafia a subi quelques remaniements. Maintenant, le patron exige que ses agents marchent en binôme. » A son tour, elle se penche de manière à ce que ses lèvres effleurent doucement l’oreille de Nemo. « A ton avis Chaton… Pourquoi suis-je venue te chercher à l’aéroport ? Pourquoi t’ai-je suivi dans le quartier japonais ? Et enfin… Pourquoi ai-je passé toute une nuit à jouer les chaperons ? »

Elle se recule, elle a été assez explicite. Un haussement de sourcil narquois éclaire son visage alors qu’elle le laisse assimiler tout ce qu’elle vient de lui balancer à la figure. Et Rose n’est pas le genre de fille à prendre des pincettes, loin de là.

« Que tu le veuilles ou non, tu vas m’avoir dans ton sillage pour un bon moment… On est une équipe. Un peu comme Laurel et Hardy ou Batman et Robin. Tu as deux solutions pour te débarasser de moi : tu t’en charges toi-même ou bien tu pries pour que je me fasse descendre dans les plus brefs délais. »

Rose profite des relents d’alcool dont il est encore victime pour inverser les positions. A son tour, elle le plaque contre le mur avant de le fixer en plissant les yeux. Jamais elle ne l’avouera mais ce type lui plait, aussi violent soit il. Elle ne le dira jamais, encore moins à lui. Elle a appris à ses dépends que l’amour est un jeu dangereux, on ne l’y prendra plus.

« Ne compte pas sur moi pour me soumettre à ta volonté. Tu fais trembler la plupart des membres de la mafia mais ça ne prends pas avec moi. Tu ne me fais pas peur, c’est clair ? »

Voilà qui était dit, à défaut de bien d’autre chose. A cet instant, Rose ne sait pas encore à quel point Nemo va devenir important pour elle. Tel est pris qui croyait prendre, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
avatar
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   Sam 7 Déc - 10:42

L’idée germait dans sa tête depuis le jour où on lui avait révélé l’atroce vérité, comme si lentement un processus de pensée se construisait pour bâtir une logique. Il n’y avait jamais eu grand-chose de logique dans la vie de Yaâqov, la guerre en elle-même ne possédait aucune logique, pourquoi le monde a-t’il toujours eu cette aspiration à ce détruire lui-même ? Le genre humain était toujours à la recherche de l’emprise sur les autres. C’était un besoin, le vice de l’homme, la créature de Dieu. Il lui fallait du temps encore pour accepter l’idée, il était tout simplement dans cette phase de latence. Il semblait capable de basculer à tout moment vers cette démence du passé, de ses vieux démons.

_________________

✖️ Adam Nemo Matvey Nobody ✖️
I'm a whore a birth of broken dreams




AdamWanted...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-shadow.lebonforum.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo   

Revenir en haut Aller en bas
 

Provehito In Altum ▬ Rose & Nemo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rose des sables
» Panthère Rose
» La Caverne de la Rose d'Or
» Mary C. Jane, auteur de la série Secret (Bibliothèque Rose)
» Une petite fleur rose au 50 mm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Shadow :: 'Cause it's Just a Game ! :: V1 :: LES RPS-