Le deal à ne pas rater :
Manga Fire Force : où commander le Tome 34 Fire Force édition ...
11.50 €
Voir le deal

Partagez
 

 Oliver Queen/Green Arrow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♠ Localisation : Dans un penthouse loué au prix fort
♠ Nombre de Messages : 12
♠ Nombre de Jetons : 90

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Lonhart
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
Oliver J. Queen
Oliver J. Queen
MessageSujet: Oliver Queen/Green Arrow   Oliver Queen/Green Arrow I_icon_minitimeLun 25 Mar - 21:41




♕ Green Arrow ♕
ft. Stephen Amell ♔ © Tumblr


♕ WE'RE THE KINGS AND QUEENS ♕ 

Mon nom est Oliver Jonas Queen, et l'histoire que je m'apprête à vous raconter n'est pas inventée : c'est la mienne. Je suis né à Star City aux États-unis. Les années ont passées, et j'arrive maintenant sur mes 29 printemps. Ma source de revenus principale provient de mon poste de PDG de Queen's Industries. Je revendique fièrement mon appartenance aux DEFENDERS. On me dit déterminé, charmant et protecteur, mais également téméraire, secret et dur. Financièrement je suis très aisé, et actuellement Divorcé et hétéro. Alors si toi aussi, tu es jeune, célibataire et jolie, n'hésites pas à me contacter !



"Innocent" et "non-coupable" sont deux choses très différentes


* "Lorsqu'on veut viser juste, il faut avoir les idées claires." C'est ce que tu n'arrêtais pas de me répéter, mon vieil ami... Enfin, en Mandarin. Et j'ai peine à croire qu'il m'ait fallu tant de temps pour comprendre que tu ne faisais pas allusion qu'au tir à l'arc. *

Minuit passé, au siège social de Queen's Industries. Vautré dans un canapé du bureau du PDG, un homme portant une tenue de cuir sombre complétée par une large capuche verte sirote son whisky. Personne ne risque de le surprendre, et au besoin, il lui suffirait de bondir par la fenêtre après avoir tiré une flèche équipée d'un grappin, pour disparaître en quelques secondes dans la nuit. Habitué à boire de l'alcool, Oliver entamait son deuxième doigt de whisky sans flancher, jetant un regard vitreux au reflet que la porte en verre tentait de lui réfléchir.

Après son retour de l'île, il avait eu des difficultés à se reconnaître dans la glace. À présent, il pouvait de nouveau étudier son double sans voir un étranger.
Sa mâchoire carrée, et couverte d'une barbe à la longueur millimétrée, s'expliquait par des maxillaires franches, et des joues creuses - sans aller jusqu'à paraître faméliques. D'une main gantée, il tira sur la peau de son cou, examinant les muscles noueux qui y jouaient comme pour vérifier l'absence de cicatrices. Un geste totalement superflu, naturellement ; l'archer aurait pu énumérer les yeux fermés l'emplacement et l'aspect de chacun des dix-sept vestiges de blessures qui marbraient aujourd'hui son corps des épaules à la jambe droite. Un spectacle peu ragoûtant, mais qui avait au moins le mérite de prouver qu'on ne devenait pas un survivant sans saigner et souffrir le martyre.


* J'ai merdé... Complètement merdé. *

Une question obsédait l'aîné des Queen : en le chargeant de corriger ses erreurs passées, Robert Queen avait-il pensé que son fils parviendrait à honorer cet ultime vœu, ou espérait-il qu'Oliver mourrait avant d'avoir atteint son objectif ? S'extrayant de son siège au ralenti, le séducteur invétéré déplia son mètre quatre-vingt sept en poussant sur ses larges quadriceps, les restes de son entraînement de la veille se faisant sentir malgré sa très bonne condition physique. Marchant lentement vers son jumeau optique, le PDG des industries Queen balaya de deux yeux émeraude l'individu solidement bâti qui lui renvoyait un regard frustré. La courte chevelure blonde qui courait sur son crâne dépassait de sa capuche, et, ça et là au niveau des tempes, des restes d'un maquillage vert persistait. L'archer de Star City s'était toujours refusé à porter un loup pour dissimuler son identité, trouvant l'idée du masque trop ridicule.

« Bednyy pʹyanyy ! » Cracha-t-il d'un timbre guttural à son reflet, utilisant pour cela l'une des langues qu'il avait apprises sur l'île.

Conservant cependant son verre, Oliver fit glisser la semelle de ses bottes sur le dallage impeccable du bureau, fourrageant dans son costume pour ôter le plastron renforcé qui protégeait son torse, dévoilant la tunique d'un vert profond qu'il portait par-dessous. Plus lentement, ses doigts entrouvrirent la seconde épaisseur de cuir ignifugée, juste assez pour que le tatouage de Capitaine de la
Pratva peint sur son pectoral gauche devienne apparent. Sourcils froncés, la respiration lourde comme celle d'un bœuf se préparant à charger, le survivant de Lian Yu tenta vainement d'éloigner les pensées noires tourbillonnants dans son crâne. En désespoir de cause, il se força à penser à tout ce qu'il aimait, excepté l'idée fixe qui le poursuivait.

* Les "big belly burgers", une bonne course de motocross, la tequila, les costumes bleus ou noirs qui me donnent l'air d'être à la fois cool et sérieux, une séance d'entraînement où je finis sur les rotules, aider une famille victime d'une injustice, vanner Thea pour le fun, fréquenter les gens qui m'apprécient pour ce que je suis, Di... Non ! PAS Dinah.... Ne pense pas à... Et m... ! *

Le cercle vicieux s'enclencha de nouveau. Moins il voulait penser à la sublime blonde qu'était son ex, et plus sa mémoire s'amusait à lui expédier des flash-back de leurs moments passés dans les gencives. En glissant une langue engourdie sur les lèvres, le milliardaire coureur de jupons songea sombrement que, lors de ses cinq années d'exil, il était déjà tombé sur des tortionnaires plus compatissants que son subconscient.
D'ordinaire, lorsque quelque-chose obsédait le tireur d’exception, son premier réflexe consistait à se réfugier dans la traque, afin que le justicier infatigable et insaisissable de Star City prenne complètement le pas sur son identité civile (là où d'autres se noieraient juste dans l'alcool...). Au besoin, il pouvait également décrocher son téléphone, contacter deux ou trois top-modèles n'attendant qu'un mot de sa part pour le rejoindre dans son loft du cente-ville, et passer une merveilleuse soirée sans prise de tête. Bien sûr, au matin, les problèmes réapparaissaient, et Ollie ne se sentait que plus coupable, plus minable, comme un junkie qui se défoncerait pour oublier à quel point il est accro à la drogue. Depuis quelques temps,le riche héritier éprouvai tles pires difficultés du monde à se comporter comme il l'avait si souvent fait auparavant : avec frivolité et indolence. Là où autrefois l'homme d'affaire ultra-médiatisé savait lâcher prise, une certaine journaliste s'invitait désormais inopinément dans ses pensées, ses rêves, et même ses fantasmes ! Hanté par la femme à qui il avait promis un bonheur au quotidien "jusqu'à ce que la Mort les sépare", le séducteur de ces dames traversait une mauvaise passe, que la criminalité de Star City ne pouvait l'aider à surmonter. L'archer vert ne passait pas ses nuits à sillonner la ville en long et en large ; sa méthode consistait plus à placer une cible dans son collimateur (souvent un personnage important du crime organisé), qu'il tentait en priorité d'effrayer. Face aux durs à cuire, il optait ensuite soit pour une flèche préventive plantée dans la main, soit pour une flèche en pleine tête (si et seulement si aucune autre solution efficace ne pouvait être trouvée). Hélas, victime de son acharnement à nettoyer Star City, le justicier dissuadait à présent toute criminalité syndiquée, ne laissant à la police locale que les vandales, les truands et parfois un serial killer ou un violeur à stopper.


« Shēngcún... » Marmonna sarcastiquement le quadrilingue sans la moindre trace d'accent.

« ... À quoi sert de survivre, si on devient une bête solitaire, uniquement capable de traquer ? À quoi bon survivre, si c'est pour finir amer et seul ? Il va s'écouler combien de temps encore, avant que je ne me mette à tuer moi-même, par ennui ? »

Pressentant qu'il ne tarderait pas à sortir une phrase en espagnol s'il continuait à boire le whisky paternel, l'intrus du siège social se força à ne pas se resservir un troisième verre de liquide ambré. La vérité, qu'il n'acceptait d'admettre ce soit qu'à cause de l'éthanol circulant dans son sang, se résumait à bien peu de choses : Oliver regrettait Dinah. Il regrettait l'unique personne avec qui il aurait pu vieillir heureux, sans avoir à la protéger en permanence ou à s'inquiéter pour elle. Il regrettait d'avoir bêtement perdu sa foi en la vie de couple après une dispute au sein de leur couple, regrettait d'être un homme à femme dépourvu de volonté, et regrettait de ne pas avoir fait plus d'efforts pour que sa relation avec la fougueuse journaliste dure. Paupières closes, le frère de Thea crut entendre cette dernière lui rappeler que, de temps en temps, le gros idiot qu'il était devait mettre au placard son égo, et accepter de laisser les gens entrer dans sa vie.
Contemplant passivement les hauteurs du quartier historique, sa capuche rabaissée et son carquois vide, le playboy blond valida la première excuse lui venant à l'esprit (une rumeur de rue prétendant que Cobblepot comptait soit-disant élargir son champs d'action à Star City) pour planifier un voyage d'affaire à sa filiale de Gotham, une ville où il ne faisait pas bon vivre, mais qui possédait une faune nocturne unique en son genre.


* J'ai intérêt à me faire tout petit, et à ne pas jouer les cow-boy... Il n'aime pas trop ça, quand on débarque sans prévenir sur son territoire de chasse et qu'on s'amuse à interférer avec ses activités. Ah ! Et puis il va falloir que j'emmène Roy avec moi ; s'il reste à Star City seul, tous nos ennemis vont tenter de lui faire la peau... Ce qui veut dire que je vais aussi devoir demander à Speedy d'être du voyage... Bon, au moins, j'aurais des gens à qui parler dans le jet. * Positiva le mentor du petit ami de sa soeur.


Oliver Queen/Green Arrow OliiconVu par Nemo

Hi there ! Moi mon petit nom c'est Alexandre ! Je suis un adorable archer de 22 ans et je suis arrivé sur GS grâce à Google. Je me suis inscrit car j'avais envie de voir l'univers de DC rencontrer celui de Marvel dans un contexte un peu travaillé. Mon personnage est un Post Vacant. Mon dernier mot ? Bravissimo !
Code par CherryMoofin


Dernière édition par Green Arrow le Mar 26 Mar - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
♠ Localisation : Dans un penthouse loué au prix fort
♠ Nombre de Messages : 12
♠ Nombre de Jetons : 90

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Lonhart
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
Oliver J. Queen
Oliver J. Queen
MessageSujet: Re: Oliver Queen/Green Arrow   Oliver Queen/Green Arrow I_icon_minitimeLun 25 Mar - 21:45


Histoire




Oliver Queen est né le 05 Mars 1973 à Star City. Fils de Moira et Robert Queen, frère âgé de 8 ans de plus que sa sœur, Thea (qu'il surnomme affectueusement "Speedy" pour l'énerver), le jeune homme grandit dans l'opulence, le luxe et l'insouciance. Ayant pour père l'un des businessmen les plus riches de la ville, il fréquentera d'autres fils de bonnes familles mais, contrairement à la majorité d'entre eux, ne fournira jamais le moindre effort pour obtenir un diplôme ou se trouver un travail, se contentant aisément d'enchaîner les sorties jusqu'à l'aube, de fréquenter des femmes surtout intéressées par son argent et de tester chaque alcool répertorié sur le globe, tout en se débrouillant toujours pour figurer sur la liste des VIP invités à l'ouverture des nouveaux clubs. Vautré dans la décadence, éternel adolescent sans le moindre sens des responsabilités, Ollie constituera le pire modèle possible pour sa cadette très influençable, chose que Moira Queen désapprouvera très tôt. Malgré l'insistance de son père, le clubber invétéré n'accepta jamais d'apprendre les ficelles du métier de PDG, poste auquel son père comptait pourtant bien le nommer un jour ou l'autre, d'autant que, Robert dissimule à ses proches un lourd secret.

Au sein de Star City, les mœurs s'avilissent depuis plusieurs années. Sous la pression d'un groupe de dignitaires détenant une manne financière, toutes les fortunes de la ville sont peu à peu incitées à se laisser corrompre, et à devenir partie prenante d'un système ne profitant qu'aux riches. Trop effrayé par les conséquences d'un éventuel refus, le propriétaire de Queen's industries emboita le pas à ses contemporains, assurant à sa famille un quotidien doré d'illusions, en contrepartie d'une moralité discutable et de la dégradation progressive des conditions de vie du plus grand nombre.
De plus en plus ma-à-l'aise vis-à-vis des siens, le patriarche des Queen invita son fils (et deux "amies") à l'accompagner lors d'une longue croisière autour du Pacifique. Présenté comme des vacances paradisiaques das un cadre idyllique loin du monde, le voyage à bord du Queen's gambit, yacht ultra-moderne de la compagnie, est en réalité un prétexte employé par Robert, qui compte bien profiter de la durée du trajet pour discuter avec Oliver, et lui expliquer patiemment quelles erreurs l'héritier devra éviter de reproduire, lorsque son tour sera venu.

Rien ne se déroula comme prévu, puisqu'au cours de la croisière, l'insouciant jeune homme passa son temps à profiter de la compagnie féminine, se saoulant fréquemment quand il ne partait pas barboter dans l'eau turquoise, empêchant son géniteur de l'approcher. Alors que le voyage en était à sa moitié, et que le yacht intégrait la mer de Chine, le PDG de Queen's industries n'avait pas encore pu toucher un seul mot à son fils sur l'avenir de leur entreprise. Le soir même, le navire fit naufrage.
Oliver comprit a posteriori que l'incident avait été orchestré par les même individus qui s'étaient arrangés pour que tout Star City devienne le terrain de jeu des fortunés, et l'enfer des citoyens normaux. Les réticences de Robert Queen avaient fini par remonter en haut lieu, et la mesure prise n'aurait pu être plus expéditive. Le Queen's Gambit fut saboté et envoyé par le fond, devant sur le papier emporter avec lui un gêneur, son héritier et quelques victimes collatérales sans intérêt. Dussent-ils réchapper du naufrage, les survivants périraient vite, perdus au beau milieu des turbulentes mers de Chine.
Les circonstances firent que trois hommes évacuèrent le yacht à temps : Robert Queen, son fils, et un matelot. Ballotés par les flots, serrés sur le radeau de sauvetage, ils se déshydratèrent lentement, sans nourriture, sans carte, et avec une maigre fusée de détresse pour tout arme. Résigné à mourir ainsi, misérable, le plus jeune somnolait la majorité du temps, souhaitant que la mort vienne le prendre alors qu'il délirait, inconscient, pour ne pas souffrir. Sauf qu'une main rugueuse lui secoua tant et si bien l'épaule qu'il émergea, groggy, de son semi-sommeil, les lèvres craquelées et la gorge sèche. Dans une vision floue, le visage de son père lui apparut, murmurant uniquement quelques mots à son oreille brûlée par le sel et le soleil, d'un timbre sifflant.

« Je croyais avoir plus de temps... Je suis navré, mon fils. Mais je peux au moins t'avouer ceci : je ne suis pas l'homme que tu imagines. J'ai fondé ma fortune, comme nombre de mes paires, sur le dos d'innocentes personnes qui ne méritaient pas leur sort. Peut-être paye-je aujourd'hui pour mes errances passées ? Quoi qu'il en soit, je veux que tu me promettes une chose : survivre. Survis à cette accident, ne perds jamais ta volonté de vivre, retournes chez nous même si cela doit te prendre dix ans, et aies le courage de faire ce que je n'ai jamais su faire : t’opposer à la corruption qui gangrène Star City. »

Incapable de ne serait-ce que grommeler sa promesse, le récepteur de cette ultime demande dodelina de la tête, cherchant de la langue un restant de salive dans sa bouche pour s'humidifier le palais, et se réveilla en sursaut lorsque Robert Queen se jeta sur le troisième passager, qu'il emporta avec lui hors du radeau. Déséquilibré, l'unique passager tendit inutilement une main vers on père, immergé jusqu'au cou, qui retenait contre lui le matelot. Avec un sourire triste, le businessman pointa le lance-fusée sur son torse, aligné avec le torse du matelot, et enfonça la gâchette en fermant les yeux. Une détonation claquante plus tard, Oliver Queen devenait un naufragé orphelin hurlant à en tomber d'inanition vers le cadavre de son défunt paternel. L'infortuné crut vivre un enfer, durant les jours qui suivirent. En vérité,son cauchemar ne faisait que doucement débuter.
Les courants imprévisibles emportèrent l'aîné des Queen vers le nord de la mer de Chine, aux abords d'une île isolée nommée Lian Yu ("Purgatoire", en Mandarin). Anciennement employée comme prison, des trafiquants de drogue y avaient installé une base permanente, effectuant des patrouilles sur toute la surface de ce territoire sauvage, abattant froidement tout intrus qu'ils trouvaient. La partie arable de l'île servait de champs de culture pour le pavot, que des fermiers chinois entretenaient pour un salaire de misère, et dans des conditions proches de l'esclavagisme. Échoué sur place, Oliver crut pour commencer atterrir sur une île déserte, où il désespéra de survivre, lui qui n'avait jamais connu que le luxe et la facilité. Une chance inestimable lui permis d'être trouvé par l'un des agriculteurs de l'île, qui décida de lui montrer une cachette sûr pour échapper aux patrouilles.

Durant cinq ans, l'enfant de Star City dut apprendre à vivre en terrain hostile, risquant de mourir chaque minute de chaque heure de chaque journée, sans aucun temps mort ni période de sécurité. Les jours cessèrent rapidement de porter des noms, les fêtes perdirent de leur signification comme une peinture désertée de ses couleurs. Inadapté à son arrivée, Oliver se blessa, chuta, s'empoisonna en croyant manger une nourriture comestible, et (bien entendu) eut à défendre sa peau lorsqu'une patrouille des trafiquants de l'île le repérait. Forcé de se forger une carapace, de se durcir et de faire des choix compliqués pour rester vivant, le play-boy brutalement ramené à la réalité oublia ses anciens réflexes, pour en acquérir de nouveaux. Le chinois étant l'idoine locale, tout le monde la pratiquait, sur Lian Yu. Une bonne partie des gardes avaient été miliciens en Amérique du sud, et parlaient espagnol dès que possible ; d'autres, dépêchés par la mafia Russe pour surveiller discrètement la concurrence, ne conversaient que dans la langue slave. Étranger en exil loin de sa terre natale, l'Américain n'eut d'autres choix que de se familiariser avec ses trois dialectes. C'est après deux années entières à se cacher qu'Oliver décida d'augmenter son nombre d'alliés potentiels.

Les chinois se montrèrent certes dès le départ amicaux avec lui, mais la plupart craignaient bien trop leurs tortionnaires pour faire quoi que ce soit de réellement utile pour le jeune occidental, qui rencontra cependant un soutien de taille en la personne de Yao Fei, l'un des doyens du groupe de travailleurs. Fei enseigna à son élève Américain à utiliser un arc, outil autant qu'arme pour la survie, et lui transmit des rudiments de Wu Shu. Ainsi préparé, Oliver pouvait se débarrasser d'un ou deux gardes isolés sans trop de mal, mais demeurait incapable de garantir ses chances contre plus d'opposants. Prêt à tout pour augmenter son espérance de vie, il se débrouilla au cours de sa troisième année d'absence pour contacter les membres de la Pratva infiltrés sur l'île. Son objectif était clair : se faire admettre au sein de la mafia Russe, pour s'assurer l'aide de ses agents sur place en cas d'ennuis majeurs. Initié aux règles et aux traditions slaves, le jeune homme compléta sa formation en self-défense par des leçons de Sambo (une forme de lutte pratiquée en Russie) que ses compagnons lui apprirent par la manière forte. Soumis à des tests sans fin, on le tortura, on lui demanda de tuer, de torturer et de trahir, de ne demeurer fidèle qu'à la mafia. Un chemin de croix pénible, qui valut toutefois au fils Queen le grade prestigieux de Capitaine au sein de sa nouvelle famille.
Au terme de deux années supplémentaires, le bourgeois naufragé s'était métamorphosé. Pour passer inaperçu dans l’environnement richement boisé de Lian Yu, il s'était fabriqué une tenue vert feuille, et ne se déplaçait jamais sans son arc ni son couteau. Connaissant l'île de fond en comble, il savait s'y déplacer avec agilité et endurance, la nécessité de fuir une patrouille pouvant se manifester à chaque seconde. Barbu, crasseux, son regard avait acquis la dureté de la roche, à l'instar des plantes de ses pieds et des paumes de ses mains, couverts de corne. Sans rien d'autre que ses deux armes de fortune, une poignée de flèches et ses vêtements manufacturés, Oliver devait se débrouiller pour survivre un jour de plus. Son quotidien se résumait à cela : se réveiller dès le lever du jour, abandonner sa cachette précédente, se déplacer vers un nouvel abri et réussir à ne pas mourir pendant les prochaines vingt-quatre heures. Le moteur de ses actes, la motivation animant ses muscles tint pendant deux ans en un infime espoir : que par miracle, un bateau passe au large des côtes de l'île, assez près pour pouvoir être alerté par la fumée d'un feu. Chaque journée où le naufragé survivait était une journée de moins à attendre le navire qui le ramènerait chez lui... La seule ombre au tableau étant qu'il ignorait totalement combien de temps lui restait à guetter la providence.

En parallèle, les trafiquants ayant élu domicile sur l'île apprirent la présence d'un intrus sur leur lieu de production, événement qui eut pour effet notable de multiplier par deux les effectifs affectés à la surveillance, et par trois le nombre de patrouilles. Heureusement bien mieux préparé qu'à son arrivée, Oliver pouvait désormais réchapper aux rencontres, minimisant cependant les victimes de ses flèches autant pour économiser les munitions (fabriquer une flèche requérait énormément de temps et de patience) que pour maintenir secrète sa position du moment. En dépit de ses précautions, le résident de Star City eut plus d'une fois l'occasion d'éprouver ses réflexes martiaux, ses mouvement gagnant par la force de la répétitivité en réactivité, en vitesse et en efficacité.
Les matins où le courage lui manquait, Oliver se permettait de rêver à plus loin que le présent, de penser au futur, accélérant artificiellement le temps jusqu'au jour béni où il retrouverait les siens, et où la tâche confiée par son père lui échoirait. Au cours de ses douces fantaisies, pour regonfler son cœur, le justicier en gestation planifiait la manière dont il corrigerait les inégalités de sa ville, estimant que le meilleur angle d'attaque serait de devenir (même si l'idée le révulsait) PDG de l'entreprise familiale. Une fois à ce poste, on ne tarderait pas à le contacter pour vérifier qu'il rentrerait bien dans le moule. Oliver Queen plierait alors servilement l'échine, le temps de repérer les maillons majeurs de la chaîne entravant l'âme de Star City. Puis, sous un alias, il réinvestirait les compétences assimilés au fin fond du Purgatoire chinois pour briser l'étau étouffant les citoyens et rétablir la Justice. Une quête qui s'annonçait de longue haleine... Si toutefois il réussissait déjà à quitter Lian Yu.

La fin de la tourmente du frère de Thea Queen prit la forme d'un groupe de pêcheurs chinois s'étant aventurés dans les zones non-cartographiées pour y remplir leurs filets de poissons échappant aux lois. Stupéfaits de voir au loin une silhouette leur faire de grands gestes, ils n'eurent pas le temps de jeter l'ancre que déjà, l'inconnu plongeait à leur rencontre. Par phrases courtes, et d'un ton rauque, l'Américain les supplia de l'emmener au plus vite vers le continent. Obéissant sans trop comprendre en quoi ils devaient absolument se presser, les pêcheurs levèrent les voiles, apercevant au loin des formes humaines gesticulant rageusement. Placidement, ils déposèrent l'étranger à leur port d'attache, au nord de la Chine littorale. Une fois tiré d'affaire, le célèbre playboy n'eut qu'un coup de fil à passer pour qu'une tempête médiatique ne vienne le ramener aux États-unis, où la population l'accueillit comme le miraculé qu'il était. Extérieurement changé, le fils de Moira Queen retrouva sa mère sans verser une seule larme. Cette froideur fut mise par les médecins sur le compte du traumatisme (un examen clinique dévoila l'étendue des blessures physiques collectionnées par le frère de Thea, chapitre que le premier intéressé refusa d'aborder). Prudents, les urgentistes conseillèrent aux proches du survivant de ne pas trop presser le convalescent, qui pouvait très bien ne jamais totalement redevenir l'insouciant jet-setter parti en croisière.
Naturellement, en son for intérieur, Oliver réfléchissait déjà à la mise en route du plan qu'il avait imaginé durant ses cinq années dans le Pacifique. Puisant dans ses ressources financières illimitées, il se constitua un arsenal à la pointe de la technologie, se confectionna toutes sortes de flèches (grappin, anesthésiantes, explosives, traçantes...) en maquillant ses demandes sous diverses sociétés-écran, et s'inspira de sa tenue de camouflage pour créer la panoplie de son alter-égo redresseur de torts. Acceptant un mois après l'annulation juridique de son décès présumé de prendre la suite de son père, l'aîné des Queen ne ménagea pas ses efforts pour s'initier aux arcanes de la finance et de la gestion, entretenant en privé sa condition physique et ses talents d'archer jusqu'au soir où le Robin des Bois des temps modernes fit sa première apparition. Aucunement déstabilisé lors de son baptême du feu, le disciple de Yao Fei ne tarda pas à devenir synonyme de peur chez les corrompus et symbole d'espoir pour une population découragé. De temps à autres, l'homme d'affaire menant double vie devait exploiter son appartenance à la mafia pour obtenir des renseignements sensibles (généralement, ledit renseignement s'obtenait après avoir rendu un service à la communauté slave) ou pour se prémunir des tentatives d'intimidation.

Inspiré par le dernier acte de courage de Robet Queen, Oliver visait en effet à sortir l'entreprise familiale de la corruption le plus tôt possible. Feignant d'abord d'intégrer la masse des PDG sans foi ni loi, il tomba le masque dès que "l'archer vert" (un nom trouvé par la presse) fit parler de lui. Trois années s'écoulèrent, trois années où Star City se purgea graduellement de ses miasmes de corruption et de fraudes, d’arnaques et d'odieuses manipulations. D'abord seul dans sa croisade, l'homme à la capuche verte partagea le secret de son identité avec sa sœur, Thea, ainsi qu'avec le jeune Roy Harper, gamin des rues doté d'un bon fond, et en qui Ollie voyait un partenaire plus que capable. Héros de sa ville, l'archer vert attira l'attention des médias, et notamment d'une journaliste de Gotham City, la séduisante Dinah Lance. De manière assez inattendue, la reporter blonde s'avéra également mener sa lutte contre le crime une fois la nuit tombée, sous les traits de Black Canary. Croisant le chemin d'un collègue, le PDG au regard d'émeraude apprit qu'il n'était pas le seul à disposer d'un alter-ego combattant le crime. D'abord dubitatif, le célibataire rendu introverti et très secret par son expérience insulaire se laissa peu à peu convaincre de faire équipe avec d'autres héros, trouvant en Dinah une co-équipière à la fois plus expérimentée que Roy, et largement plus sexy ! Le naturel séducteur d'Oliver ne put résister longtemps, et, sans trop savoir dans quoi ils s'engageaient, le tandem brûla les étapes, échangeant leurs vœux sous l'euphorie d'avoir trouvé un conjoint qui soit lui aussi noctambule et assoiffé de justice.

Or, comme elle allait rapidement le découvrir, d'autres aspects de l'ancien Oliver Queen ne tardèrent pas à remonter à la surface, eux aussi. Redécouvrant avec joie les plaisirs simples des coucheries d'une nuit, le milliardaire PDG des industries Queen enflamma les tabloïds pour ses sulfureuses fréquentations n'entachant pour autant pas sa direction performante de l'héritage familiale. Réussissant en apparence à concilier vie privée et vie professionnelle, Oliver mit entre parenthèse sa croisade contre la corruption, et sabota purement et simplement son mariage avec l'impétueuse journaliste, qui retourna à Gotham en claquant la porte. Refroidi par le départ, le coureur de jupon invétéré décida de se ressaisir, et de faire revenir au premier plan les interventions de l'archer vert. Une méthode comme une autre pour enterrer son chagrin amoureux, mais qui ne dura qu'un temps. L'alcool et les histoires d'une nuit n'effaçant pas plus la douleur de l'absence de Dinah à ses côtés dans son lit, le fils de Robert Queen rongea longuement son frein, jusqu'au point de rupture. Un soir de plus où ses souvenirs d'homme marié le hantait, le mari divorcé céda à son envie de plus en plus pressante d'aller à Gotham pour y reconquérir le cœur de sa belle. Lucide, toutefois, et patient (comme tout bon chasseur), Oliver prétexta une visite à la filiale gothamite de son entreprise pour justifier publiquement le déplacement. Face à Roy, Thea et Dinah, il comptait (au moins dans un premier temps) employer la rumeur de possibles expansions du Pingouin à Star City pour légitimer sa visite sur le territoire du Chevalier Noir. L'excuse ne tiendrait pas éternellement, toutefois ; et, pour effacer son ardoise auprès de Black Canary, le séduisant gentleman allait avoir besoin de beaucoup de temps. Qu'à cela ne tienne ! Ollie ne doutait pas de trouver une bonne raison de rallonger la durée de son séjour, une fois sur les lieux !


Code par CherryMoofin
Revenir en haut Aller en bas
♠ Localisation : Gotham City
♠ Nombre de Messages : 509
♠ Nombre de Jetons : 269

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Alex'
♠ Statut RP :
♠ Inventaire:
Peter Parker
Peter Parker
MessageSujet: Re: Oliver Queen/Green Arrow   Oliver Queen/Green Arrow I_icon_minitimeLun 25 Mar - 22:49



Tu es validé !!!




Le staff te souhaite officiellement la bienvenue sur le forum !


J'aime beaucoup ta fiche parce que ta fiche m'a littéralement laissé sur le cul. Elle est complète et exploite très bien les informations qu'on peut avoir dans la série qui est notre point de départ pour ce personnage. Tu es donc ajouté au DEFENDERS ! Après évaluation de ton personnage tu commenceras avec un niveau de défense 2 et un niveau d'attaque 3.




Sache que l'admin qui t'as validé est en quelque sorte ton tuteur et tu es en droit de le harceler de mp jusqu'au bout de la nuit si tu es perdu. Mais afin d'éviter de faire exploser sa boite de réception, voici un guide d'avant jeu pour t'éviter de te perdre à Gotham City.


♠️ Pour commencer, il te faudra activer ton dossier dans ton profil.
♠️ Réserve ton avatar, si tu ne le fais pas, sache qu'il te sera impossible d'avoir gain de cause si quelqu'un le réserve par la suite, et cela, même après ta validation. Mieux vaut ne pas prendre de risque. (Cela vaut aussi pour les pvs évidement) Viens également recenser le métier de ton personnage.
♠️ N'oublies pas prendre connaissance du Casino pour améliorer ton jeu ! Si tu as la moindre question à ce sujet n'hésite pas à contacter l'ami Nemo.
♠️ Evidement, tu devras affronter l'inévitable qui consiste à réaliser ta fiche de lien mais aussi ta fiche rp. Tu as également la possibilité d'ouvrir ton journal.
♠️ Si tu veux un conseil, gardes un oeil sur les News ainsi que sur le Daily Bugle, de nombreux évènements pourraient t'y intéresser.
♠️ Le forum compte sur toi pour voter aux top sites mais aussi sur le Boosterforum et comme tout travail mérite salaire, chaque vote te rapporte des jetons !
♠️ Après tout cela, la partie RP s'ouvre enfin à toi.



Amuses toi bien parmi nous ! Si tu as la moindre question, n’hésite pas à contacter un membre du staff qui sont là pour te guider vers la lumière... Pour certains c'est l'obscurité, mais nous ne dénoncerons personne.





Je profite de ce message pour te souhaiter la bienvenue parmi nous !

Je te remercie d'avoir pris Oliver qui était très attendu par notre Dinah nationale et t'as fiche m'a donné encore plus envie de jouer Roy en plus de Peter ce qui pourrait arriver prochainement grâce à toi angel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Oliver Queen/Green Arrow   Oliver Queen/Green Arrow I_icon_minitimeMar 26 Mar - 10:16

bienvenue sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 381
♠ Nombre de Jetons : 768

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Sammix
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
Dinah L. Lance
Dinah L. Lance
MessageSujet: Re: Oliver Queen/Green Arrow   Oliver Queen/Green Arrow I_icon_minitimeMar 26 Mar - 12:21

Ahah !!
Bienvenue à vous très cher !
Il va nous falloir un rp !!!
maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred maxred
Revenir en haut Aller en bas
♠ Nombre de Messages : 59
♠ Nombre de Jetons : 161

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Lyce
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
Susan Hooper
Susan Hooper
MessageSujet: Re: Oliver Queen/Green Arrow   Oliver Queen/Green Arrow I_icon_minitimeMar 26 Mar - 15:32

Bienvenue parmiiiii nous Oliver co mimi
Revenir en haut Aller en bas
♠ Localisation : Dans un penthouse loué au prix fort
♠ Nombre de Messages : 12
♠ Nombre de Jetons : 90

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: Lonhart
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
Oliver J. Queen
Oliver J. Queen
MessageSujet: Re: Oliver Queen/Green Arrow   Oliver Queen/Green Arrow I_icon_minitimeMar 26 Mar - 16:19

Merci beaucoup pour cette validation, Peter mimi

(et si en plus, je t'ai donné envie d'incarner mon sidekick nbat ).

Merci également Susan, Dinah et Bruce pour votre message de bienvenue (surtout Bruce, que j'imaginais plutôt me balancer un batarang à la figure en me criant d'arrêter de venir lui piquer ses méchants angel ).

Je me suis effectivement "inspiré" de la très actuelle série Arrow pour rédiger la fiche du personnage, tout en modifiant pas mal de chose pour conserver une part d'originalité, et en ne référençant pas tous les protagonistes (parce qu'actuellement, pas mal de points du scénario sont encore dans l'ombre).
Yao Fei est ainsi devenu un vieil agriculteur, les soldats de Lian Yu ont été remplacés par des trafiquants de drogue, et j'ai même eu l'audace d'imaginer comment Oliver était entré dans les rangs de la mafia... Bref, si un fan hardcore de la série lit mon histoire, qu'il sache que je suis bien conscient de ne pas du tout coller à la trame initiale.

J'espère néanmoins apporter à ce forum autant d'émotions que j'en ai ressenties en le découvrant pam

Revenir en haut Aller en bas
♠ Localisation : Gotham
♠ Nombre de Messages : 1256
♠ Nombre de Jetons : 593

♠ Mon Dossier ♠
♠ Pseudo: CherryMoofin
♠ Statut RP : Disponible
♠ Inventaire:
A. Nemo Nobody
A. Nemo Nobody
MessageSujet: Re: Oliver Queen/Green Arrow   Oliver Queen/Green Arrow I_icon_minitimeJeu 28 Mar - 9:30

Bonjouuur !!
Je suis l'admin pas présent en semaine *pan*

Je te souhaite la bienvenue sur GS !
Plus que ravie d'avoir enfin notre Archer ! MERDE QUE DU BLEU SUR CE FORUM !!!
*pan*

Amuses toi bien par icitte !
Je vais bientot venir te reclamer des liens avec Nemo le fou et la pauvre Solo XD

J'ai trouvé ta dernière phrase si dessus trop choupinette **
Merci à toi ça nous motive vraiment !
Revenir en haut Aller en bas
https://gotham-shadow.lebonforum.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Oliver Queen/Green Arrow   Oliver Queen/Green Arrow I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Oliver Queen/Green Arrow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oliver Queen [U.C]
» Green Arrow's Businesses
» Oliver Queen's World
» ϟ JOSHUA oliver ♔ « half truism »
» Roy Harper - Red Arrow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham Shadow :: Dossier Judiciaire :: Bureau d'enregistrement :: Dossiers validés-